Test : WWE 2K14

WWE 2K14 - Xbox 360

Genre : Catch

Date de sortie : 01 novembre 2013

Genre
Catch
Date de sortie
01 novembre 2013 - France
Développé par
2K Sports
Edité par
2K Sports
Disponible sur
PS3, Xbox 360
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 16 ans

Si tous les ans les fans de foot ou encore de basket ont droit à leur dernier épisode sportif en date, que ce soit un FIFA, un PES ou encore un NBA 2K quelque chose, il n’y a pas de raison : les adeptes du catch devraient y avoir droit aussi. C’est THQ qui depuis plusieurs années s’occupait d’éditer les softs estampillés WWE mais, comme chacun sait, la société est désormais morte et enterrée. Heureusement, la licence a été reprise par Take-Two et donc 2K Sports. Avec brio ?

Test effectué à partir d'une version PS3

 
 
Évidemment, qui dit reprise de licence par un éditeur dit joueurs espérant un certain renouveau. De ce côté-là, WWE 2K14 ne bousculera pas les habitudes des fans de la licence en proposant un gameplay dans la continuité de ses prédécesseurs. On peut cependant noter que les matchs, déjà assez fluides, sont de plus en plus nerveux, se rapprochant donc de plus en plus des vrais affrontements que l’on peut voir à la télévision. Les catcheurs semblent également mieux animés, avec des démarches légèrement plus naturelles. Les joueurs ne seront pas trop dépaysés de ce côté-là donc, mais ils risquent en revanche d’être impressionnés par le roster juste hallucinant de cet opus. C’est bien simple : on n’a jamais vu autant de têtes que dans cette édition 2014. Si l’on retrouve évidemment les grands habitués, comme l’Undertaker, John Cena ou encore le Big Show, certains petits nouveaux font leur apparition comme The S.H.I.E.L.D., qui marquent les fans depuis maintenant plusieurs mois. En contrepartie, d’autres répondent aux abonnés absents, notamment quelques divas (mais en même temps elles ne servent pas franchement à grand-chose).
 

What you gonna do brother ?

Le petit évènement apporté par ce WWE 2K14, c’est le mode 30 ans de Wrestlemania. A l’image du mode Attitude Era présent dans la mouture 2013, ce dernier nous permet de revivre les grands moments ayant bercé l’enfance / l’adolescence / la jeunesse de tous les fans. Ces derniers seront ainsi certainement ravis de revoir l’affrontement entre Hulk Hogan et Andre The Giant, celui entre Kane et l’Undertaker ou encore celui opposant Stone Cold Steve Austin à Bret Hart. Les combats sont en plus accompagnés de vidéos de l’époque remettant donc les joueurs dans le bain afin de les mettre en bonne condition pour remplir les conditions requises à la victoire (parce qu’on ne fait pas n’importe quoi avec l’Histoire !). Bien entendu, tous les grands matchs de tous les Wrestlemania ne sont pas inclus dans le jeu, certains risquent donc d’être déçus de ne pas retrouver LE match qui les a fait vibrer, mais ainsi va la vie (et puis c’était la même chose avec l’Attitude Era). Il était de toute façon impossible de tout inclure dans le jeu.
 
 
En tout cas, ceux qui risquent d’être particulièrement ravis sont les fans de l’Undertaker (soit 99,99% des amateurs de catch) puisque ce dernier a carrément le droit à sa propre partie. Ainsi, en plus d’avoir son historique à lire, les joueurs pourront également l’incarner pour remporter des victoires ou carrément choisir un autre combattant afin de mettre fin à son règne (ce qui est un peu sacrilège tout de même). Bref, ce mode est une vraie belle réussite et est vraiment LA grosse nouveauté qui risque de jouer beaucoup dans la balance pour ceux qui hésitent encore à acheter cette itération.
 

Because Stone Cold said so

Car en ce qui concerne le reste, il n’y a pas franchement de différences. En dehors du gameplay cité précédemment, le contenu est identique et toujours aussi gargantuesque. La création de superstars et divas est toujours de la partie, étoffé d’encore quelques nouveautés dans les vêtements et autres accessoires. Le joueur peut toujours créer sa propre entrée, son histoire, ses logos, ses titres, etc. Des modes repris des anciens épisodes donc, mais avec une ergonomie retravaillée et améliorée. En revanche, du côté de la réalisation, c’est la cata. La modélisation des catcheurs est certes correcte (certains sont méconnaissables), mais malheureusement, le titre souffre d’un nombre de bugs incalculable, notamment des soucis de collision, certains empêchant d’ailleurs parfois de remporter un affrontement. Il nous est ainsi arrivé de faire une soumission à un adversaire mais, surprise !, quand la cloche a sonné c’est ce dernier qui était vainqueur. Pourtant, le match n’imposait pas de conditions spécifiques à remplir… En revanche, les amateurs de challenge devraient apprécier le fait que l’I.A. se montre légèrement plus intelligente qu’à l’accoutumée en contrant bien plus souvent les attaques. Un effort aurait aussi pu être fait au niveau des commentaires qui semblent être un bête copier-coller des autres épisodes, même si cela peut aisément se comprendre : à quoi bon réenregistrer les mêmes phrases tous les ans ?
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

Il était difficile l’an passé de noter WWE’13 : la présence de l’Attitude Era suffit-elle à convaincre une fois encore les fans alors que le reste du jeu ne propose aucune nouveauté ? Hé bien c’est la même chose cette année : est-ce que le mode 30 Ans de Wrestlemania est suffisamment intéressant pour sortir la carte bleue ? Impossible de dire non. Après tout, les fans le savent bien, les Wrestlemania sont au catch ce que la Coupe du Monde est au foot (sauf qu’ici c’est tous les ans). Difficile donc de passer à côté de cet évènement majeur. Et puisque la nostalgie fait toujours recette, impossible également de passer à côté de 30 ans de combats épiques qui ont bercé la jeunesse de bon nombre de fans. En revanche, les nouveautés sont trop peu présentes et du côté de la réalisation, c’est zéro : entre des graphismes plutôt moyens et des bugs en pagaille, espérons que le premier épisode next-gen saura gommer ces défauts.

Points positifs

  • Roster hallucinant
  • 30 ans de Wrestlemania
  • Contenu toujours aussi généreux
  • Combats plus nerveux
  • Les vidéos d’époque pour se remettre dans l’ambiance

Points négatifs

  • Réalisation franchement dépassée
  • Finalement peu de nouveautés
  • Des bugs en pagaille (comme toujours)

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires