Preview : Fuse

Fuse - Xbox 360

Genre : Action bigarrée

Date de sortie : 31 mai 2013

Genre
Action bigarrée
Date de sortie
31 mai 2013 - France
28 mai 2013 - USA
Développé par
Insomniac Games
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
PS3, Xbox 360
Parfois appelé
OverStrike
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel

Lors de sa conférence pré-E3 de 2011, Electronic Arts avait surpris tout le monde en présentant une nouvelle IP : Overstrike. Si aucune image de gameplay n'avait été dévoilée, le trailer avait en revanche séduit par son design cartoon et son humour prononcé. De plus, le titre est développé par Insomniac Games, studio à l'origine de séries comme Ratchet & Clank, Spyro et Resistance. Autant dire qu'on avait l'eau à la bouche. Mais après ça, plus rien. Le jeu est resté affreusement discret pendant plus d'un an, avant de refaire parler de lui via un nouveau trailer, plus sérieux. Fuse, tel est le nouveau nom du jeu d'Insomniac. Et ayant pu nous y essayer, nous vous livrons nos premières impressions.

 
 
Alors, reprenons depuis le début. Fuse est un jeu de tir à la troisième personne mettant grandement l'accent sur la coopération, le titre étant jouable à quatre, qu'il s'agisse de la campagne ou des modes traditionnellement multijoueurs. On a donc quatre personnages à se partager avec trois potes. Chacun de ces soldats a ses capacités propres et armes de prédilection. L'un pourra créer un bouclier assez large pour lui et ses compagnons d'armes, tandis qu'une autre pourra devenir invisible et contourner l'ennemi sans être inquiétée. Bref, tout a été fait pour que les différents personnages soient complémentaires, ce qui est franchement une bonne chose. Si le jeu pousse suffisamment à jouer en équipe, le gameplay pourrait être vraiment très intéressant.
 

Vaguement hostile

On a commencé notre séance de prise en main par une session sur le mode horde, où il fallait éliminer des vagues successives d'ennemis. Pas franchement original comme mode, il bénéficie tout de même du fait qu'il propose différents objectifs à remplir, que ce soit éliminer les ennemis, protéger une zone ou éliminer un ennemi particulièrement coriace. Petit détail qui corse le challenge, tous ces objectifs sont à remplir dans un temps limité. Si on ne peut pas nier qu'il y a de l'idée, certains objectifs manquaient malheureusement de lisibilité. Si bien qu'il nous est arrivé de perdre sans savoir pourquoi. Ce qui peut vite devenir frustrant, vous en conviendrez. D'autant plus qu'à côté de cela, le jeu est particulièrement difficile. Pour ce derniers point, le développeur présent sur place nous a garanti qu'elle sera revue à la baisse d'ici la sortie du jeu, les équipes travaillant toujours sur l'équilibrage. Parmi les ennemis rencontrés, on a pu noter que certains explosaient en créant un espèce de vortex quand on les tuait. On a aussi pu affronter un boss particulièrement retord. Ce mécha, en plus de jouir d'une grosse puissance de feu, était particulièrement agile et pouvait immobiliser un joueur en lui balançant un câble électromagnétique. C'est là qu'on s'est fait tauler comme des merdes.
 

Une virée à la campagne

On en a alors profité pour tester le mode campagne. On vous avouera qu'on n'a pas spécialement prêté attention au scénario, pour se focaliser principalement sur les objectifs. Il s'agissait ici d'infiltrer (entendez par là : foncer dans le tas et massacrer tout le monde) une base. Là encore, les diverses capacités des personnages devaient être mises à contribution pour espérer atteindre notre but avec un minimum de difficulté. Ce qui aurait pu nous séduire. Seulement, cela semble être le seul atout du jeu à l'heure actuelle. Les capacités spéciales mises à part, le gameplay nous a paru très classique. Et le design n'était pas franchement attrayant. Les ennemis rencontrés étaient tous équipés d'une armure intégrale les rendant tous identiques. Une troisième faction est intervenue à un moment donné. Et même si cela a légèrement dynamisé l'ensemble, cela n'a pas suffi pour nous emballer plus que ça. De plus, la version qu'on a vu manquait de finition. Et ça pixelisait pas mal.
 

Article rédigé par Julien Bouaziz (JoKeR) , le

Bref, si on a été séduit par Overstrike, on ne peut être que déçu par Fuse. Techniquement dépassé, les équipes d'Insomniac ont encore quelques mois pour rattraper le coup, même si ça va être tendu. Mais ce qui nous a le plus déçu, c'est que le titre prend la direction d'un TPS lambda, sans grande originalité, sans saveur. Et c'est bien ça qui est dommage. Cela étant dit, comme à l'accoutumé, on attendra d'avoir la version finale entre les mains pour nous prononcer de manière plus tranchée.

Commentaires