Preview : WRC

WRC - Xbox 360

Genre : Rallye

Date de sortie : 08 octobre 2010

Depuis que Sony a lâché la license officielle WRC et que la série Colin McRae Rallye a pris le virage Dirt, on a pas vu de vrai jeu de rallye WRC. L'air de rien, le dernier du genre remonte à 2005. Heureusement, Milestone a pris la relève et s’apprête à nous livrer son WRC le 8 octobre prochain, et on a pu avoir un aperçu de ce qu'il a sous le capot.

 
 
Milestone, voilà un nom qui doit en crisper certains tandis qu'il en comble de joie d'autres. Si le studio italien a du mal à s'imposer dans le secteur ultra-concurrentiel du jeu de course, on ne peut pas pour autant dire que leurs jeux soient mauvais. C'est juste que, voulant plaire à tout le monde, ils restent le cul coincé entre deux chaises, entre arcade et simulation. Cependant, leurs productions passées témoignent toutes d'une volonté de bien faire, et WRC ne fait pas exception à la règle. Il n'y a qu'à voir le contenu qu'il propose : 4 catégories de véhicules se partageant prés d'une vingtaine de bolides, 78 étapes réparties sur 13 rallyes, dont un en suède, sur neige donc et pas moins de 7 modes de jeux dont un mode carrière et un mode Rally Academy qui risque d'être bien utile. Vous avez compris, on aura de quoi faire avant d'arriver à bout de WRC.
 

Montre moi ce que t'as sous le capot.

Visuellement, on a clairement déjà vu mieux, mais WRC ne pique pas les yeux, loin de là. La modélisation des véhicules est de bonne facture et la gestion des dégats, bien que moins spectaculaire que dans un Colin McRae DIRT 2, reste saisissante de réalisme. D'autant plus qu'elle a un réel impact sur la conduite et croyez-moi, on s'en rend compte très vite.
C'est pour les décors que le bilan est un peu moins flatteur, le jeu a clairement besoin d'un coup de polish à ce niveau là. Si la modélisation et les textures de la piste sont réussies, certains trouveront les décors un peu vides par endroits, ou qu'ils manquent de finition. Cependant, en pleine course, on n'a pas vraiment le temps de s'y attarder et je me permettrais d'ajouter que les gars de Milestone ont encore le temps de fignoler tout ça d'ici la sortie du jeu.
 

Alors, sur quelle chaise je pose mon cul ?

Le constat est sans appel, c'est du côté de la simulation que WRC se trouve. Testé confortablement installé dans un siège baquet avec un volant à retour de force, conditions que le commun des gamers ne peut pas reproduire chez lui, il est très difficile de rester sur la piste même si il est fort probable qu'avec un pad traditionnel, la chose soit plus aisée.
En tout cas, sachez que surface et dégâts influeront directement le comportement de votre véhicule, vous imposant une concentration de tous les instants. Il faudra un certain temps et une certaine pratique avant de maîtriser un véhicule. Ce qui promet un challenge plutôt relevé d'autant plus que la spéciale parcourue était sinueuse et parsemée de petits pièges bien vicelards comme des rétrécissements de chaussée inopportuns à la traversée d'un pont ou d'un village.
 

Article rédigé par pattoune , le

Comme à leur habitude, les gars de chez Milestone ont voulu bien faire. Mais cette fois-ci, ça devrait payer, dans un secteur laissé en plan par Sony et Codemaster depuis quelques années maintenant, WRC est bien parti pour s'imposer comme une référence dans son domaine. Les quelques semaines qui nous séparent de la sortie du jeu devraient suffire aux développeurs pour effectuer les dernières finitions et donner à leur titre tous les atouts dont il a besoin pour rencontrer le succès qu'il mérite déjà.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

33 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires