Preview : XCOM : Enemy Within

XCOM : Enemy Within - Xbox 360

Genre : DLC Tactique

Date de sortie : 15 novembre 2013

Genre
DLC Tactique
Date de sortie
15 novembre 2013 - France
Développé par
Firaxis
Edité par
2K Games
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360
Modes de distribution
Xbox Live Arcade

Fort du succès qu'à rencontré l'excellent XCOM : Enemy Unknown, Firaxis s’apprête à prolonger l'expérience avec une extension nommée Enemy Within. Afin de nous permettre de voir un peu ce que donne ce contenu additionnel, 2K à mis à notre disposition une version démo durant 2 petites heures. Voici nos premières impressions.

 
 
Avant toutes choses, sachez qu'Enemy : Within ne prend pas place après les évènements relatés dans Enemy Unknown, mais pendant ces derniers. En fait, l'extension ajoute un nouvel ennemi : Exalt. Il s'agit d'une organisation terroriste pro-alien qui a pour but la destruction d'XCOM. Il faudra donc mettre cette organisation hors d'état de nuire avant qu'elle ne devienne une menace sérieuse. Mais Exalt opère par le biais de différentes cellules indépendantes, gardant ainsi l'emplacement de son quartier général secret. Dans cette configuration, une attaque directe est impossible, et une autre stratégie devient nécessaire. Celle qui est préconisée ici consiste à envoyer un espion infiltrer différentes cellules pour récolter des informations et, à terme, découvrir l'emplacement de la base d'Exalt pour enfin lancer l'offensive finale. Concrètement, lorsque le joueur scanne la planète, à la recherche d'activité extra-terrestre, il se peut que la manœuvre dévoile la position d'une cellule terroriste. À partir de là, il est possible d'envoyer un agent infiltrer cette dernière, ou tout simplement d'ignorer cette découverte pour passer à la suite. Si vous choisissez la première option, l'agent reprendra contact, après un certain temps, pour procéder à l'extraction.
 

Hacking sous haute tension

A ce moment là, encore une fois, vous avez la possibilité d'ignorer la requête. Mais cela aboutira à la mort de votre agent infiltré, alors autant aller le chercher. La démo proposait deux types de missions qui peuvent être ainsi nommées (mais ce n'est pas officiel) piratage et défense. Dans les premières, il s'agit de pirater des relais de communication ennemis. Votre équipe doit protéger l'agent infiltré, celui-ci étant le seul a pouvoir hacker les terminaux. L'ennemi appelant constamment des renforts, il faut agir vite, sous peine de se trouver débordé. La petite blague des gars de chez Firaxis, c'est que notre agent double débute tout seul, à l'autre bout de la map, et avec un pistolet pour seule et unique arme (et il ne sera pas possible de lui équiper d'autres types d'arme). En plus d'être rapide, il faudra donc être extrêmement prudent avec cette unité, sous peine de la voir mourir, ce qui signifie l'échec de la mission. Heureusement, le piratage des relais perturbe les communications ennemies, offrant un peu de répit au joueur entre deux vagues.
 

XCOM, le premier firewall IRL

Dans les missions de type défense, toute votre équipe est réunie autour d'un transmetteur qu'il faudra protéger. La bonne nouvelle, c'est que les soldats d'Exalt ne savent pas où il se trouve. Cependant, ils connaissent l'emplacement d'un transcodeur qui, une fois piraté, leur donnera la position de leur cible. La première étape de cette mission est donc de protéger ce second appareil, de manière à garder le transmetteur à l'abri le plus longtemps possible. Là encore, il ne faut pas trainer, les ennemis étant plutôt prompts à pirater l'appareil. Le joueur se retrouve donc obligé d'avancer rapidement tout en prenant des risques inconsidérés pour protéger ce foutu transcodeur. Dans notre cas, les soldats d'Exalt ont réussi à pirater leur cible assez rapidement, ce qui leur a permis de lancer l'assaut sur le transmetteur. Et il a fallu s'accrocher, les unités ennemies attaquant sur tous les fronts.
Au niveau de l'IA, il semble que ces nouveaux ennemis soient plus aptes à se battre en équipe que les aliens, couvrant leur alliés avec des fumigènes, ou établissant une position défensive autour d'un hackeur. On peut donc s'attendre a des affrontements intéressants.
 

Article rédigé par pattoune , le

Au final, ce premier contact avec XCOM: Enemy Within s'est montré très prometteur. Le but des développeurs était d'imposer aux joueur un autre rythme de jeu, une autre façon de jouer, et à ce que nous en avons vu, c'est réussi. Et le challenge étant au rendez-vous, les seules questions qui restent concernent la variétés des missions qui seront proposés, et l'intégration dans l'histoire de base.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

34 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires