Test : Splatoon

Splatoon - Wii U

Genre : Multi en ligne

Date de sortie : 29 mai 2015

Genre
Multi en ligne
Date de sortie
29 mai 2015 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii U
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop
PEGI
 Interdit aux moins de 7 ans

S'il est bien une licence qui est attendue de pied ferme par les joueurs cette année, c'est Splatoon. Nouvelle IP de Nintendo dévoilée lors de l'E3 2014, cette dernière s’apprête à débarquer sur Wii U dans quelques jours en aspergeant de peinture tout sur son passage. Il est donc plus que temps de vous donner notre avis définitif sur ce TPS coloré et clairement orienté vers le multi.

Test effectué à partir d'une version Wii U

Splatoon prend donc la forme d'un third person shooter orienté multijoueur en ligne. Le joueur contrôle un calamar anthropomorphe doté d'une arme. Mais point de munitions mortelles ici, puisqu'il est question de peinture. En effet, tout le gameplay du nouveau titre de Nintendo tourne autour de cette fameuse peinture, qui a plusieurs utilités : dézinguer les ennemis, nager pour progresser plus vite, recharger l'arme... Bref, elle représente le cœur du jeu, que ce soit en solo ou en multi. Car oui, ce TPS propose un mode solo, qui sert principalement à apprendre à manier son calamar et à le maîtriser avant de se lancer dans des joutes en ligne. Divisé en plusieurs niveaux parfois ponctués de boss (dont il s'agit d'apprendre le pattern), ce mode a un petit côté Super Mario puisque les phases de plates-formes y occupent une place importante. Mais bon, autant le dire tout net, ce solo n'est pas franchement passionnant, d'autant plus que l'on ne choisit pas son équipement. Il faut se contenter du pistolet proposé de base, ainsi que des bombes en armes secondaires. Notez toutefois que le tout peut être amélioré et qu'une autre arme secondaire est déblocable. Par ailleurs, chaque niveau possède un parchemin caché. Si le joueur parvient à en trouver, il lui suffit de se rendre au marchand d'armes, celui-ci pourra alors créer des variantes de ce qu'il propose en boutique. Bref, vous l'aurez compris : vous pouvez passer à côté de ce solo pour direct vous lancer dans le multi, mais si vous accordez quelques heures à ce mode, vous aurez droit à plus d'armes pour jouer en ligne, à condition bien entendu de farfouiller un peu.

Splash Attack

Splatoon
Le lance-tornades, une arme spéciale redoutable

Comme dit précédemment, des armes secondaires sont aussi de la partie. En fait, chaque joueur a même droit à trois armes : la principale, la secondaire et la spéciale. Tout ce petit monde peut s'acheter dans les boutiques, à condition toutefois d'avoir participé à suffisamment de combats en ligne pour atteindre le niveau 4. Mais attention, il est uniquement possible d'acheter une arme principale, le reste allant avec. Un principe à prendre en compte, en plus évidemment du genre de combattant que vous désirez incarner. Vous vous sentez l'âme d'un sniper ? Il y a ce qu'il vous faut. Vous préférez tout miser sur le badigeonnage des sols ? Le rouleau est fait pour vous. Et si vous désirez un bon mélange entre l'attaque et la défense, le pistolet basique est là pour ça. Quant aux armes secondaires et spéciales, il y a aussi de quoi faire : rideaux de peinture, bombes, traqueurs, tornades, missiles, boucliers... Bref, il y en a pour tous les goûts. Par bonheur, le tout semble plutôt bien équilibré. Ainsi, si vous investissez dans une arme puissante, sachez qu'elle sera assez lente et se videra assez vide. Au contraire, les armes avec une cadence élevée feront moins de dégâts mais la quantité de peinture disponible durera plus longtemps. Il est donc important d'essayer différentes armes avant de se lancer dans le multi. Mais également de faire attention à son équipement, qui apporte divers bonus bienvenus. En effet, en dehors du marchand d'armes, le hub du jeu dispose de trois autres boutiques, dans lesquelles il est possible d'acheter des t-shirts, des chaussures et enfin des couvre-chefs. Là encore, le joueur choisit en fonction de ce qui l'intéresse le plus : avoir un réservoir d'encre qui se vide moins vite, réduire le temps d'attente après avoir été tué, nager plus vite, lancer les bombes plus loin, etc.

Paint it Black (or blue, or pink, or yellow...)

Splatoon
Le rouleau permet de peindre de vastes zones en peu de temps

Le stock se renouvelle assez souvent, il est donc conseillé d'aller faire un tour dans les boutiques après chaque niveau gagné. Et si vous ne trouvez pas votre bonheur, sachez que vous pouvez passer par une sorte de marché noir. Concrètement, vous allez voir un avatar (toujours dans le hub) et, si l'une de ses pièces d'équipement vous intéresse (en dehors de l'arme), il est possible de passer commande. Précisons tout de même qu'il faut avant cela avoir parlé au personnage spécifique qui propose ce système. Mais pour faire des emplettes, au marché noir comme au traditionnel, il faut au moins avoir un niveau 4 (parce que sinon, vous avez pas la classe, m'voyez). Et pour cela, il n'y a pas 36 solutions : participer à des joutes en ligne. Pour l'heure, le multi en ligne de Splatoon ne se limite qu'à un mode dont le but est on ne peut plus simple : peindre le plus de surface possible. Les joutes durent trois minutes et regroupent huit joueurs, divisés en deux équipes de quatre, et tous les coups sont permis. Si certains préféreront rester à l'écart des combats pour peinturlurer les sols en douce, d'autres au contraire n'hésiteront pas à foncer dans le tas histoire d'éliminer les ennemis pour qu'ils peignent moins vite. Sachez toutefois qu'aucun chat vocal n'est disponible, il n'est donc pas spécialement aisé de créer des tactiques, d'autant plus que les équipes sont composées aléatoirement. Il est bien possible d'indiquer aux autres d'aller à tel endroit de la carte, mais rien qui puisse suffire aux stratèges en herbe. Sachant que divers points stratégiques sont présents dans les arènes, c'est dommage.

