Test : Kinect Sports

Kinect Sports - Xbox 360

Genre : Sport (compatible Kinect)

Date de sortie : 04 novembre 2010

Genre
Sport (compatible Kinect)
Date de sortie
04 novembre 2010 - France
Développé par
Rareware
Edité par
Microsoft Games
Disponible sur
Xbox 360

Suite de notre série de tests dédiée au Kinect avec Kinect Sports qui, comme sont nom l'indique, est un Wii Sports-like. Mais est-il aussi réussi que son modèle ?

 
 
Le jeu nous propose donc un panel de disciplines assez varié comportant du foot, du bowling, de la boxe, du beach volley, du tennis de table et de l'athlétisme. Cette dernière nous permettant de nous essayer à diverses épreuves comme le 100 mètres, le lancer de javelot, le saut en longueur, le lancer de disque et la course de haies. Nous avons donc droit à un contenu légèrement plus fourni que dans Kinect Adventures. Il reste à savoir si il est à la hauteur.
 

Il y a du bon...

Certains de ces mini-jeux offrent de bonnes sensations, l'athlétisme en tête. Si pour le sprint, on se contente de courir sur place, pour le saut en longueur et la course de haies, il faut également sauter. Et au bon moment si on ne veut pas se prendre la haie ou mordre la ligne. Cela peut paraître idiot dit comme ça, mais au fond, la seule différence avec le vrai athlétisme, c'est qu'ici, on fait du sur-place. Les épreuves de lancer de disque et de javelot demandent en plus un minimum de précision pour réaliser un bon lancer.
Le bowling également est assez réussi, même si on enchaîne les strikes un peu trop facilement. Mais il nécessite quand même un minimum d'application de la part du joueur et on appréciera la possibilité de mettre de l'effet dans la boule.
Mais le plus immersif est sans conteste la boxe. En vue à la première personne, on s'y croirait et on se prend d'ailleurs facilement au jeu en distribuant des droites, crochets et uppercuts.
 

...et du moins bon, voire très mauvais même

On va commencer le bal des horreurs avec le beach-volley. Attractif de prime abord, il est plutôt amusant dans un premier temps, et réaliser des smashs est assez jouissif. Seulement voilà, tout l'intérêt du sport s'évapore lorsqu'on se rend compte que, à l'exception des smashs, il n'est pas nécessaire de mimer les coups pour renvoyer le ballon. Du coup, on passe le plus clair de de son temps à faire un pas sur le côté pour se mettre sur le chemin de la balle. Pas très captivant donc.
Vient ensuite le tennis de table, qui lui est à mille lieues de ce que fait la concurrence. Moins précis, il rend difficile l'orientation et le placement des balles. Mais il se joue surtout moins naturellement du fait qu'on n'ait rien dans les mains. Ainsi, on prendra vite une raquette de ping-pong ou un palliatif pour retrouver des sensations tout juste correctes. Les plus mesquins d'entre nous, comme notre Julien C national et moi-même, prendront une Wiimote ou un PS Move.
Si le tennis de table est une franche déception, le foot est lui un ratage complet. A se demander ce qu'il fait là. Tout ce qu'on a à faire là, c'est taper dans la balle pour tirer ou faire une passe, et faire un pas de côté pour intercepter des passes. Cela peut paraître pas mal pour certains, mais l'ensemble est d'une mollesse affligeante. On s'ennuie ferme.
 

Article rédigé par pattoune , le

Si certains sports sont sympathiques, aucun d'entre eux n'arrive malheureusement à capter notre intérêt sur le long terme. C'est le genre de jeu que l'on sort uniquement lorsqu'on a des potes à la maison, le mode fête qui permet de former deux équipes de joueurs étant là pour ça. A condition bien sûr de pouvoir bien aérer la pièce parce que le jeu va vous faire suer. Kinect Sports se voit également doté d'une bonne bande-son, bien que timide, et de décors très vivants qui font de ce jeu un complément gaming honnête pour vos soirées entre amis.

Points positifs

  • Une bonne bande-son
  • Des décors vivants
  • Le mode fête

Points négatifs

  • On en fait vite le tour
  • Le foot est totalement raté
  • Il n'arrive pas à la cheville de ses concurrents

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

34 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires