Preview : Sleeping Dogs

Sleeping Dogs - Xbox 360

Genre : GTA Like à Hong Kong by John Woo

Date de sortie : 17 août 2012

Genre
GTA Like à Hong Kong by John Woo
Date de sortie
17 août 2012 - France
Développé par
United Front Games
Edité par
Square Enix
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360

Allez Pépita, on y va. En 4. Mafia ? Al Capone. Euh Chine ? Travers de porc sel poivre ! Hmm...John Woo ? Chinois ! Faux matos informatique ? Hong Kong. AH J'AI TROUVE ! C'est Sleeping Dogs, le prochain titre de Square Enix !

 
 
Il y a de cela un an, Activision avait annoncé abandonner définitivement le développement de son titre « True Crime : Hong-Kong ». Malheur ont pensé les joueurs, bon coup a jouer à dû se dire Square Enix qui a récupéré l'équipe de création du titre ainsi que les travaux déjà engagés dans son développement. Aujourd'hui nommé Sleeping Dogs, c'est le studio United Front Games qui est en charge de l'aboutissement du projet. A leur actif, notons le développement de Mod Nation Racers, le Mario Kart like de Sony, ce qui n'est effectivement pas en rapport direct avec un GTA like. Mais ses membres ont aussi participé à l'élaboration du premier Prototype, de Saints Row, de Bully, de Need for Speed Most Wanted... Et c'est un petit peu cela justement Sleeping Dogs, un à priori savant mélange de tous ces genres. D'après Square Enix, leur titre serait grossièrement un mélange de Kill Bill de Quentin Tarantino, Les Infiltrés de Martin Scorsese (lui même adapté d'une référence du cinéma asiatique, Infernal Affairs), le tout sur fond de Hong Kong. Dans Sleeping Dogs, vous incarnez l'agent Wei Shen, originaire de Hong Kong mais vivant à San Francisco. Après avoir perdu sa camée de sœur des suites d'une overdose, celui-ci revient sur les terres de son enfance pour infiltrer et enquêter au sein des triades.
 

Une balle dans la tête

Encore un nouveau GTA-like me direz- vous ? En effet, Hong-Kong a été ici modélisé de manière synthétique pour proposer un monde ouvert dans la plus grande tradition des jeux du genre. Mais à mesure que la démo avançait, force était de constater que Sleeping Dogs pourrait aussi avoir synthétisé un petit peu tout ce que l'on a envie de retrouver dans ce genre de titre. L'histoire propose d'effectuer ses missions à travers 4 quartiers distincts, soumis au cycles jours/nuits, ainsi qu'aux différentes intempéries. On propose plusieurs types de gameplay, pour la plupart déjà vus mais pas nécessairement tous réunis. En temps normal, vous circulez à pied et utilisez pour vous battre du kung-fu (car vous êtes chinois, je vous le rappelle). Le système est simple mais efficace. On matraque différents types de personnages, dont des boss plus difficiles à expédier. Il faudra alors bien souvent se servir d'éléments du décor, un ventilateur (sanglant), une bouche d'aération (claustrophobique) etc. A terme, le jeu proposera d'utiliser ainsi une centaine d'éléments extérieurs différents. Il y a pléthore d'armes, battes de base-ball et sempiternelles machettes, mais aussi des armes à feu, plus expéditives. Vous pouvez tirer normalement, mais aussi déclencher un bullet-time lorsque vous dégainez en vous jetant au sol ou en sautant par dessus un obstacle. Nous avons aussi assisté à des phases de free runing, où Shun court comme un fou en sautant, évitant, bousculant, etc.
 

Le syndicat du crime

L'utilisation des véhicules semblait aussi particulièrement pêchue. En voiture, moto ou bateau, il sera possible de participer à une vingtaine de courses différentes en pleine ville, et les courses poursuites font partie intégrante de l'histoire. On peut tirer en conduisant, et là aussi, l'image passe en slow motion afin d'avoir le temps d'aligner ses cibles tranquillement. D'accord, la physique est assez révolutionnaires puisque sachez que tirer trois balles dans un pare-choc de BMW la fait s'envoler, puis exploser, mais le résultat est vraiment drôle, rappelant les bons gros films d'action des années 80. Les missions suivies étaient d'ailleurs très inspirées des films du genre. De la torture, de la trahison jeu, de l'action, des explosions, des cris, de la vengeance.. Si le moteur graphique est effectivement un petit peu daté, il s'en sort très bien dans l'ensemble, retranscrivant à merveille l'ambiance de Hong Kong, ses rues bondées, son mélange de tradition et de modernité, ses marchés nocturnes... Les missions sont prévues pour être nombreuses et différentes. Du fait d'incarner un flic infiltré, certaines vous sont données par la police, parce qu'il faut bien manger, d'autres par les triades, parce qu'il faut bien se faire voir. Au milieu des « faveurs » et autres events extérieurs à l'histoire (70 missions), il y aura à peu près 25 jobs à réaliser, 4 enquêtes de police ayant chacune 4 pistes différentes, et même des mini-jeux au nombre de 7. Vous pourrez ainsi parier sur des combats de coq, ou encore faire des parties de Mah Jong endiablées. A mesure que vous remplissez les objectifs, vous gagnez de l'expérience, permettant de débloquer des gadgets de la police, ou même des costumes (par exemple, le pyjama de Bruce Lee dans le Jeu de la Mort).
 

Article rédigé par JoKeR , le

Si Hong Kong : True Crime avait été arrêté en cours de développement, on est en droit de se demander pourquoi quand on voit ce que Square Enix en a fait. Même si le moteur graphique est un petit peu daté, il semble offrir une vraie bonne ambiance de film d'action chinois. Les actions à effectuer semblent nombreuses et variées, reste à ce qu'elles se renouvellent le long d'un scénario que l'on espère digne des films dont il s'inspire.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires