Test : NBA 2K12

NBA 2K12 - Xbox 360

Genre : Basket

Date de sortie : 04 octobre 2011

Genre
Basket
Date de sortie
04 octobre 2011 - France
Développé par
Visual Concepts
Edité par
2K Sports
Disponible sur
PC, PS3, PSP, Wii, Xbox 360

J'ai tellement imposé ma suprématie depuis quelques années qu'en 2010, mon principal concurrent a purement et simplement abandonné la sortie de son titre phare de basket pour revoir sa copie et ne pas revenir avant 2012, voire 2013. Je suis ? Je suis ? Je suis ?

 
 
C'est tout de même un peu la classe une simulation de basket tellement au point qu'elle n'a finalement que très peu évolué depuis 3 ans non ? On fignole, on retouche, on chipote mais le fait est que le jeu ne change pas fondamentalement d'une année à l'autre.Un peu comme le requin, qui est resté à peu près le même depuis la préhistoire, tellement il se situait déjà au sommet de l'évolution il y a des millions d'années. C'est un petit peu le cas avec NBA 2K12 cette année encore, qui donne énormément dans le fan service, permettant aux inconditionnels de basket de réaliser de plus en plus de leurs fantasmes sportifs.
 

Monsieur et Madame Flaï ont 3 fils

Résumer NBA 2K12 à ses modes de jeu serait injuste, il convient donc de parler un minimum de ses évolutions techniques avant de faire un focus sur son nouveau contenu. Alors physiquement, aucun chamboulement, c'est le même moteur qui est utilisé depuis maintenant quelques années. Mais celui-ci s'affine, se perfectionne, les mouvements d'attaques sont plus nombreux et indubitablement plus difficiles à réaliser mais pour ceux que cela effraie, un mode entraînement très "je te prends par la main" est disponible et permet de détailler chacune des techniques. Ce qui est toujours bluffant avec les NBA 2K et qui l'est encore plus aujourd'hui, ce sont les animations dédiées à chaque personnage, et au delà de cela, à tous les protagonistes du terrain. Il est intéressant de rappeler que tous les persos que l'on voit à l'écran sont modélisés pour de bon, des joueurs sur le banc de touche à l'arbitre en passant par le public. Chaque personnage un minimum charismatique a un panel d'expressions et d'attitudes propres à lui-même qui rendront fous les fans de basket-ball. La physique du jeu a été revue pour être un peu plus poussée. Avant, lorsque deux joueurs se rentraient dedans, l'animation était relativement similaire quelque soit la taille des deux protagonistes. Dans 2K12, les collisions se font en fonction de la taille des joueurs et ainsi lorsqu'un Shaquille O'Neil rentre dans un Mugsy Bogues, c'est bel et bien Mugsy qui volera vers les étoiles alors que Shaq le colosse ne sera qu'à peine ébranlé. On remarque aussi qu'il y a un petit peu plus d'action contextuelles renfonçant le réalisme, par exemple lorsque votre joueur « pile » juste devant la ligne des 3 points. Les graphismes ont subi quelques évolutions notables, puisqu'on apprend que plus de 400 visages de joueurs ont été remodélisés pour l'occasion, et c'est effectivement visible. 2K a poussé le souci du détail jusqu'à étudier les tatouages des joueurs de la NBA pour les reproduire fidèlement, le genre d'ajout qui assure le fan service. Lors de chaque match, on pourra profiter de vidéos d'introduction adaptées à chacune des deux teams. Elles sont dynamiques, mettent bien en condition et surtout, sont différentes d'un match à l'autre. Un autre bon boulot, c'est celui des commentaires, qui ne manqueront pas de vous cultiver en basket lorsque vous vous abrutissez devant un écran. Ceux-ci s'adaptent extrêmement bien aux équipes et aux joueurs, rappelant les performances de chacun, leurs aptitudes, mais aussi placent fréquemment des références historiques et des anecdotes amusantes propres aux protagonistes.
 

