Test : Kane & Lynch 2 : Dog Days

Kane & Lynch 2 : Dog Days - Xbox 360

Genre : Action

Date de sortie : 27 août 2010

Genre
Action
Date de sortie
27 août 2010 - France
Développé par
IO Interactive
Edité par
Square Enix
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360
Site officiel
Site officiel

Il y a 3 ans, Kane et Lynch, deux criminels à la morale douteuse, à la psychopathie tenace et aux méthodes violentes, débarquaient sur nos consoles en faisant du bruit. Pourquoi du bruit ? Parce que plein de qualités, et des tas de défauts pour les foutre en l'air. Le second opus réussi-t-il là où son aîné a pêché ? Rien n'est moins sûr.

 
 
Kane et Lynch propose d'emblée une ambiance très inspirée des films de gangsters hollywoodiens, où les plans sans faille partent en sucette et où les braqueurs n'hésitent pas à flinguer une grand-mère dans un hold-up juste pour l'exemple parce qu'elle a demandé un verre d'eau, la bougresse. Lynch propose d'ailleurs l'un de ces plans simples et qui rapportent gros à son pote Kane qui pour le coup débarque donc à Shanghaï rejoindre son vieil ami. Evidemment, rien ne va se passer comme prévu : Mafia et flics vont passer les 6 prochaines heures à leur courir aux fesses. Sur le papier, Kane et Lynch se vend bien, il n'y a rien à dire. L'ambiance est bonne, sombre, et puise directement dans les classiques du genre. Les rues sombres et mal éclairées de Shanghaï sont parfaites pour accueillir la fuite de nos deux acolytes, et certains niveaux ne sont plus des inspirations mais bien des références aux films du genre. Le niveau de l'aéroport est directement puisé dans la scène finale de Heat par exemple, qui abrite le dernier face à face entre Al Pacino et Robert de Niro. Rien que le titre du jeu d'ailleurs, Dog Days, rappelle Dog Day Afternoon toujours avec Al Pacino, où deux braqueurs tentent de se sortir d'un casse qui échappe à leur contrôle. Non, il n'y a pas à dire, Kane and Lynch 2 : Dog Days, ne manque pas de références. Si seulement il était techniquement à la hauteur de ses ambitions...
 

Hey, et pourquoi ce serait moi Mister Pink ?

Le gros problème de Kane and Lynch 2, c'est un manque évident de finition qui finalement gâche la majeure partie de la très courte expérience proposée, 6 heures en trainant un peu la patte. Ce n'est pas bien joli, même si on s'en accomode facilement. Le jeu se résume à un grand, un très grand échange de coups de feu. Rien ne surprend jamais vraiment, puisqu'on se retrouve en permanence en train d'essuyer les tirs ennemis, planqués derrière une caisse, puis à riposter. Bien peu d'armes, et une utilisation de celles-ci hélas très conventionnelle. Les développeurs ont reglé le problème de calage sur les lèvres des protagonistes avec une solution simple, à savoir ne même pas leur faire ouvrir la bouche. Le système de couverture est parfois assez incompréhensible avec des ennemis qui tirent des balles qui probablement tournent autour de votre planque pour vous atteindre. Vous en revanche, avec votre visée auto qui vise systématiquement à côté et des adversaires dont on se demande de quoi ils sont faits pour continuer à courir avec 4 balles dans le buffet, serez un peu surpris par ce gameplay un peu au ras des pâquerettes. On retrouve inlassablement le même programme d'une pièce à une autre, à savoir se planquer, riposter, se planquer, riposter. Le jeu ne surprend hélas jamais. Tout se répète sans cesse, jusqu'à la fin du jeu qui d'ailleurs n'existe tout simplement pas. Vos efforts pour parvenir jusqu'au bout sont récompensés directement par un générique avec les noms des fautifs dessus, comme pour vous narguer.
 

Il nous faudrait des canons sciés pour ces affaires là

Kane et Lynch propose de jouer en coopération, même en écran partagé. C'est un plus indéniable que de pouvoir vivre l'aventure aux côtés d'un compère. Mais de la même manière, on aurait vraiment aimé que l'expérience aille plus loin dans l'alliance des forces, à la manière d'Army of Two. Hélas, il n'y a pas vraiment d'avantage à partager l'aventure avec un pote, si ce n'est papoter en zigouillant du chinois. Le multiplayer propose un mode de jeu sympathique et original online, où un traitre se planque parmi une bande de braqueurs (Reservoir Dogs represent). Parmi vous, les malfrats de la pire espèce, campe un policier prêt à vous planter un couteau dans le dos. A vous de le découvrir au plus vite. L'autre mode rigolo, c'est le grand braquage. Vous devrez mener à bien un hold up, avec la possibilité d'être une raclure suffisamment infâme pour trahir vos compagnons et leur gauler leurs sous. Le dernier mode online, c'est le deathmatch classique. Hélas, il n'y a que 6 maps, autant dire que vous connaîtrez rapidement les lieux. Le souci étant que comme en solo, les bonnes idées sont desservies par un mauvais gameplay, ce qui gâche quelque peu l'expérience... Argh.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Kayne et Lynch 2 reste désespéremment moyen. Pourtant, les intentions et les ingrédients ont de quoi convaincre, la mise en scène est sympathique, les références sont intelligentes, mais Dog Days n'excele jamais. Répétitf et vraiment peu convaincant dans son gameplay, il offrira quelques heures sympathiques aux fans du genre, mais les joueurs les plus exigeants passeront probablement leur chemin.

Points positifs

  • Courir et flinguer des mecs à poil tout un niveau
  • L'ambiance Dog Day Afternoon
  • La bonne convivialité d'un écran splitté que rien ne remplace

Points négatifs

  • Gameplay général vraiment faiblard
  • Level et game design répétitifs
  • Peu de stratégie en coopératif

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires