Preview : Inversion

Inversion - Xbox 360

Genre : TPS

Date de sortie : 13 juillet 2012

˙ʇuɐsɹǝʌuǝɹ ǝɹʇıʇ ǝɔ ɹnod suoıssǝɹdɯı sǝɹèıɯǝɹd sou ıɔıoʌ 'snou ɹnod sɹnǝddolǝʌép sǝl ɹɐd uoıʇɐʇuǝséɹd 'snoʌ ɹnod sǝƃɐɯı ˙ɯoɔsǝɯɐƃ ɐl à sıoɟ ǝɹèıɯǝɹd ɐl ɹnod ǝlıoʌép ǝs uoısɹǝʌuı 'ɹǝıuɹǝp ǝɹqoʇɔo uǝ éɔuouuɐ.

 
 
Oups ! Avec tous ces changements de gravité, je ne sais plus ce que je dis. Je reprends. Annoncé en octobre dernier, Inversion se dévoile pour la première fois à la Gamescom. Images pour vous, présentation par les développeurs pour nous, voici nos premières impressions pour ce titre renversant.
 
 
En effet, le principe de base du gameplay est le contrôle de la gravité. Le héros (un flic qui part à la recherche de sa fille, disparue lors d'un certain bouleversement) possède une arme lui permettant de modifier la gravité en un certain point. Visez, et ce qui se trouve dans la zone du tir se met à flotter dans les airs, dans une bulle de gravité 0. Objets du décor ou ennemis, vous pouvez ensuite en faire ce que vous voulez, les tirer comme des lapins, ou les attirer à vous pour les projeter. Il est donc possible (et c'est rigolo) de prendre un ennemi pour le balancer sur son copain, ou de leur jeter une bagnole à la figure, c'est plus propre. C'est un peu un mix entre les pouvoirs conférés par la Force de Star Wars, et le Gravity Gun d'Half-Life 2. Le plus drôle dans tout ça, c'est que les ennemis peuvent vous faire subir la même chose, vous rendant totalement vulnérable.
 
 
Les flics, tout le monde l'a vu dans les séries télé, ça fonctionne par paires. Ici, ce jeu de tir à la troisième personne est prévu pour deux joueurs en coopération, un peu à la manière d'Army of Two selon Matthew Karch, président de Saber Interactive, studio développant le jeu à qui l'on doit TimeShift. L'action s'annonce poignante : c'est bourrin, les objets du décor volent, les murs s'écroulent. Le décor réagit à votre arme : imaginez un morceau de passerelle en partie bousillée par un échange de tirs, qui pend encore au mur. Tirez une bulle anti-gravité plus loin, et quand elle passera à côté, la grille en ruine se soulèvera, pour retomber ensuite. C'est ce genre de petits détails qui renforce l'immersion du joueur dans l'univers d'Inversion. Avec un arsenal assez puissant, il est d'ailleurs possible de démolir des immeubles entiers, tous les effets de destruction sont gérés physiquement. Mais lors de la démonstration de cette phase de jeu, il nous a semblé que les murs s'écroulaient par pans entiers de forme vaguement rectangulaire, et qu'il s'agissait d'un moment bien précis où la chose est possible (le héros s'installe à une mitrailleuse et allume les ennemis sortants de l'immeuble en face).
 
 
Mais le changement dans la gravité n'est pas le simple fait de votre arme. Dans Inversion, le monde entier semble subir un cataclysme, et on aperçoit régulièrement des buildings se disloquer sous l'effet de forces contraires. Parfois, la gravité devient latérale et vous vous retrouvez à marcher sur les murs (un système qu'on trouve dans Super Mario Galaxy) pendant que vos ennemis restent au sol. De quoi donner le tournis dans ces phases de jeu où l'on peut facilement perdre ses repères. On nous a même parlé, sans avoir eu le temps de nous le montrer, de zones à gravité 0, où l'on flotte dans les airs, chaque tir entraînant un recul du personnage. Un contrôle un peu difficile, mais très amusant selon les développeurs.
 

Article rédigé par SiMouth , le

S'il ne s'agit pas (ou pas encore) d'un des titres les plus attendus, Inversion s'annonce quand même bien frais. Le gameplay est ingénieux, même s'il est en partie inspiré de choses qu'on a pu voir ailleurs. Peu importe, le contrôle de la gravité est une thématique encore suffisamment peu exploitée pour qu'on ait droit à un titre avec sa part d'originalité. On l'attend courant 2011, chez Namco-Bandai.

Commentaires