Abdel, Yves, Hakim

Mais ce qu'on retiendra particulièrement dans cette édition 2012 de NBA 2K, c'est son contenu absolument jouissif. Tout d'abord, bien venu dans le monde fabuleux des légendes de la NBA. Vous voici aux manettes de 15 joueurs qui ont tout simplement changé l'histoire du basket. Au sens propre hein, par exemple on ne manquera pas de vous faire remarquer que Wilt Chamberlain est la raison pour laquelle la ligne de la raquette est passée de 5 mètres à 5 mètres 80. Bah oui, ce mec était le premier grand joueur de basket-ball à aussi être agile, et la facilité avec laquelle il marquait des paniers nécessita que l'on change purement et simplement les règles. 15 joueurs incarnables donc, de la trempe de Wilt, comme « His Airness » Michael Jordan, Earvin « Magic » Johnson, Larry « Gold Hand » Bird ou encore Kareem Abdul-Jabar, dit le super grand mec qui imprime son pied sur le pyjama jaune de Bruce Lee dans « Le Jeu de la Mort ». Vous jouez à chaque fois un match absolument décisif dans leur carrière et ce qui est étonnant, c'est encore une fois le souci du détail. Prenez un match de 1965 par exemple, tout d'abord esthétiquement, vous jouerez bel et bien avec la qualité de retransmission des matchs de l'époque. L'effet n'est pas que visuel puisque les commentateurs s'adaptent aussi, semant des anecdotes à propos du match qui se joue avec une voix semblant sortir d'un transistor. Sur le terrain, les joueurs arborent de bien vilains shorts courts et des chaussettes relevées jusqu'aux genoux et surtout, surtout, les règles du jeu sont celles de l'époque. Ainsi, on ne s'étonnera pas de voir un joueur tirer 3 lancers francs ou de voir disparaître la ligne des 3 points. Enfin, vous reconnaîtrez les signatures shot de chacun, comme la fameuse technique du bras roulé mise au point par Kareem Abdul-Jabar. Une fois avoir fait jouer votre légende à un poste clé dans un match clé et ainsi reproduit l'histoire d'un match décisif dans la carrière de votre champion, vous débloquerez les équipes de légendes. Ainsi, comme le clamait Michael Jordan dans le trailer, vous pourrez enfin savoir quelle est la plus grande équipe de basket-ball de tous les temps. Bon par contre, where the fuck is Charles Barkley ? Celui-ci n'est pas dans les 15 de légendes pour des raisons "diverses et variées" d'après 2K. Dommage, car même s'il n'a pas eu tellement de titres majeures, sa brutalité légendaire a marqué les esprits et puis surtout, surtout, il a joué dans Space Jam. Merde quoi.
 

Abdel Yves Hakim Flaaaaaaaaaaaaaï !

Enfin, il convient de citer les changements notables du mode "Mon joueur". Outre la personnalisation du personnage un peu plus poussée, le mode permet toujours de jouer un joueur en particulier, et non une équipe entière. Votre carrière commence depuis le premier match de Draft et en fonction de votre manière de jouer, vous pourrez avoir accès à différentes opportunités d'évolutions. En toute logique, de très bon résultats permettront d'intégrer une meilleure équipe dès le départ, mais ce n'est pas tout. Maintenant, on vous demande votre avis et ces choix peuvent influer directement sur votre carrière. Par exemple, mettons que l'on vous propose de passer chez les San Antonio Spurs afin de devenir le back-up de Tony Parker. Vous pouvez décider que c'est ce qui est le plus intéressant pour votre carrière, mais vous pouvez aussi préférer un poste clé, quitte à intégrer une plus petite équipe. La personnalité du joueur entre en compte, avec toute la communication autour de lui, couverture de magazines, pubs T.V. et, cerise sur le pompon du gâteau de marin, vous pourrez accéder à la reconnaissance suprême en faisant designer vos propres signature shoes.
 

Article rédigé par JoKeR , le

NBA 2K12 est le meilleur jeu de basket sur P.C et consoles HD ! C'est pas difficile, y'en a pas d'autres et pour cause, il a commencé à anéantir la concurrence il y a 3 ans pour finir de l'achever l'an dernier. Mais c'est mérité, et cette édition confirme encore une fois sa suprématie, non pas sur le plan technique qui finalement n'est pas vraiment chamboulé mais sur le contenu qui assure de donner énormément de plaisir aux fans de basket-ball.

Points positifs

  • Gameplay toujours aussi génial
  • Les commentaires intéressants
  • Le mode légende, ses changements de règles et son esthétique
  • Le mode carrière plus immersif

Points négatifs

  • Un peu trop d'interceptions.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires