Test : Dance Paradise

Dance Paradise - Xbox 360

Genre : Jeu de rythme

Date de sortie : 10 novembre 2010

Genre
Jeu de rythme
Date de sortie
10 novembre 2010 - France
Développé par
Smack Down Productions
Edité par
Mindscape
Disponible sur
Xbox 360
Accessoires compatibles
Kinect
Site officiel
Site officiel

Mindscape, un éditeur de jeux vidéo bien français, comme son nom ne l'indique pas, s'est décidé à prendre part au développement de jeux de danse tournant avec le périphérique Kinect. Et comme chacun sait, Mindscape a pris un nouveau départ en terme d'édition, souhaitant redorer un blason terni par les multiples jeux à licence tels « Bienvenue chez les Ch'tis » sortis ces dernières années. Galette insérée dans le lecteur de la Xbox 360, qu'en est-il cette fois de Dance Paradise ?

 
 
Première surprise, la playlist est excellente, allant de Yelle à Daft Punk en passant par la délicieuse Sophie Ellis-Bextor. Seconde bonne surprise, les clips de chacune des chansons sont diffusés pendant la partie de danse proposée. On se dit alors que l'on tient enfin un bon soft de l'éditeur... puis viennent les temps de chargement d'une longueur à la fois honteuse et douteuse, ainsi qu'un gameplay assez spécial. Point de chorégraphie complète dansée par un avatar ici mais plutôt des successions de pas de danse à prendre au bon moment, tel un jeu de rythme des plus classiques, et ce sur quatre positions différentes. Plus clairement, il s'agit de se placer dans la bonne « ligne de mouvement » présente afin de réaliser la pose arrivant sur cette « ligne ».
 

Murder On The Dancefloor

On prend les poses, donc, qui défilent sur ces quatre « lignes » de couleur différentes. Le principe n'est pas mauvais en soi et permet d'anticiper sur les poses suivantes sans trop de difficulté, puisque l'on voit arriver ces fameuses situations de danse sur un créneau différent. Le souci vient du fait que l'on ne danse pas réellement, on se contente de prendre ces poses et ces mouvements successivement, sans réellement effectuer de chorégraphie complète. Un mode typé Star Power de Guitar Hero pourra être déclenché en sautant, mais sans trop convaincre. Le mode multi pourra procurer quelques minutes de joie, en duo synchronisé ou en duel. Plus grave, les diverses chorégraphies proposées sont trop répétitives et redondantes d'un morceau à l'autre. Encore plus dommage, la reconnaissance de mouvement n'est pas au top et l'on se retrouve souvent avec des mouvements validés alors qu'on les aura réalisés à l'envers.
 

It's Raining Men

Même si la réalisation d'un jeu de rythme ou de danse n'a pas forcément une importance primordiale, on aurait aimé tout de même ne pas se retrouver face à un soft des années 90. A l'époque, Parappa the Rapper avait au moins le mérite d'avoir une direction artistique originale. On ne danse pas face à un avatar bien réalisé ici mais plutôt face à des sortes de poses colorées en mouvement. Gros point fort tout de même, la présence de l'avatar Xbox 360 en pleine effervescence sur un petit podium, reproduisant les mouvements du joueur. Enfin, la possibilité de visionner les vidéos des artistes durant le jeu est un plus indéniable. Seulement, la concurrence des jeux de danse sur Kinect est plus que rude et Dance Paradise se plaira plus à provoquer l'hilarité dans le salon entre potes qu'à réellement proposer un challenge de qualité. On s'amuse bien, donc, sans pourtant profiter d'un véritable jeu transcendant. Mais n'est-ce pas tout ce que l'on demande au soft ?
 

Article rédigé par Rhyscard , le

Que penser de Dance Paradise ? Beaucoup trop typé casual pour les gamers qui se rueront sur Dance Evolution, le soft est également concurrencé par Dance Central sur le public visé. Ce n'est pas pour cela que l'on ne passe pas de bons moments avec, loin de là, le soft présentant quelques bonnes idées, mais limité par sa technique de reconnaissance et par une réalisation datée, il ne fait pas le poids face à la concurrence.

Points positifs

  • La playlist excellente
  • De bonnes idées...

Points négatifs

  • ... pas toujours implémentées de manière convaincante
  • La réalisation globale

Commentaires