Preview : Watch Dogs

Watch Dogs - Xbox 360

Genre : GTA-like hacker

Date de sortie : 27 mai 2014

A un mois de la sortie mondiale de Watch_Dogs, Ubisoft nous a proposé une petite balade touristique dans Chicago. Restaurants, balades en bateau, sorties en boites de nuit, petites parties d'échecs sur la croisette et courses poursuites avec la police, on a rapidement trouvé de quoi s'occuper.

 
 
Il s'en est passé du temps depuis l'E3 2012 et le coup d'éclat d'Ubisoft, qui dégainait à sa conférence le premier jeu next-gen sans pour autant vraiment l'assumer. Officiellement, c'est un jeu PC qui était dévoilé et officieusement, tout le monde y voyait déjà la nouvelle génération en marche. 2 ans après, on ne parlera pas de douche froide non plus, mais avouons-le, le titre n'est pas, en tous cas graphiquement, à la hauteur des espoirs que les gamers y avaient placé. Sur PS4, le jeu est somme toute plutôt joli, surtout pour un monde ouvert, mais on est relativement loin de la claque graphique annoncée. Pourtant, Watch_Dogs reste joli, mais dans ses détails. Si ce n'est pas dans les graphismes en général (et surtout pas sur la modélisation des visages, franchement décevante) qui donnent une impression de nouvelle génération mais plutôt l'attitude de la ville en général. Par exemple, ses habitants qui vaquent vraiment à leurs occupations et qui ne sont pas voués à être de simples marionnettes déambulant sans but précis. Certains sont au téléphone, d'autres jouent à la console, sont pressés, etc. Watch_Dogs est bien un jeu next-gen, simplement cela se situe dans les détails. Et puis pour ceux qui seraient vraiment obnubilés par les graphismes du jeu, on leur conseillera le titre sur PC. Après l'avoir vu tourner, on est tout simplement restés scotchés. Faites péter la grosse config' et amusez-vous bien, bande de geoibours.
 

Aiden Pearce Brosnan

L'histoire vous fait débuter dans les vestiaires d'un stade de baseball. Vous torturez un sale enfoiré, sans trop savoir pourquoi. Mais la scène est entrecoupée de flashbacks vous expliquant ce que vous faites là et pourquoi l'enfoiré au sol face à vous mérite que vous lui carriez votre balle de baseball très profondément au fond de son crâne. Vous étiez un hacker, vous avez accédé à des données que vous n'auriez jamais dû apercevoir et en essayant de vous filer les jetons, les enfoirés ont fait passer votre choupinette de nièce de vie à trépas. Du coup, on prendrait presque plaisir à torturer la raclure face à vous et à lui soutirer des informations sur ses commanditaires. Presque hein, après, on va encore dire que les jeux vidéo rendent violent. La première mission consistera principalement à s'échapper du stade, cerné par la police. Vous découvrirez ainsi les possibilités que votre téléphone vous propose en matière d'infiltration. Principalement, cela revient à hacker les caméras de sécurité et les téléphones portables des gardes de sécurité. Vous prendrez ainsi possession des codes d'accès, vérifierez les placements des gorilles afin d'éviter de tomber sur eux, etc. Après vous être faufilé comme il le fallait, vous finissez par causer un black-out total pendant le match, facilitant clairement votre extraction.
 

Chicago boules

S'échapper, c'est aussi l'occasion de tester ce que vaut la conduite dans Watch_Dogs. Plutôt typée arcade, elle fait quelque peu penser à celle de Driver San Francisco. Et jouer à Paul Walker dans les rues de Chicago permet de constater pas mal de choses. Tout d'abord, les flics sont particulièrement coriaces. Collés à vos pare-chocs comme un chewing-gum sur le cul d'un babouin, ceux-ci requièrent de l’habileté, mais aussi une certaine intelligence. Par exemple, en vous échappant de votre voiture à pieds pour vous réfugier à l'abri des regards. On constatera lors de cette course poursuite que les caisses sont particulièrement résistantes, et que les piétons n'ont pas la capacité magique de se jeter sur les côtés pour vous éviter. A vous les cartons à la Carmagguedon, mais méfiance, la police n'est jamais bien loin et ils auront tôt fait de vous tomber dessus. Une alternative intéressante, c'est de changer de moyen de transport. Nous avons essayé des motos à la tenue de route un petit peu raide, il faut l'admettre, et des hors-bords franchement efficaces pour passer hors du champ d'action de la police. Si les premières courses poursuites s'annoncent difficiles, la suite sera très probablement facilitée par l'évolution de votre personnage. En effet, si nous n'étions pour le moment capables que de faire changer de couleurs les feux de circulation, il sera possible par la suite de déclencher des ponts-levis, fermer des routes derrière votre passage, etc.
 

Mate le clebs

A terme, il sera même possible de se faire livrer une voiture là où l'on se trouve, afin de ne pas nécessairement avoir à en gauler une. L'arbre des compétences semble proposer un nombre assez impressionnant d'évolutions différentes, réparties dans les catégories suivantes : hacking, combat, crafted items et enfin conduite. Mais comme dirait Spiderman, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. Votre téléphone vous permet non seulement d'obtenir des informations très rapides sur les gens qui vous entourent, comme leur métier ou le montant de leur compte en banque, mais aussi de prévoir les crimes qui vont avoir lieu. Pour les prévenir, il convient de se planquer à proximité et d'intervenir lorsque le pourcentage de chances que le crime se produise devient alarmant. Une course poursuite s'engagera alors entre vous et le criminel, et lui faire un take-down (le plaquer au sol) vous rapportera plus d'expérience que si vous l'assassinez. La majeure partie des interactions avec un quartier ne se feront que si vous hackez préalablement le centre de contrôle de celui-ci. Il s'agit semble-t-il d'une mission d'infiltration où vous pénétrez dans une enceinte surveillée. Il s'agira de prendre le contrôle des caméras de sécurité, et même parfois de celles qui sont placées sur les gardes, d'interagir avec les décors pour occuper les gardes, etc.
 

Le jardin d'Aiden

Ce qui surprend aussi à Chicago, c'est le nombre d'activités qui semblaient disponibles. Par exemple, nous sommes rentré dans un bar et n'avons pas vu le temps passer en défiant un mec aux échecs. Des tas de petits défis étaient préparés comme devoir éviter l'échec et mat pendant un certain nombre de coups. Il est possible de jouer aux jeux vidéo dans la rue avec une simulation de tir en réalité augmentée aussi, mais entre les jeux et les résolutions de crimes, il semble que Chicago soit un gigantesque terrain de jeu qu'il vous faudra pratiquer un sacré moment avant d'en maîtriser les moindres recoins. D'autant que la companion app créée spécialement pour le jeu, disponible sur Android et iOS, devrait permettre de prolonger encore un peu plus le plaisir en proposant des défis. L'un est sur le jeu, tandis que l'autre, sur sa tablette, donne un temps et une distance à parcourir avec un pote. Celui en possession de la companion app, qui n'a pas besoin de posséder le jeu original (l'application est gratuite), posera toutes sortes d'embûches à son pote. Par exemple, il lèvera les ponts, déclenchera des systèmes de sécurité, enverra les hélicoptères, etc. Une bien belle trouvaille qui offre aux deux parties de gagner des points et d'évoluer leur jeu respectivement à mesure qu'ils pratiquent.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Au terme de cette preview de Watch_Dogs, que vous dire ? Certes, la version PS4 du jeu n'était pas forcément graphiquement à la hauteur de ce que l'on avait espéré lors de la première présentation du titre à l'E3 2012. MAIS. Watch_Dogs est joli dans les détails, avec sa ville grouillante de personnes aux attitudes et occupations différentes. Le titre promet vraiment beaucoup de missions annexes, de jeux différents, et donc de quoi vous amuser un certain temps dans Chicago. Reste une dernière question en suspens, à savoir si l'histoire se renouvellera suffisamment pour garder le joueur en haleine jusqu'au bout. La réponse ? Dans un mois tout juste sur GameHope.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires