Test : Street Fighter X Tekken

Street Fighter X Tekken - Xbox 360

Genre : Le choc des titans

Date de sortie : 09 mars 2012

Genre
Le choc des titans
Date de sortie
09 mars 2012 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
PC, PS3, PSVita, Xbox 360

MESDAMES ET MESSIEUUUUUURS.... Dans le coin gauche, sévissant en 2D depuis 25 ans à coups de hadokens et autres flash kicks, STREET FIGHTER ! Côté droit, distribuant baffes et tatanes depuis 18 ans en 3D, TEKKEN ! Mais que peut bien donner la rencontre improbable de ces deux blockbusters ?

 
 
La rencontre de deux des plus grosses licences de jeu de baston sort enfin sur nos consoles. Rencontre à la base relativement improbable puisque les deux jeux sont tout de même très différents. Tout d'abord l'un est en 2D, l'autre en 3D ce qui de prime abord obligera l'une des licences à revoir fondamentalement ses bases. Pour ne pas faire de jaloux, Namco et Capcom ont annoncé que chaque licence aurait son propre cross-over, c'est à dire que Capcom produira son propre Street Fighter X Tekken, et que Namco proposera un peu plus tard son Tekken X Street Fighter. Le premier à se présenter est la version de Capcom, et comme on pouvait s'en douter avec Yoshi Ono aux commandes de cet épisode, c'est bien Tekken qui a fait la concession de son gameplay au profit de celui de Street Fighter. On reste donc en 2D, et on retrouve une touche graphique un petit peu à la frontière entre Marvel Vs Capcom 3 et Street Fighter IV. Du cell-shading, avec des contours encore un peu plus encrés, donnant un aspect un peu destroy assez sympathique aux graphismes en général.
 

On peut prendre l'ours d'Onizuka

Le roster que propose le jeu est plutôt impressionnant, avec ses 38 personnages disponibles dès le lancement. Les joueurs PS3 sont tout de même mieux lotis puisque 5 personnages sont exclusifs à la plate-forme. Si 4 d'entre eux sont là un petit peu pour le fun (les deux chats de Sony, Pacman et un Megaman vieux et gros WTF), la présence de Cole, héros d'inFamous, devrait en satisfaire plus d'un. D'autant que son gameplay n'a rien à envier à celui des autres personnages et s'intègre parfaitement au casting. En revanche, là où les joueurs grogneront (et à raison), c'est en apprenant que pas moins de 12 personnages supplémentaires sont inclus dans la galette, et qu'il faudra payer pour les débloquer. Capcom nous a habitué à tirer un petit peu trop sur la manette des DLC payants, mais là c'est tout de même assez édifiant. Namco avait choqué les joueurs en annonçant qu'un personnage de StarWars était déjà inclus dans la galette de Soulcalibur IV et qu'il fallait payer pour le débloquer. 4 ans plus tard, la pratique est tellement répandue qu'on en est à 12, et non des moindres puisque Blanka, Guy, Cody, Lei, Christie ou encore Sakura attendent sagement d'être débloqués en avril moyennant quelques pièces. On aurait presque envie de proposer le boycott du titre en attendant sa version boite complète à 30 euros à Noël prochain. Bref. Street Fighter X Tekken (prononcez Street Fighter CROSS Tekken) propose donc un gameplay très inspiré de la série de Capcom, à ceci près que les matchs se déroulent ici en tag team, à deux par équipe. Il faut savoir aussi que contrairement à un jeu comme King of Fighters ou un Marvel Vs Capcom, la perte d'un personnage entraîne instantanément la défaite de la manche. Il faudra donc bien gérer et alterner au maximum les combattants durant un round, afin que ceux-ci puissent « récupérer » en plein match. Il est possible, fait rare dans un jeu de baston, de jouer à 4 en incarnant chacun un membre de chaque équipe. Il faudra alterner les personnages de manière stratégique, autant pour enchaîner les combos que pour conserver au maximum sa jauge de vie. Il est aussi possible de jouer réellement simultanément à 4, dans un mode rumble un petit peu à la manière d'un Super Smash Bros mais avouons le, si le mode amusera quelques parties il reste vraiment une feature assez passable puisque joyeusement bordélique, les niveaux se ne prêtant carrément pas à ce type de combats.
 

Devil Ryu et Evil Jin

Le gameplay ne se contente pas de reprendre celui de Street Fighter IV et d'y ajouter les personnages de Tekken. On retrouve une base avec 3 pieds, 3 poings (faible, moyen, fort) et des manipulations à base de quarts de cercles et autres charges, auquel ont été ajoutés une foule de techniques qu'il conviendra rapidement de maîtriser si on ne veut pas se faire violer ad vitam en live. Probablement ce qui vous servira le plus, ce sont les combos. Celles-ci sont simplissimes à effectuer, il faut simplement enchaîner les coups dans un ordre croissant de force. Par exemple, petit pied, moyen poing, pied fort. Et si c'est trop difficile, une jauge nommée jauge cross, peut se charger de l'effectuer pour vous moyennant un cran de celle-ci et en appuyant simplement sur deux boutons simultanément, on appelle cela le quick combo. Ces combos sont aussi utilisables en version Ex pour plus de puissance. A cela, il faudra ajouter les Super Art qui proposent un enchaînement très puissant qui vous coûtera deux barres de jauge, un petit peu comme les Ultra de Street Fighter. Charger ses coups a ici aussi une importance particulière. Chaque personnage a un super coup dans son panel qui, lorsqu'il est concentré, monte en puissance pour devenir Ex et finalement un Super Art. Mais cela les rend bien évidemment infiniment plus difficiles à placer. Au dessus du Super Art, il y a le Cross Art, qui consomme 3 blocs de la jauge Cross. Alors là, c'est assez apocalyptique puisque ce sont vos deux personnages qui effectuent leur Super Art l'un à la suite de l'autre, pour deux fois plus de dégâts. Il est aussi possible d'envoyer, moyennant 3 blocs de votre jauge, un Cross Assault. Cette attaque permet de lancer vos deux personnages à l'assaut en même temps, et comme on s'en doute, le résultat peut être ravageur.
 

T'es Ryu ? Ah non Tekken !

Et puis deux features qui ont drôlement fait parler avant la sortie du jeu, les gems et Pandora. Pour la première, ce sont des bonus de deux types, les assists gems qui se déclenchent automatiquement et les boost gems, déblocables sous conditions. Ces derniers ne sont d'ailleurs utilisables que 2 fois dans un round. Pour résumer grossièrement la feature, il offrent des bonus temporaires qu'il convient de choisir en fonction de son personnage. Les bonus sont faibles quand les conditions demandées sont simples, par exemple effectuer une projection ou un coup spécial, et deviennent plus balèzes lorsque vous avez des manipulations plus difficiles. C'est une décision assez curieuse et paradoxale que d'intégrer ce système au jeu. Si les gems ne nuisent pas vraiment au gameplay en règle général, ils sont un peu à l'opposé du système assez "user friendly" de Street Fighter X Tekken. Venir avec ses propres gems a son combat, on l'a bien compris, permet de personnaliser encore plus son personnage et de ne pas voir exactement les même combats ad vitam, mais on perd un peu en fraîcheur. Autant le fait de pouvoir personnaliser ses combos automatiques est plutôt bienvenu, parce qu'il ne fait finalement qu'utiliser des raccourcis, autant là, on reste très dubitatif quant à la pertinence du système. Enfin, il y a Pandora. Ce pouvoir offre la possibilité, lorsqu'un de vos joueurs a moins de 25% d'énergie, de le sacrifier pour booster considérablement le deuxième personnage. Celui-ci aura des bonus autos impressionnants et il conviendra très très vite de déclencher sa plus grosse attaque pour en finir puisque ce pouvoir ne dure que 8 secondes. Après quoi, vous avez perdu le round. Feature puissante donc, mais à utiliser avec parcimonie. Celle-ci, contrairement aux gems, nous a plutôt plu car elle peut décider de l'issue d'un match rapidement sans pour autant vraiment retourner la face d'un combat puisque 8 secondes, c'est très très rapide. Un ajout qui a ceci de très sympathique que lorsqu'il est enclenché, il fait monter la pression des deux côtés pendant un court laps de temps.
 
 
Esthétiquement parlant, Street Fighter X Tekken est vraiment bien gaulé. Pléthore d'animations ( même lors d'une simple projection), d'effets, permettant des matchs franchement dantesques. Les niveaux sont aussi plutôt jolis, et même si leur nombre est trop restreint, on appréciera grandement de pouvoir changer de hauteur dans certains de ceux-ci. Dommage qu'à la manière d'un Dead or Alive, ce ne soit pas faisable en plein round. On regrettera aussi que nos combats soient rythmés par une musique on ne peut plus gnangnan et finalement assez horripilante. Mais au final, c'est une mission bien remplie pour Capcom, qui offre un jeu très user friendly, finalement entre Marvel Vs Capcom 3 et Street Fighter IV pour la facilité que l'on a à réaliser toutes sortes de choses impressionnantes en bénéficiant d'une maniabilité proche des SF, bien que moins rapide et instinctive il faut bien l'admettre. Pourtant, on doute un petit peu de la présence de Street Fighter X Tekken dans les compétitions de haut niveau prochainement. La raison étant qu'avec toutes les features intégrées au jeu, son casting conséquent qui ne va pas tarder à s'étoffer de 12 nouveaux personnages, difficile d'avoir un équilibrage parfait. Peut-être SF X TK aura-t-il besoin de quelques patchs pour convaincre les plus acharnés de s'y pencher, il n'empêche qu'il représente une sacrée performance. Le mode en ligne n'est pas encore complètement au point en revanche, de nombreux bugs de son étant survenus lors de nos différents essais. Assez peu de lags toutefois, le gros du travail ayant été effectué, il ne reste plus qu'à attendre un petit patch correctif pour s'éclater sans mal sur le multi.
 

Article rédigé par Julien Bouaziz , le

Mission accomplie. Capcom livre une très bonne copie de sa vision du cross-over avec Tekken, Bien gaulé, voire callipyge, user friendly mais offrant une jolie marge de progression, bénéficiant d'un casting impressionnant malgré sa politique de DLC inqualifiable, Street Fighter X Tekken convaincra sans mal les fans du genre et constitue une alternative rafraîchissante aux jeux de bastons traditionnels qui occupent les soirées.

Points positifs

  • Casting de ouf
  • Super punchy et impressionnant
  • Gameplay plutôt bien trouvé
  • Pandora fout la pression
  • Quand même, Tekken et Street dans le même jeu quoi !
  • User friendly

Points négatifs

  • Un peu trop pour les pros ?
  • Probablement la politique de DLC la plus édifiante à ce jour
  • Musiques horripilantes
  • Equilibrage des forces incertain
  • Les gems pas vraiment nécessaires à notre goût

Commentaires