Test : Super Toy Cars

Super Toy Cars - Wii U

Genre : Courses de mini-voitures

Date de sortie : 24 juillet 2014

Genre
Courses de mini-voitures
Date de sortie
24 juillet 2014 - France
Développé par
Eclipse Games
Disponible sur
Wii U
Modes de distribution
Nintendo eShop

Mario Kart est sorti sur Wii U et ce n'est un secret pour personne : c'est un titre réussi et qui fonctionne plutôt pas mal niveau ventes. Il n'en faut donc pas plus pour que de petits développeurs s'engouffrent dans la brèche et sortent, eux aussi, leur jeu de course sur la dernière machine de Nintendo. Pour le meilleur, mais surtout pour le pire.

Test effectué à partir d'une version Wii U

 
 
La première chose qui frappe avec Super Toy Cars, c'est son manque flagrant de contenu. Ce sont simplement trois modes qui sont en tout et pour tout proposés : Carrière, Quick Race et enfin un éditeur de niveaux. Bien évidemment, le mode Carrière est l'intérêt principal du titre, même si le joueur en a très vite fait le tour. Celui-ci est pourtant constitué de huit mondes, proposant chacun six épreuves, ce qui fait un nombre assez conséquent de courses. Mais voilà, l'un des (nombreux) points noirs de ce jeu est son manque flagrant d'imagination en proposant simplement cinq types d'épreuves différentes mais effroyablement basiques.
 
 
Cela passe par exemple de la course de base, où il s'agit tout bonnement d'arriver premier, du time attack (est-il vraiment besoin d'expliquer ?) ou encore de pistes où apparaissent de manière aléatoire des mines et où le dernier participant est éliminé à intervalles réguliers. Bref, rien de bien folichon, mais malheureusement le reste du contenu du soft ne vient pas rattraper le problème. Ainsi, le joueur gagne de l'argent en abondance et peut donc investir dans de nouvelles voitures. Malheureusement, là encore le choix est très vite limité, malgré les quelques couleurs différentes disponibles, et les améliorations (accélération plus puissante, meilleure adhérence, etc.) n'ont absolument aucune incidence sur le gameplay.
 

Retour au garage

Le gameplay est d'ailleurs un autre gros point faible de Super Toy Cars. Les développeurs ont voulu créer un jeu où les dérapages seraient indispensables, ces derniers permettant de faire grimper la jauge de boost. Concrètement, l'adhérence des voitures est épouvantable, et l'on se retrouve rapidement la tête dans le mur si l'on a le malheur de vouloir déraper ne serait-ce qu'une fraction de seconde. Les bugs de collision et les murs invisibles sont légion, il n'est par exemple pas rare de se faire envoyer dans le décor par une voiture qui ne nous a même pas touché. Comble de l'humiliation pour le pilote confirmé : à peine la voiture a-t-elle touché un mur que Super Toy Cars la fait repoper automatiquement au milieu de la piste (il y a d'ailleurs aussi un bouton dédié au repopage sur le GamePad). Qui plus est, les items – car oui, il y a des items – pour ralentir les autres concurrents sont bien trop rares pour être utiles et surtout ils ne changent pas vraiment la donne.
 
 
Précisons que le level-design des circuits n'est pas des plus inspiré, que le même tracé se retrouve assez souvent et que les décors sont bien trop répétitifs. Dommage, car le côté « voitures miniatures circulant dans la maison » peut laisser la place à des tas de choses sympas. Les graphismes sont pour leur part sauvés par le cel-shading mais trop minimalistes, et la bande-annonce, bien que sympathique, se montre rapidement lassante puisque ce sont les mêmes deux ou trois chansons qui tournent en boucle. Enfin, il est certainement inutile de rajouter que la technique est clairement à la ramasse, avec de nombreux ralentissements venant ternir les courses et des effets loupés.
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

Malgré son petit prix, il n'y a malheureusement rien à sauver dans ce Super Toy Cars. Entre un contenu plus que minimaliste, un gameplay catastrophique, des bugs en pagaille et une technique clairement à la ramasse, le joueur ferait mieux de garder son argent et d'éviter le plus possible ce mélange raté entre Micro Machines et Mario Kart.

Points positifs

  • Des musiques sympathiques, au fond...

Points négatifs

  • ...Mais leur répétitivé finit par les rendre lassantes
  • Des bugs en pagaille
  • Contenu rachitique
  • Gameplay raté
  • Technique ratée
  • Très court (mais est-ce vraiment un défaut dans le cas présent?)

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires