Preview : Prototype 2

Prototype 2 - Xbox 360

Genre : Action / Aventure

Date de sortie : 24 avril 2012

Genre
Action / Aventure
Date de sortie
24 avril 2012 - France
Développé par
Radical Entertainment
Edité par
Activision
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360
Parfois appelé
[Prototype 2]

On ne le sait pas forcément, mais Prototype premier du nom a été en 2008 la première nouvelle franchise. Sans nouvelle de Prototype 2 depuis la Paris Games Week, celui-ci s'est dévoilé un peu plus le temps d'une présentation effectuée par Dave Fracchia, vice-président de Radical Games, suivie d'un hands-on sur le soft. A quoi s'attendre en avril prochain ? Que nous cache le scénario ? Qui est ce nouveau héros ? Quelques réponses et d'encore plus gros mystères par ici...

 
 
Le premier épisode de Prototype était sorti quasiment simultanément avec le premier opus d'inFamous. Bien que techniquement un peu en deça, son côté décomplexé, sa violence exacerbée et la puissance jouissive qu'il offrait aux joueurs lui a permis d'être en 2009 la meilleure vente de nouvelle licence de l'année. Même si ce chiffre est difficile à comparer avec celui d'inFamous, qui n'avait pas la chance d'être multi-support, on ne peut qu'apprécier la performance et attendre la suite logique du titre. D'abord prévu pour le début de l'année, les premiers screens du jeu ne laissaient pas présager le meilleur puisqu'il n'était pas spécialement évident de faire la différence entre le premier et le second épisode, au moins graphiquement. Dave Fracchia nous l'affirme, cet épisode a tenu compte des remarques des joueurs, les plus beaux compliments comme les pires insultes. L'histoire est relativement simple, puisque vous incarnez le sergent James Heller, un homme mentalement relativement instable puisqu'il focalise sur le héros du premier opus, Alex Mercer, qu'il considère comme responsable de la mort de sa femme et sa fille. Bien que nous n'ayons pas véritablement eu l'impression que l'histoire de Prototype premier du nom fut vraiment compliquée, on nous promet que celle-ci est beaucoup plus simple et plus entraînante. On incarne donc un personnage qui n'a plus rien à perdre et une seule idée en tête, la vengeance. Si Alex Mercer était un homme pragmatique, scientifique et sociopathe, James Heller a un caractère plutôt opposé. Il est militaire, homme d'action, n'a accessoirement absolument plus rien à perdre et est animé par une rage qu'il lui convient de diriger quelque part. Ce quelque part se nommant pour l'heure Alex Mercer.
 
 
La première très bonne surprise que nous avons découvert en prenant le jeu en main, c'est que l'évolution graphique est maintenant vraiment notable. Les décors sont beaucoup plus fouillés et détaillés. Sans être sublime pour autant, Prototype 2 est infiniment plus joli que son prédécesseur. Au delà de l'esthétisme, Radical a travaillé le gameplay pour que celui-ci soit plus riche, mais aussi plus intuitif. Il y a un bouton de coup, qu'une pression prolongée permet de concentrer, mais maintenant, il est possible d'attribuer un pouvoir dans chaque main du héros. Ainsi, switcher entre les différents pouvoirs de Heller devient beaucoup plus simple et cela a son importance sur le terrain. Par exemple, les infectés sont relativement sensibles aux lames et à la découpe. En revanche, les appareils mécaniques comme les tanks nécessitent plutôt la force brute d'un bon gros marteau. Tomber sur une troupe de soldats accompagnée de tanks ne nécessitera donc plus de passer par le tableau des pouvoirs pour switcher et le rythme de combat s'en voit ainsi beaucoup plus intense puisqu'il n'est pas interrompu. Lorsque vous chassez certaines cibles, Radical a eu l'idée d'intégrer un sonar, pour une approche un peu plus prédatrice de la poursuite, rendant ces mini-missions plus... bestiales. Le monde est un peu plus en vie et cette fois-ci se divisera en 3 zones qu'il conviendra de découvrir à mesure que l'on progresse dans l'aventure. La première zone est verte, la seconde est jaune et la dernière et plus intense est la fameuse zone rouge, qui maintenant englobe tout Manhattan, le virus se propageant à une vitesse folle.
 
 
Le virus dont vous êtes victime vous offre aussi le pouvoir de changer d'apparence à volonté, en s'appropriant littéralement les corps de vos victimes. Il faudra maintenant surveiller les témoins pour une approche un peu plus intelligente, à savoir en repérant ceux qui peuvent vous voir commettre vos méfaits et en les zigouillant de prime abord. Mais attention, certains peuvent vous voir supprimer ces mêmes personnes, et il vous faudra donc remonter parfois jusqu'à une quinzaine de témoins à éliminer dans le bon ordre pour vous en sortir sans laisser de trace. Lors des affrontements, il y a maintenant une touche de dodge, c'est à dire une esquive, à la manière d'un Batman Arkham. Lorsque l'on vous frappe, vous pouvez ainsi passer par dessus votre ennemi pour lui asséner un coup fatal. Le personnage évolue à mesure que l'histoire avance, avec différents points de compétences qu'il convient d'attribuer là où nous voulons devenir plus fort. Enfin, s'il est toujours possible de détruire et de prendre le contrôle des différents véhicules armés du jeu, vous aurez maintenant la chance d'arracher et utiliser les armes de ces mêmes véhicules pour les utiliser comme bon vous semble. Si ces évolutions sont pour la plupart relativement mineures, celles-ci mises bout à bout pourraient finalement faire la différence et offrir à Prototype 2 une suite bien plus plaisante que ce à quoi nous nous attendions. Une chose est sûre, on a retrouvé ce qui a véritablement fait le succès du premier épisode, un gigantesque défouloir à monde ouvert dont on a d'ores et déjà hâte de parcourir les rues en semant la destruction.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Prototype 2 a bien changé depuis le début de son développement, et c'est tant mieux. Une vraie évolution graphique en contraste total avec les premières images dévoilées par Activision, et des tas de petits changements dans le gameplay en font un jeu qui comblera très probablement les fans du premier épisode et risque d'en convaincre quelques autres. Rendez-vous en avril prochain pour confirmation ou infirmation de ces impressions.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires