Test : Mortal Kombat

Mortal Kombat - Xbox 360

Genre : Poings, pieds et boyaux

Date de sortie : 21 avril 2011

Il a réussi à nous faire saliver pendant des mois avek des skreens et des vidéos tous plus gores les uns que les autres et on en bavait d’impatience. Ravalez votre salive, le jeu de baston le plus gore est ici, entre vos mains, et les miennes. Retour aux sources, enkore plus gore, enkore plus sanglant, bref tout simplement flawless. Dix-neuf ans après le premier opus sur une machine d’arkade, la magie est toujours là !

 
 
Mortal Kombat a cette partikularité : soit on l’aime et on l’adore, soit on le déteste. Et ce pour les mêmes raisons, d’ailleurs. Le jeu qui avait fait les beaux jours des salles d’arkade était violent à souhait, avek ses koups, avek ses persos, avek ses fatality aussi spektakulaires que gores. Il avait cette fakulté d’être à la fois accessible et terriblement tekhnique lorsqu’on voulait vraiment maitriser les personnages.
Puis les années sont passées et le jeu s’est un peu évaporé dans la masse. Et il faut le dire, il était bien moins réussi. Je pense notamment au dernier Mortal Kombat vs. DC Universe qui est un gros n’importe quoi tant l’inkompréhension et le mariage des deux univers était improbable. Puis, à la manière d’un Street Fighter, les développeurs ont décidé de repartir à zéro. Revenir à l’essence du jeu, à ce qui a fait le succès de la série, à savoir un gameplay simple, prenant et ultra gore. C’est désormais chose faite avek ce reboot de Mortal Kombat.
 

“GET OVER HERE !!” Scorpion

Le jeu est en 2D, c’est à dire que votre personnage ne se déplace que de gauche a droite, sans faire de pas de kôté, par exemple. C’est le premier konstat qu’on peut dresser lorsqu’on fait notre premier match. Fini la 3D, on revient à une sauce plus simple, pour se koncentrer vraiment sur le jeu, et uniquement sur le jeu. Et koncernant les koups justement, il y a de quoi faire. Ils sont relativement simples, ce qui fait qu’on les retient très vite. Mais pour maitriser la trentaine des personnages existants, il vous faudra du kourage, et beaukoup de temps. Tous les personnages sont là. Quon Chi et Cyber Sub-Zero seront à débloquer mais vous avez tout le panel des personnages dès le départ. On ne pourra pas jouer Shao Khan. Dommage. Mais les joueurs PS3 pourront se réjouir de jouer avek Kratos, le héros de God of War.

Beaukoup de modes vous sont proposés dans cette nouvelle mouture. On retrouve bien sûr le mode emblématique de la série, à savoir le mode Ascencion. On retrouve également d’autres modes bien plus loufoques et plus konséquents, à savoir le mode Histoire, la Tour des Défis ou enkore un didacticiel très fourni pour bien maitriser les ficelles du gameplay. Sans oublier aussi un mode match par équipe qui vous permet de jouer avek deux persos et de les alterner komme bon vous semble. A noter que chaque kombat vous rapporte des points, points qui seront à utiliser dans la krypte pour débloquer artworks, musique, cheat kodes, kostumes et fatality de façon aléatoires. A vue de nez, plus de 200 items sont à débloquer dans la krypte et à kontempler dans le nékropolis. Habile.
 

“It’s official, YOU SUCK !” Shao Khan

Tout ça c’est bien. Parlons maintenant gameplay et parlons vrai. Première chose, les matchs kontiennent maintenant une jauge de kombat. Cette jauge se remplit lorsque vous faites des kombos, quand vous prenez des koups et quand vous parez. Presque tout le temps en fait. Cette jauge kontient trois paliers. Un palier pour effektuer un koup spécial plus féroce, un deuxième palier pour une kontre-attaque et un troisième palier pour le koup dévastateur X-Ray. Si les deux premiers paliers sont intéressants, ils ne sont que du pipi de chat par rapport au X-Ray. Ce dernier permet d’effektuer un kombo spécial qui peut sucer jusqu’à 50% de la barre de vie de votre adversaire, et donk pratiquement fatal. Si le koup est aussi spektakulaire au niveau de la barre de vie, il est tout aussi spektakulaire au niveau de l’animation. Vous verrez des os brisés, du sang, des boyaux déchiquetés, des vertèbres ékrabouillées. Les X-Ray sont tellement violents qu’ils sont komparables aux fatality. Et on retrouve là le vrai kachet MK, ce qui fait du bien. J’avoue, je fais peur à ma kopine en prenant du plaisir à faire du mal, mais bon, il faut dire ce qui est, j’aime ça.

Les kombats sont fluides, les kombos tout autant. Les manips sont relativement faciles puisqu’elles se répètent plus au moins d’un personnages à un autre, et c’est le seul reproche qu’on peut réellement faire à ce jeu. De là à dire qu’on se lasse rapidement, c’est vite dit. Chaque kombat est unique même si au fil des matchs, on a tendance à adopter une certaine stratégie, en fonction du personnage qu’on choisit. Le mode en ligne est assez fourni lui aussi même si l’attente est parfois longue pour trouver un joueur.
 

Article rédigé par Poil de Carotte , le

Rien à dire, cette nouvelle mouture de Mortal Kombat séduit. Elle séduit par sa simplicité, son retour aux sources, sa volonté de faire dans le gore et dans le kitsch. On l’aime, on l’adore même et on passe des pures heures devant son ékran à se faire mal aux doigts. Et ça risque de durer un bon moment.

Points positifs

  • Le gameplay
  • Les multiples personnages
  • Le mode histoire
  • Les autres modes
  • Les X-Ray

Points négatifs

  • Kombos fastoches et accessibles
  • Un online parfois rampant

Commentaires