Preview : Colin McRae : DIRT

Colin McRae : DIRT - Xbox 360

Genre : Course dans la boue

Date de sortie : 15 juin 2007

Genre
Course dans la boue
Date de sortie
15 juin 2007 - France
Développé par
Codemasters
Edité par
Codemasters
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360
Site officiel
Site officiel

Dire qu'il se fait attendre est un doux euphémisme… mais enfin le voilà, le dernier Colin McRae tant désiré par les fanatiques de rallye se dévoile dans une version de démo qui, n'ayons pas peur des mots, en a dans les tripes.

 
 
Bon sang ne saurait mentir : les Colin McRae ont toujours su arborer une patte technique des plus léchées, et c'est donc en trombe que démarre ce nouvel opus. Dès le démarrage, on est mis dans le bain par un menu qui arrache, avec un design de folie (pour le coup, on se croirait dans un Ridge Racer ou un WipEout) et la musique électro bien speed qui va avec. On arrive à peine que déjà la partie technique annonce la couleur : beauté et fluidité, et ça se retrouve une fois sur la piste, avec des graphismes superbes, les textures sont vraiment belles, les décors sont immenses et très détaillés, notamment la végétation sur le bas-côté, la modélisation des véhicules est excellente, avec des dégâts très bien rendus et très réalistes. La modélisation intérieure des véhicules est admirable, le tout étant mis en valeur par une palette de couleurs très soignée et très réaliste. Les effets sont nombreux et magnifiques, que ce soit pour la poussière ou pour les ombres et les lumières qui rajoutent encore une couche de réalisme à l'ensemble. Cette partie technique impressionne d'autant plus qu'elle est couplée à une fluidité impeccable et à une partie sonore de toute beauté : c'est simple, vous allez en prendre plein les yeux et plein les oreilles, et c'est tant mieux parce qu'il n'y a pas que pour ça que Colin McRae : DiRT est à la fête.
 

Belle robe, et en plus il a du goût !

Si cette démo confirme d'emblée la beauté de ce qu'on avait vu jusqu'à présent de ce nouveau Colin McRae, on aurait pu craindre la partie gameplay. Eh bien sachez que pour son premier grand saut sur la nouvelle génération, le titre de Codemasters se dote d'une jouabilité à l'image de sa robe technique. En effet, les quelques réglages de difficulté laissent déjà entrevoir une orientation assez large du titre, avec un côté plutôt ouvert sur l'arcade dans les modes de difficulté les plus bas et un retour vers de la bonne simulation dans les modes plus élevés. En tout cas, quelle que soit la difficulté choisie, le jeu se prend très bien en main : on enchaîne les virages avec un réel plaisir tant les contrôles sont précis et tant les sensations sont au rendez-vous. Grâce à l'excellente fluidité du titre, l'impression de vitesse est là, et rien qu'avec la manette on sent la très bonne physique de l'ensemble, notamment dans cette démo lors de la course de buggy où le tracé du circuit est parsemé de bosses, ce qui oblige à bien négocier chaque virage sous peine de vite partir dans l'herbe. Les dégâts ne sont d'ailleurs pas là pour faire joli, et si leur incidence est moindre dans les modes de difficulté où l'option "Dégâts Extrêmes" n'est pas activée, une fois qu'elle l'est, ça se sent, et il faut alors porter une attention toute particulière à la conduite, sans quoi on finit très vite en morceau. On peut d'ailleurs consulter à tout moment le niveau de dégât pour chacun des composants en ouvrant le menu de pause. Concernant l'IA dans les courses où vous affrontez d'autres voitures, elle adopte un comportement plutôt réaliste, en commettant des erreurs et en n'hésitant pas à batailler un peu les places quand cela lui est possible, mais ça reste de l'IA, et ça ne vaudra jamais les vrais adversaires lors des parties multijoueur.
 

Article rédigé par Kisdra , le

Colin McRae : DiRT confirme d'ores et déjà sur de nombreux points dans cette version démo, que ce soit l'excellence de sa partie technique ou sa très belle prestation côté gameplay. Le titre est graphiquement superbe, fun à jouer, et si les modes de difficultés les plus élevés ne sont pas accessibles, les deux avec lesquels on peut jouer sont déjà largement assez crédibles pour promettre un réalisme suffisant pour combler les amateurs de simulation avec une difficulté accrue. Un titre ouvert et qui semble bien parti pour concilier les fanas de l'arcade autant que ceux de la simulation à sa sortie le mois prochain.

Commentaires