Test : Sonic & SEGA All-Stars Racing

Sonic & SEGA All-Stars Racing - Xbox 360

Genre : Mario Kart Like

Date de sortie : 26 février 2010

Genre
Mario Kart Like
Date de sortie
26 février 2010 - France
Développé par
Sega
Edité par
Sega
Disponible sur
DS, PC, PS3, Wii, Xbox 360

Entre Mario Kart et Sonic Rider, on trouve Sonic & SEGA machin bidule. Un jeu où Mario est remplacé par Sonic, les karts par des karts discount et les décors sympas par des décors psychédéliques qui font saigner des yeux. C’est presque pareil, mais en moins bien, quoi.

 
 
Dès le début, c’est clairement indiqué : ce jeu est pour les fanboys. Bah oui, Sonic & SEGA All-Stars Racing with Banjo-Kazooie n’a qu’un seul intérêt : réunir Sonic, Sega, Banjo et Kazooie dans une seule galette. Ce n’est qu’un jeu pour les fans ? Euh… ouais, quand même, ouais.
 

Mon Amy Rose

Bon, SSSASRBK qu’on va nommer Sonic & Trucs jusqu’à la fin du test, parce que merde quoi, on n’est pas là pour perdre du temps, est le Mario Kart du pauvre. Le côté sympa, c’est qu’on peut avoir un jeu de course très casual sur des consoles qui n’ont pas l’habitude de ce genre (la Xbox 360 ou la PS3). Bon, on peut aussi y jouer sur les consoles de gamin comme la Wii. Peu importe. Le jeu se présente comme un party-game en voitures, conduites par de nombreux joueurs. Enfin, il faudra les débloquer au fur et à mesure. On retrouve donc les figures emblématiques de l’univers de Sega : Sonic et ses amis Knuckles ou Amy Rose, des gens de Virtua Fighter, Ryo de Shenmue, la nana de Space Channel 5, le singe de Super Monkey Ball, Amigo de Samba de Amigo. Puis, avec les points suffisants, de plus en plus de héros comme Billy Hatcher, dont le tout dernier, le plus cher, Alex Kidd. Sur Xbox 360, on découvre donc, en sus, Banjo et Kazooie, emblème de la N64 avec James Bond, dans les années 1990. Cette grande partouze de héros est donc prétexte à présenter de nombreux véhicules customisés aux couleurs des personnages. Dommage que la physique de ces karts soit identique. Les bonus, à récupérer lors des différentes courses, comme dans tout bon party-game, sont assez peu nombreux pour que le jeu soit vite répétitif.
 

Tiens, j'me fais chier

Au total, le jeu se compose de divers modes de jeux. Sonic & Trucs propose un contre-la-montre en plus de la course solo, ou un grand prix, qui
permettront d’arpenter les 24 tracks, directement inspirés des scènes des jeux de l’univers Sega. A vous les décors plus que colorés de Sonic Adventure, de Jet Set Radio Future, Super Monkey Ball ou Billy Hatcher. Attention, point de Green Hill de Sonic ou de map de Banjo. La gamme de jeux représentés est réduite et on se demande comment Sega n’a pas réussi à avoir les droits de mettre les stages de ses propres jeux. A part avec de la mauvaise volonté. Encore une fois, Sonic & Trucs ressemble à Mario Kart en moins bon, moins beau et moins complet. En tout cas, les épileptiques sont vivement déconseillés devant leur écran à cause des couleurs criardes du jeu. Pensez à jouer sur une télé d’au moins 130 cm, sinon vous ne comprendrez pas tout ce qui se passe à l’écran dès que vous jouerez à plus de deux concurrents. La seule partie qui relève un peu le niveau, c’est le multi. En local ou en ligne, on peut trouver un peu plus de fun dans ces parties, notamment dans le mode de jeu qui consiste à capturer les drapeaux ou exploser les ballons de ses adversaires. Rien de bien neuf sous les tropiques, certes, mais l’essentiel est là.
 

Article rédigé par Jivé , le

Un peu bordélique, le moteur des karts de Sega Trucs Machin est en sous régime par rapport à la concurrence. Jeu pour fan, sans conteste, Sega a oublié quelques personnages, quelques décors, d’avoir un peu de talent, de piquer les bonnes idées. Peu original, peu dynamique, le jeu dispose d’un mode multi qui rattrape un peu le contenu trop léger.

Points positifs

  • Le multi
  • Pas mal de persos bien connus

Points négatifs

  • Ambiance au rabais
  • Décor un peu dégueu
  • Copie low-cost de Mario Kart
  • Aucune originalité évidente

Commentaires