Test : Dance Central

Dance Central - Xbox 360

Genre : Danse (compatible Kinect)

Date de sortie : 10 novembre 2010

Genre
Danse (compatible Kinect)
Date de sortie
10 novembre 2010 - France
Développé par
Harmonix Music Systems
Edité par
MTV Games
Disponible sur
Xbox 360

Vous adorez vous onduler et vous tortiller en nightclubs au son de Lady Gaga ou Kool And The Gang ? Vous êtes adeptes de jeux de danse sur tapis ou en arcade ? Vous vous endormez le soir en écoutant « Pump Up The Jam » ? Dance Central, par les créateurs de Guitar Hero et de Rock Band, offre tout cela à la fois, et est sans doute LE jeu du line-up Kinect à ne pas manquer ! Explications.

 
 
Sortez les boules à facette et votre tenue de Travolta version 70's, déplacez les meubles de votre salon et offrez-vous une expérience unique : le premier soft de danse sans interface physique au contact. Ici, c'est le corps dans son entier qui intervient, reconnu par Kinect. Et contrairement à d'autres jeux du lancement du périphérique, cette reconnaissance fonctionne à merveille ! Point de latence ou de manque de précision ici, puisque chaque partie du corps est analysée par Kinect dans ses moindres mouvements (à part les mains et les pieds). On danse donc en miroir en reproduisant en rythme les mouvements d'un avatar virtuel prenant une grande place sur l'écran (histoire de bien visualiser ses pas de danse), et ce, aidé d'une sorte de partition de mouvements défilant sur la droite du même écran, permettant d'anticiper les mouvements à respecter. On parle bien ici de mouvements et non de poses statiques, c'est-à-dire que le moindre déhanché, le moindre lancer de bras ou encore le moindre pas robotique (sur Satisfaction, de Benny Benassi, un pur bonheur !) est pris en compte.
 

Pump Up The Jam

Pour indiquer si un mouvement est calqué dans le rythme, une légère aura rouge illumine le membre du corps qui n'est pas bien placé, disparaissant aussitôt le bon mouvement effectué. On peut ainsi corriger ses pas de danse en temps réel et savoir exactement comment se placer, comment se déhancher. Et de la variété dans les pas de danse, ce n'est pas cela qui manque dans le dernier Harmonix, si l'on tient compte de la diversité des types musicaux abordés : R'n B, rap, house, dance, pop, techno des 80's, tous les styles sont au répertoire de la playlist composée de 32 morceaux. D'aucuns râleront quant à une playlist tronquée pour un soft musical. Trois morceaux sont cependant disponibles en téléchargement, pour une playlist qui devrait prendre du volume au fil du temps. D'autant plus que terminer les 32 morceaux en mode difficile (trois modes de difficulté sont disponibles) et remporter tous les défis proposés par le soft est déjà une gageure en soi. Il n'y a donc pas à se plaindre de ce côté-là.
 

Sa-tis-fac-tion

A deux, c'est mieux, comme l'on dit toujours. Dance Central propose un multi de qualité, et ce jusqu'à deux joueurs. Le mode "Dance Battle" propose en effet de s'affronter l'un après l'autre sur un même morceau à la durée dédoublée. Et c'est bien à plusieurs que Dance Central gagne en richesse et en fun. Non content de se huer les uns les autres ou de pouvoir s'affronter sur des pas de danse toujours plus élaborés, les joueurs vont pouvoir se donner en spectacle lors de séances de freestyle où absolument toutes les personnes présentes dans le salon vont pouvoir s'adonner. Tous les morceaux offrent en effet un moment de répit durant lequel toutes les poses et tous les mouvements imaginables sont possibles. Ainsi, tout le monde peut participer à ces sessions, filmées et rediffusées en accéléré à la fin du morceau, provoquant l'hilarité générale ! L'idée, absolument excellente, méritait d'être soulignée. Seul bémol, ces sessions filmées ne peuvent malheureusement pas être sauvegardées.
 

Po Po Po Po Po Po Po Po Po Po Po Ker Face

La direction artistique, propre, n'offre pas non plus de moments de béatitude devant l'écran. Il faut aimer le style « accoutrement de dance-floor flashy», dirons-nous. Pas de détails ni de finesse en terme de graphismes, malheureusement, mais l'essentiel est là. Techniquement absolument parfait, Kinect permet une reconnaissance millimétrée, qui ne souffre pas de latence, comme l'on pouvait le craindre lors de sessions de Kinect Joy Ride par exemple... L'interface et les menus, extrêmement intuitifs, se laissent naviguer à l'aide de mouvements des bras : on sélectionne un élément à l'aide d'un curseur et on effectue un mouvement du bras de droite à gauche pour le valider. Retourner dans le menu précédent s'effectue à l'aide du bras gauche. Harmonix signe non seulement et sans nul doute le meilleur jeu Kinect du line-up, mais également celui qui offre la meilleure interface de navigation. Chapeau bas ! On notera de surcroit la possibilité de préparer un morceau dans le mode décomposition, où le soft proposera plusieurs phases de danse à répéter trois fois afin d'en maîtriser la substantifique moelle.
 

Article rédigé par Rhyscard , le

Extrêmement addictif et idéal pour découvrir le périphérique, Dance Central est un indispensable de la ludothèque Kinect et Harmonix offre les meilleures sensations de dance-floor à ce jour. Oubliez tapis de danse et autres accessoires physiques pour vous déhancher sans répit, et entrainez-vous chez vous avec le meilleur prof de danse virtuel qui soit avant d'affronter les affres de la piste de la discothèque du coin.

Points positifs

  • Un Kinect bien exploité
  • Un Kinect sans latence
  • Meilleure simulation de dance-floor !
  • La playlist, excellente

Points négatifs

  • Les freestyles sans sauvegardes
  • Les graphismes perfectibles

Commentaires