Test : Fatal Inertia

Fatal Inertia - Xbox 360

Genre : Course

Date de sortie : 14 septembre 2007

Genre
Course
Date de sortie
14 septembre 2007 - France
Développé par
Koei Co. Ltd.
Edité par
Koei Co. Ltd.
Disponible sur
PS3, Xbox 360

Fatal Inertia est à Wipeout ce que le Elsass Cola est au Coca. C’est à dire un substitut. Nonobstant. De surcroît. En outre. Voilà, j’ai placé le quota de mots compliqués. Place aux phrases simples maintenant. Fatal Inertia est un jeu de course sur Xbox 360 avec des tutures qui font vroum vroum ‘achement rapidement.

 
 
Longtemps attendu, ou du moins suffisamment par les fans de bolides rapides sur fond de musique techno, Fatal Inertia a finalement réussi à sortir sur une console de nouvelle génération, et c’est sur la boîte à Billou qu’on retrouve le jeu, genre de copie de Wipeout, mais développé par Koei cette fois. Koei, ce même studio fan de jeux de baston bourrin dans l’univers des Samouraï. Aucun rapport me direz-vous et -aha- comme vous avez raison.
 

Ouais gros, c’est Fatal Bazooka, fous ta cagoule !

Fatal Inertia, c’est un peu la vision du monde de nos grands parents pour les années 2000. Des gros bolides avec des couleurs flashy, jouant avec l’inertie et la gravitation, capables d’atteindre 900 km/h (nous disaient le communiqué de presse). Mais finalement, une fois que c’est devant nos yeux, on se retrouve avec une demi-molle. Le jeu ressemble à Wipeout, certes, mais pas dans la sensation de vitesse. En dehors des effets de motion blur sur l’écran et les décors sympathiques lorsque les voitures sont sur la ligne de départ, le contenu n’est pas foutrement bon. En course, on est loin de l’effet immersif procuré par ses prédécesseurs, à la limite du plus beau, pourtant 10 ans en arrière (le jeu se place quand même au XXIIIe siècle). Bref, un retour à Wipeout, mais sur une machine new gen. Les deux modes de jeux : Carrière et Solo se ressemblent et le petit Tutorial de début de jeu est bien plaisant pour prendre en main ce titre, résolument arcade. Mais finalement, tout se termine vite car en plus de cela, les concurrents ne seront pas vraiment agressifs, et donc la course sera non seulement lente mais également insipide. D’un autre côté, comme les vaisseaux se traînent, on peut regarder les paysages. Moches, ok. Mais bon, on peut pas tout avoir.
 

Koei, c’est plutôt Fatality, et pas Fatal Inertia

Tout le contenu du titre s’avère finalement bas de gamme, avec une modélisation peu poussée et un gameplay approximatif, qui peut prétendre à certaines parties de plaisir, de temps en temps. Mais la plupart du temps, le parcours se résumera en une accélération modeste puis un freinage de jacky dans les virages pour éviter les barrières de sécurité. La durée de vie en elle-même est courte et les parcours en solo vous demanderont de la patience, non pas pour les finir, mais pour réussir à être bien placé, à cause des obstacles et fautes de gameplay qui viennent ternir la performance. Une fois, ça va, deux fois, on zappe. D’autant plus que les armes proposées ne sont pas à la hauteur des espérances. Le multijoueur, quant à lui, ne viendra pas hausser le niveau, même s’il propose déjà une intelligence plus poussée. Enfin, on retrouve encore une fois Wipeout et la référence aux oldies dans le son : des petits bruits de tôles froissées et de boulons qui se dévissent, mais rien de bien folichon. Les moteurs ne font plus de bruits, eux, et c’est bien dommage. Même la voix d’un petit copilote, ç’eut été bien. Inutile, mais bien.
 

Article rédigé par Jivé , le

Fatal Inertia n’est pas la bombe escomptée. Pas de successeurs à Wipeout, pas de tueries next gen, rien. Un simple petit jeu de course futuriste, qui va vite mais sans plus, avec un gameplay mitigé. On attend avec impatience le nouveu Wipeout, qui peut facilement surpasser l’effort. Dommage pour Koei, qui est décidemment bien plus performant dans le Japon médiéval.

Points positifs

  • Une bonne impression de vitesse, mais pas trop
  • Le multi relève un peu le niveau des courses

Points négatifs

  • Courses banales et bordéliques
  • IA déréglée
  • Gameplay limité

Commentaires