Preview : Saints Row IV

Saints Row IV - Xbox 360

Genre : GTA-like humouristique

Date de sortie : 23 août 2013

Genre
GTA-like humouristique
Date de sortie
23 août 2013 - France
Développé par
Volition Inc
Edité par
Deep Silver
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans
 Grossièreté de langage
 Violence

Saints Row est de retour, plus rapidement qu'au rythme habituel séparant chaque épisode. Le titre a déjà été montré au travers de trailers et d'une vidéo de gameplay assez longue, et l'E3 a été l'occasion de tester la bête et de se faire une première idée sur cet épisode qui s'annonce encore plus déjanté que jamais.

 
 
L'histoire nous place cinq ans après le troisième opus. Fidèle à la tradition, le héros a encore pris du grade et est désormais président des Etats-Unis ! Fini de rire, donc, vous avez le destin du pays le plus puissant du monde entre vos mains. Le début du jeu se passe lors d'une conférence de presse. Vous arborez fièrement votre costard et vous vous dirigez vers la meeting room. Job de président oblige, vous vous faites déranger par plusieurs gus bien relous. On vous demande par exemple si vous souhaitez lancer un programme pour guérir le cancer, ou si vous préférez gaver les gens de malbouffe. Rassurez-vous, inutile de se prendre la tête, cette séquence n'est visiblement là que pour meubler l'intro. Lors d'une de ces rencontres, d'ailleurs, vous pouvez même donner un coup de poing dans les couilles d'un type. On retrouve immédiatement l'humour qui a fait la marque de fabrique des anciens épisodes.
 
 
La conférence est vite interrompue par l'arrivée d'extraterrestres bien décidés à coloniser la Terre. Vos gardes du corps tentent de vous protéger, mais vous préférez prendre les choses en main. Tel un John McClane, vous n'hésitez pas à prendre les commandes d'une arme d'assaut gigantesque et à contrer vous-même les attaques ennemies.
On nous montre ensuite une autre séquence se déroulant plus loin dans l'aventure. Cette séquence se déroule dans le monde de Saints Row 4, un univers un peu différent des précédents épisodes car virtuel. Cette séquence est l'occasion de découvrir les super pouvoirs dont le héros est désormais doté, comme un super saut permettant de se déplacer plus vite sur la map, en bondissant d'immeuble en immeuble. Bien sûr, vous pouvez continuer à utiliser des véhicules plus conventionnels : nous avons ainsi pu conduire des voitures, des motos et des véhicules extraterrestres. A l'instar des précédents opus, il est très probable que des véhicules complètement barrés soient de la partie. Toutefois, cet aspect semble beaucoup moins important dans ce volet.
 
 
Concernant les armes, nous avons pu tester le fameux Dubstep Gun : quand vous l'actionnez, vos cibles se mettent à danser jusqu'à en mourir. Nous avons aussi pu voir en action un rayon permettant de déclencher un énorme trou noir aspirant tout ce qui se trouve près de lui. Terriblement efficace. Enfin, nous avons entendu parler d'une arme permettant de faire gonfler la tête des ennemis, mais elle n'était pas disponible dans notre session de test.
La jouabilité de Saints Row 4 s'apparente beaucoup aux précédents épisodes, mis à part la présence des super pouvoirs, le gameplay ne semble pas avoir évolué. Les graphismes quant à eux nous ont paru ternes et moins bons que ceux du précédent volet. Cet aspect n'a jamais été le point fort de la série, mais la modélisation commence à dater et accuse un retard non négligeable face aux autres jeux présents à l'E3.
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Avec son côté encore plus déjanté, Saints Row 4 s'apparente à un film d'action à l'aspect caricatural complètement assumé. Néanmoins, le titre a peu évolué par rapport au précédent opus et l'importance des super pouvoirs risque d'altérer le côté GTA-like puisqu'il n'est plus vraiment nécessaire de voler une simple voiture pour arriver à ses fins. Reste à voir comment seront organisées les missions et quelle sera la richesse de la customisation des éléments du jeu, un des points forts de la série.

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires