Test : Fable III

Fable III - Xbox 360

Genre : RPG

Date de sortie : 29 octobre 2010

Ca y est, l’heure de vérité a enfin sonné. Il est temps pour vous tous, grands et petits, gros et maigres, jeunes et moins jeunes, de savoir ce que Peter Molyneux nous a réservé dans ce troisième volet de sa série exclusive à la Xbox 360, j’ai nommé Fable. Comme d’habitude, nous avons eu droit aux promesses de liberté d’action, de prises de décisions qui auront des conséquences sur le déroulement du jeu et l’environnement dans lequel vous évoluerez. Sans plus attendre, levons le voile sur ce qui sera, ou pas, l’un des grands jeux de cette fin d’année.

 
 
Faisons un petit point avant de nous lancer au cœur de ce jeu. Nous sommes dans l’Albion, contrée verdoyante dans laquelle nos héros évoluent depuis maintenant trois opus. Ce pays est jonché de villages plus ou moins accueillants, de grands espaces, de forêts, de carrières, de lacs et autres grottes toutes plus sombres les unes que les autres. Chacun leur tour, ces endroits vous ont accueilli ou bien recueilli dans les épisodes précédents pour vous dévoiler les mystères et les richesses que renferme l’Albion. Aujourd’hui, vous reprenez une fois de plus les rênes d’un héros… en devenir. Et oui, vous n’êtes plus cette personne que tout le monde adule et qui n’a qu’à se pencher pour ramasser les petites culottes. Mais rassurez-vous, vous le deviendrez très rapidement.
 

Dans une contrée lointaine… ou pas

Nous voilà aux prémices d’une épopée fantastique. Nous avons tout un monde à découvrir… ou pas. Tel est le dilemme qui se pose à nous. Nous allons revoir pour la troisième fois consécutive l’Albion. N’était-il pas temps de nous faire changer de contrée ? D’après les têtes pensantes de LionHead, il semblerait que non. Enfin, heureusement pour nous, bien que nous nous baladions dans le même univers et que nous visitions des plaines déjà connues, nous découvrons rapidement de nouvelles cités et villes qui ne demandent qu'à être explorées. Parmi les lieux que nous avons déjà visités par le passé, il y a notamment Britwall ou Bowerstone. Cette grande ville qui accueille un marché, des entrepôts industriels et, surtout, un magnifique château, est le point de départ de notre aventure.
 
 
Au cas où vous ne le sauriez pas encore, votre but en tant que héros, accompagné de votre fidèle compagnon à quatre pattes, sera de mener à bien une révolution pour renverser le roi qui commence à ne plus se sentir péter dans ses pantalons royaux. Hausse des taxes, hausse des impôts, dégradation des conditions de vie des citoyens, dégradation des conditions de travail, etc. Tout ça cumulé à plein d’autres actions vénales ou purement intéressées par le pouvoir, fait de Logan un roi pas si sympa que ça. Ca a d’ailleurs surpris tout le monde parce qu’il n’était pas comme ça lorsqu’il a pris place sur le trône, mais son changement de politique n’a pas fait que des heureux, bien au contraire. Vous êtes donc désigné par le sort pour rassembler des alliés et les mener au combat pour renverser ce roi tyrannique qu’est devenu Logan.
 

Pour la révolution mener, des alliés il te faudra trouver

Voila le but du jeu, trouver des alliés pour rassembler assez de forces et faire face à votre frère et son armée d’élite. Pour ce faire, vous devrez parcourir tout l’Albion et rencontrer toutes les personnes qui ont une dent contre Logan (c'est-à-dire à peu près tout le monde). Seulement, pour pouvoir rassembler des forces suffisamment importantes pour vaincre une armée d’élite, il ne suffit pas d’aller taper à la porte du premier pécore du patelin d’à côté. Loin de là même. Vous devrez aller trouver les chefs des clans les plus prestigieux, les plus anciens, les plus réputés pour leurs savoir-faire en termes d’organisation, d’équipement militaire ou tout simplement de forces armées. Durant votre périple, tout ceux que vous rencontrerez en voudront à votre frère d’une manière ou d’une autre. La perte de raison de Logan a fait beaucoup de tort au peuple, beaucoup plus qu’on pourrait le croire. D’ailleurs, on ne finit jamais d’en apprendre sur ses méfaits et ce qu’il a pu infliger à ses citoyens. Comprenez donc qu’en vous présentant comme le frère de la personne qu’ils détestent le plus au monde, vous ne serez pas forcément accepté du premier coup. Vous devrez faire vos preuves.
 
 
Voila quelque chose d’intéressant. Vous vous présentez comme le héros sauveur de la veuve et de l’orphelin opprimés par le grand méchant, qui plus est doté du même sang que vous, et on vous demande malgré tout de montrer patte blanche avant de vous faire confiance. Vous aurez à remplir des missions qui prouveront votre allégeance et votre bonne foi envers ces chefs de clans avant qu’ils ne se rallient à vous. Ces missions peuvent aller de la plus petite broutille au périple qui relève de l’impossible, mais vous devrez tous les remplir, d’une manière ou d’une autre. Des rebelles aux gobelins en passant par des sortes de loups-garous jusqu’aux fantômes du désert, vous rencontrerez de tout sur votre chemin et votre seul et unique but sera de leur en mettre le plus possible dans la tronche. Quel que soit votre attirail, vous devrez leur mettre suffisamment cher pour qu’ils n’osent plus à s’attaquer à vous.
 

Inventaire = Ctrl+i

Concernant les armes dont vous disposerez pour leur écraser la face, on retrouve ici un panel déjà bien connu par les joueurs, à savoir un fusil, un pistolet, une épée et un marteau. En plus de ça, vous serez affublé d’un gant magique qui vous permettra d’utiliser les types de sorts présents dans les précédents épisodes (feu, électricité, vent, glace et épées). Cependant, bien que les changements soient minimes sur cette partie là, on prend tout de même plaisir à utiliser tous ces objets ou pouvoirs pour défaire nos opposants. De plus, étant donné que nous disposons des trois types « d’armes » à tout moment, il est possible de faire des combos plutôt sympathiques. En revanche, il vous faudra savoir gérer votre attirail en fonction des adversaires que vous affronterez. Les ennemis réagissent différemment, surtout avec les magies.
 
 
Au-delà de la réaction des ennemis en fonction du type d’arme ou de magie, vous avez la possibilité de faire évoluer vos compétences au combat de mêlée, à distance ou votre habileté en tant que magicien, jusqu’au point de posséder deux gants. Ces évolutions auront un impact sur votre style de combat et se feront à l’aide de points de destin que vous récupérez pour chaque action que vous ferez. Que ce soit parler à un habitant, draguer une fille, donner de l’argent à un mendiant, remplir une quête ou encore accomplir des défis, tout ce que vous ferez vous récompensera par un certain nombre de points de destin. Toutefois, il vous faudra les dépenser judicieusement. Ici, vous devrez choisir si vous voulez spécialiser votre personnage dans un type d’attaque, dans un métier en particulier, etc. Enfin, quand je dis « ici », je parle de la route du destin, ce chemin qui suit votre évolution dans l’histoire du jeu. Une partie de vos choix se fera là, mais une autre grande partie se fera dans le jeu. Serez-vous un bon héros ou un héros tyrannique ?
 

J’en ai du bon mais tu n’en auras pas !

Nous sommes bel et bien dans un épisode de la saga , il est donc impossible de passer à côté de ce choix qui aura une influence visible sur votre entourage, votre environnement et la façon dont le jeu évoluera. Le jeu, mais votre personnage aussi. Tout comme dans l’épisode précédent, votre apparence se trouvera grandement modifiée si vous décidez de faire le mal autour de vous, d’accomplir vos quêtes par des voies détournées, de détrousser les commerçants pour vous remplir les poches d’or. Si vous préférez remonter votre vie avec une bière à bas prix plutôt qu’une potion de soin bien plus chère, tout ceci aura un impact sur votre physique et la façon dont les gens vous parleront et réagiront lorsque vous voudrez interagir avec eux. Mais ceci n’est qu’une goutte d’eau à côté de ce qui vous attend dans Fable III.
 
 
Dans ce nouvel épisode, vous aurez toute une dimension politique qu’il faudra apprendre à gérer. Vous aurez des choix cornéliens à faire et quand je dis ça, je mesure mes mots. Tout au long de votre aventure et de vos rencontres, vous allez faire des promesses envers les gens qui vont vous prêter main forte. A vous de voir si vous voudrez, devrez ou simplement pourrez les tenir. Mais bien plus que ces promesses, vous devrez faire des choix économiques, des choix de stratégie militaire, d’aménagement de la ville, d’équipements industriels, etc. Vous ne pourrez pas y échapper et selon la voix que vous prendrez (bien ou mal), vous aurez plus ou moins de difficulté à effectuer ces choix. Voilà selon moi l’intérêt majeur du jeu, vous faire prendre des décisions qui ont un impact réel sur les conditions de vie des gens pour vous faire prendre conscience qu’il faut savoir faire des choix, parfois contre sa volonté, mais qui peuvent se révéler bons pour les gens même si eux ne s’en rendent pas compte tout de suite.
 

Il reste des miettes

Maintenant que vous savez de quoi il retourne, sachez aussi qu’il est possible de voir Fable III d’un point de vue complètement différent. Vous pourrez même aller taper de bonnes grosses barres de rire. Que ce soit en vous accoutrant comme un clown, en vous foutant de la tronche des gens que vous croiserez ou dans les quêtes tordues imaginées par les créateurs du jeu, il y a vraiment de quoi faire. Par exemple, vous pouvez récupérer un costume de poulet. A vous de voir si vous voulez aller à la guerre déguisé de la sorte ou si vous préférez y aller à poil. Le choix vous appartient. Concernant les délires des développeurs, celui qui m’a marqué et qui m’a fait explosé de rire devant l’écran est quand j’ai dû combattre… une poule démoniaque cracheuse de feu (par les fesses). Non, ce n’est pas une blague, voici un type d’ennemis tout à fait redoutable que vous pourrez affrontez dans des quêtes annexes. De plus, le jeu est tellement bien mis en scène qu’il n’est pas possible de rester insensible à certaines scènes. Que ce soit la musique, les angles de caméras ou le jeu des acteurs (ndlr : enfin, avec des voix anglaises hein), il y a eu un travail remarquable d’accompli sur toute la mise en scène qui fait qu’on arrive parfois à poser la manette pour admirer les images qui défilent devant nos yeux. Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…
 
 
D’ordinaire c’est de cette façon que les belles histoires se finissent, sauf qu’ici, vous aurez le choix de vivre heureux avec votre femme et vos enfants, ou bien au contraire d’enfermer vos quinze épouses dans un taudis pour les utiliser en tant que prostituées et envoyer vos enfants travailler à l’usine pour renforcer votre fortune personnelle. Le nombre de femmes est illimité, le nombre d’enfant également. Ceci va avec le nombre de problèmes bien évidemment. Mais rassurez-vous, vous pouvez faire le choix de ne pas avoir d’enfants grâce à la merveilleuse apparition des préservatifs. La contraception fait également partie des choix que vous pourrez faire. Coucher à gauche, à droite, avec une ou douze femmes, autant de choix que de possibilités de vous amuser. Et enfin, bien que nous parlions d’un héros, de ses femmes, de ses aventures, etc., sachez surtout que votre tout premier choix sera de décider si vous voudrez jouer avec un héros ou une héroïne. A vous de transposer ce texte dans le genre qui vous conviendra le mieux et surtout, de vivre votre propre aventure !
 

Article rédigé par Neji , le

Fable 3 est un très bon successeur aux deux premiers volets mais se démarque par son côté beaucoup plus mature. Il s’adresse à un public plus mûr et capable de faire des choix qui demandent une réelle réflexion. Le degré d’engagement y est très important. Votre histoire se basera sur les choix que vous ferez tout au long de votre aventure, à vous de choisir de quelle façon vous souhaitez mener cette révolution pour renverser ce roi tyrannique. Rendez-vous le 29 octobre pour devenir votre propre héros !

Points positifs

  • Une quête pour le moins surprenante
  • Un univers plus mature
  • Un humour omniprésent bien sympa
  • Une mise en scène d'enfer

Points négatifs

  • Parfois un tout petit peu répétitif
  • Manque de variété dans l'équipement
  • L'apparition des MST dans le jeu

Commentaires