Splatoon

Mais peu importe, le but est d'avoir du fun, et le contrat est rempli : avec une prise en main immédiate (une gâchette pour tirer, une pour nager, deux boutons pour les armes secondaires et spéciales), tout le monde peut s'y essayer et s'amuser. Et le pire, c'est qu'on en redemande ! Il est en effet bien difficile de lâcher le GamePad une fois le jeu lancé tant le tout se montre extrêmement addictif. D'autant plus que chaque affrontement offre des points, qui font grimper le niveau du joueur, que son équipe ait gagné ou perdu l'affrontement. Évidemment, plus le niveau est élevé et plus il peut s'acheter un équipement intéressant... et retourner dans la baston. Une vraie drogue. Nintendo rajoutera par la suite plus d'arènes et de modes de jeu, et ceci à intervalles réguliers et – espérons-le – assez rapidement. Si l'on comprend l'idée (garder l'intérêt des joueurs sur le long terme), il est tout de même dommage de voir que le contenu du multi en ligne soit aussi rikiki pour l'instant. Même si, comme dit précédemment, le mode disponible pour l'heure offre une bonne part de fun.

Paint Pistols

Splatoon
Vous vous sentez l'âme d'un sniper ? Trouvez un point stratégique et patientez...

Précisons par ailleurs que le GamePad est plutôt bien utilisé dans Splatoon. Dans le hub du jeu, il permet de se rendre dans n'importe quelle boutique sans se déplacer, mais il se montre bien plus utilisé lors des affrontements. La map est disponible sur l'écran, et le joueur peut alors s'en servir pour voir la progression des deux équipes, se téléporter à un endroit pour rejoindre un allié (les ennemis ne sont en revanche pas indiqués) ou encore utiliser les armes spéciales. Sachez en outre que le gyroscope est proposé pour viser, mais on a tôt fait d'abandonner ce système pour une bonne vieille visée à l'ancienne, à savoir au joystick. Ce même GamePad est aussi mis à profit pour faire patienter lors de la recherche des joueurs pour une partie en ligne : en attendant que d'autres se connectent, il est possible de jouer à un mini-jeu du style de Doodle Jump. Évidemment, nous nous en sommes beaucoup servis pour ce test, car les attentes étaient souvent longues (d'autant plus que le chrono se relance une fois qu'un joueur arrive, alors imaginez si les huit arrivent un par un...). Mais il faut tout de même noter que c'est assez logique puisque le titre n'est pas encore sorti. Il y a donc fort à parier que les parties de « Saute-qui-Peut » serons plus rares une fois que le tout sera disponible sur Wii U.

Splatoon

Enfin, un petit point sur l'aspect technique du titre. Vous avez certainement pu déjà le constater via des trailers et autres images : Splatoon est bel et bien un jeu Nintendo, avec ses décors tout en rondeurs, ses couleurs vives et ses personnages trop mignons. Le tout tourne de manière extrêmement fluide et nous n'avons constaté qu'un seul et unique bug d'affichage (lors d'une joute, la peinture que nous lancions n'apparaissait pas à chaque fois, il fallait alors se plonger dans la substance pour que celle-ci apparaisse comme par magie) sur la quarantaine d'heures (ouais, on n'a pas vu le temps passer...) que nous avons passé sur le jeu. Rien de bien méchant donc. L'ambiance sonore a également été bien travaillée, avec des petits bruitages « poulpins » trop mignons et des musiques allant du vocaloïd choupi au métal soft. Quant à la résistance des serveurs, impossible pour l'heure d'en parler : le jeu n'étant pas encore sorti quand nous avons testé le titre, il n'y avait forcément pas une quantité incroyable de joueurs. D'un autre côté, la dernière démo en date a été catastrophique... Il s'agit donc de croiser les doigts en espérant que Nintendo a appris de cette phase de test pour renforcer tout ça.

Article rédigé par Shauni Chan , le

« Nintendo sur un third person shooter en ligne ? Ouais, c'est ça ! » : telle a très certainement été la première réaction de bon nombre de joueurs après que le jeu ait été dévoilé lors du dernier E3. Et pourtant, Splatoon est bien parti pour mettre à l'amende tous les autres TPS (voire FPS) en ligne attendus cette année. Avec une prise en main immédiate, des joutes incroyablement funs et addictives, et surtout une réalisation colorée qui se démarque de la concurrence, ce titre se place clairement en hit incontournable pour la Wii U. On lui pardonne même son solo un peu plan-plan et son contenu de base assez rikiki, mais qui tend à s'étoffer au fur et à mesure. Enfin, autre bon point pour cette nouvelle licence, et de taille : le multi en ligne de la Wii U est désormais le seul et unique à être gratuit, les deux concurrents d'en face proposant tous deux des abonnements payants.

Points positifs

  • Les affrontements en multi, du fun à l’état pur
  • Prise en main immédiate
  • Réalisation au poil
  • Pas besoin d'abonnement pour jouer en ligne
  • Addictif
  • GamePad mis à profit

Points négatifs

  • Solo un peu plan-plan
  • Pas de chat vocal
  • Contenu pour l'heure limité (mais qui s'étoffera au fur et à mesure)

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires