Test : Donkey Kong Country 3 : Dixie Kong's Double Trouble

Donkey Kong Country 3 : Dixie Kong's Double Trouble - Wii U

Genre : Plates-formes à l'ancienne

Date de sortie : 30 octobre 2014

Genre
Plates-formes à l'ancienne
Date de sortie
30 octobre 2014 - France
Développé par
Rareware
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii U
Modes de distribution
Nintendo eShop

Lancée sur la Wii, la Console Virtuelle de Nintendo permet aux joueurs de (re)découvrir de vieux titres ayant fait les beaux jours d'ancêtres comme la NES ou la Super Nintendo, certains n'étant même jamais sortis dans nos contrées à l'époque. Après le récent Donkey Kong Country : Tropical Freeze, la Wii U en profite donc pour proposer aux fans un vieil épisode de la série : Donkey Kong Country 3 : Dixie Kong's Double Trouble

Test effectué à partir d'une version Wii U

 
 
Évidemment, avec une sortie originelle en 1996, cet opus se montre bien moins agréable à regarder que son tout dernier descendant, qui s'était d'ailleurs offert le luxe d'être le premier épisode de la licence en HD. Du coup, comme pour la plupart des titres disponibles sur la Console Virtuelle de la Wii U, il est plutôt conseillé de jouer uniquement sur le GamePad histoire de ne pas avoir trop mal aux yeux. Néanmoins, force est de constater que les décors colorés sont plutôt bien foutus et que le mélange de 2D et 3D fonctionne toujours aussi bien, et sans ralentissements s'il vous plaît. On regrette simplement, à la longue, le manque de variété dans les environnements comparé à d'autres itérations de la série, ainsi que la bande-son, peu percutante. Le gameplay, pour sa part, est aussi convaincant qu'à l'époque. Dixie et Kiddy Kong – un bébé gorille remplaçant pour l'occasion Diddy - ont une palette de mouvements plus que restreinte (saut, attaque, portage de tonneau et court vol plané pour la demoiselle grâce à sa queue de cheval) mais celle-ci répond au doigt et à l’œil. Bien entendu, les autres Kong secondaires sont également de la partie, ainsi que quelques animaux venant aider les héros dans leurs aventures.
 
 
Les Donkey Kong ont toujours eu la réputation, à raison, de proposer une difficulté relativement élevée. Cet épisode n'échappe bien entendu pas à la règle et les morts se font rapidement nombreuses, surtout lors des affrontements contre les boss. Le contenu proposé se montre également conséquent et il faut bien souvent recommencer plusieurs fois un niveau pour trouver tous les items cachés, dont les plus connus sont les lettres K-O-N-G. On notera l'apparition cette fois-ci d'un Kremlin spécifique se cachant derrière le jeton DK et anticipant les mouvements : le joueur doit alors se montrer plus rusé que lui en parvenant à l'attaquer par derrière. Plutôt facile au début, cette mission se montre bien entendu de plus en plus tordue au fur et à mesure de la progression dans les niveaux. Bref, autant dire que le challenge est toujours là, de quoi faire plaisir aux nostalgiques qui ne cessent de pester sur la casualisation du jeu vidéo. Précisons enfin que le tout est jouable à deux en coopération pour une poignée d'heures de fun et de crises de nerfs entre amis. Sympa.
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

Il est des jeux qui ne vieillissent pas, ou alors très peu. Les Donkey Kong Country font partie de cette liste et ce Dixie Kong's Double Trouble n'échappe pas à la règle. Les graphismes sont certes bien moins percutants qu'à l'époque et la bande-son ne reste pas en tête pendant des heures, mais le gameplay au poil de cet opus ainsi que son challenge sont eux bel et bien là, et c'est tant mieux. Un bon titre pour les fans de plates-formes qui seraient passés à côté à l'époque, même s'il n'atteint pas tout à fait la qualité des deux épisodes le précédant.

Points positifs

  • Gameplay parfait
  • Jouable en coop'
  • Contenu conséquent
  • Le challenge

Points négatifs

  • Des décors manquant d'imagination
  • Bande-son peu convaincante

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires