Test : Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes - Xbox 360

Genre : Figurines pompe-fric

Date de sortie : 18 septembre 2014

Genre
Figurines pompe-fric
Date de sortie
18 septembre 2014 - France
Développé par
Disney Interactive Studios
Edité par
Disney Interactive Studios
Disponible sur
PS3, PS4, Wii U, Xbox 360, Xbox One
Modes de distribution
Boutique

Un an après un premier épisode en demi-teinte, Disney Infinity nous revient bourré de bonnes intentions. Concrétise t-il les ambitions et fondations prometteuses de son aîné ? C'est ce que nous allons voir...

Test effectué à partir d'une version PS4

 

Quand Mickey rencontre Hulk

Ne le cachons pas, le principal attrait de cette suite réside dans l'arrivée des univers Marvel, dont les personnages viennent joindre leur force à Mickey et toute la clique Disney. Ou presque. En effet, certains grands classiques de Disney tel que le Roi Lion demeurent encore aux abonnés absents. De nouvelles recrues font bien évidemment leur apparition, Donald, Aladin et Jasmine pour ne citer qu'eux.
Du côté Marvel, nous retrouvons les Avengers, Spiderman et les Gardiens de la Galaxie, chacun de ces trois univers bénéficiant de son propre Pack Aventure, le premier mentionné étant le Pack de Démarrage par défaut. Il faudra en revanche débourser une trentaine d'euros pour faire l'acquisition d'autres Packs Aventures. Chaque pack propose des figurines qui laissent désormais les personnages grimper au dessus du niveau 20 (le niveau maximum dans le premier volet), et dont la qualité plastique s'avère franchement chouette. Mention spéciale à Rocket Racoon des Gardiens. Au-delà des nouvelles figurines, ces packs offrent chacun une véritable aventure à part entière, avoisinant les 6-8h de jeu, ainsi que des Power Discs qui une fois placés entre le socle et la figurine, confère à cette dernière et donc au personnage de nouvelles habilités.

Les campagnes aventure se montrent plutôt agréables à parcourir sans jamais se montrer véritablement transcendantes. Classiques, efficaces, mais relativement redondantes à la longue. On regrette par ailleurs que la coopération soit limitée à deux joueurs en écran partagé, sans aucune fonctionnalité en ligne. On prend néanmoins un certain plaisir à exploiter chacun de nos personnages, tant leurs aptitudes et pouvoirs diffèrent radicalement de l'un à l'autre. C'est donc du côté de nos héros eux-même qu'il faudra chercher une réelle variété dans le gameplay. Jouer les bourrins avec Hulk, tisser sa toile librement avec Spiderman, se la jouer Ratchet & Clank avec Rocket Racoon et Groot... De quoi varier les plaisirs. Les amateurs puristes de Disney se sentiront probablement un peu délaissés, mais pas de panique, la nouvelle Toybox permet de combler les manques !
 

Boîte à jouets 2.0

En parcourant les campagnes aventure, vous ramasserez des jetons qui une fois au complet vous permettront par exemple de jouer avec Iron Man dans la campagne des Gardiens. D'autres items à récolter viennent enrichir votre catalogue Toybox, car oui, une fois que vous vous serez lassés de suivre des quêtes balisées, vous pourrez faire appel à votre imagination et votre créativité dans le mode Toybox. Cette nouvelle version améliore grandement l'ergonomie et la profondeur du système introduit l'an dernier.
La bonne nouvelle, c'est que l'intégralité des figurines, y compris celles du premier épisode, sont compatibles avec la Toybox 2.0. Ainsi, vous pourrez exploiter et mixer vos personnages et univers préférés sans aucune limitation, si ce n'est la taille de votre monde. Les outils mis à disposition des joueurs se montrent particulièrement efficaces, donnant la possibilité de créer des niveaux structurés ainsi que des modes de jeu customisables. Que ce soit de la course, du combat en arène, des défis d'agilité, ou encore de la survie, toute une palette de jouets s'offre à vous ! Les niveaux peuvent être partagés en ligne, à la manière d'un LittleBigPlanet, ce qui peut considérablement booster la durée de vie en fonction de vos envies.

Il n'est pas difficile de percevoir le potentiel proposé par ce mode de jeu, et nul doute que les enfants aussi bien que les grands pourront y trouver leur bonheur. L'air de rien, bâtir un monde dans lequel Flèche des Indestructibles, Donald et Captain America coopèrent pour contrer des vagues d'ennemis, a quelque chose de grisant. On retrouve un peu de notre regard de grand enfant, et on se surprend à passer du temps à concevoir des niveaux à même de donner vie à certains fantasmes de jeunesse. Largement reprochée à la Toybox 1.0, l'ergonomie de cette nouvelle mouture fait un grand bond en avant et se montre bien plus accessible. Des PNJ constructeurs, par exemple, font partie des bonnes idées imaginées pour simplifier la création aux plus jeunes. Jouable jusqu'à quatre joueurs en ligne, la Toybox 2.0 représente la composante la plus conviviale et stimulante du jeu.
Mention spéciale à la version Wii U qui est clairement la plus adaptée à l'utilisation de ce mode, l'inventaire et les outils étant affichés directement sur l'écran du Gamepad, l'affichage du jeu s'en trouve ainsi totalement libre.
 

Une suite prématurée ?

Malgré un intérêt ludique évident, on déplore malheureusement toujours de véritables lacunes. La jouabilité, bien que relativement fluide, manque encore de répondant et de punch. On aurait par exemple souhaité une meilleure utilisation des vibrations de nos manettes. Un manque de précision dans les contrôles vient parfois gâcher l'expérience, notamment durant les phases de pilotage aux commandes de véhicules. De quoi décourager les plus petits.

Aussi bien sur consoles ancienne que nouvelle génération, la réalisation technique se montre somme toute assez sommaire et limitée. Si le résultat est loin d'être visuellement désagréable, il se montre cependant indigne des capacités des nouvelles consoles. Le design sonore et les musiques sont de leur côté tout à fait honnêtes.
Au final, on se retrouve bel et bien devant un produit bourré de bonnes intentions, si ce n'est l'idée de vous dépouiller de vos économies avec des figurines et packs toujours aussi coûteux, mais qui aurait sans aucun doute bénéficié d'un temps de maturation, et donc de production, plus généreux.
 

Article rédigé par Wanda , le

Retrouver de grandes figures iconiques de la firme aux rondes oreilles aux côtés des super-héros Marvel, voilà qui a de quoi faire rêver le geek qui sommeille en nous. Si l'ensemble constitue un sympathique dépaysement, renouant avec une certaine magie infantile, il manque toujours d'une certaine finition pour s'imposer comme un incontournable. On apprécie l'effort fourni, et force est de constater que bon nombre de points reprochés à son prédécesseur ont été pris en compte, mais est-ce suffisant ? Les enfants se régaleront une fois encore de pouvoir jouer et mélanger leurs héros favoris, tandis que les grands pourront quant à eux trouver un véritable intérêt dans le mode Toybox qui reste définitivement le meilleur atout de la sphère Disney Infinity.

Points positifs

  • Les univers Marvel et Disney réunis
  • La Toybox 2.0
  • La variété offerte par les personnages
  • Des figurines plutôt jolies
  • Une expérience idéale pour parents et enfants

Points négatifs

  • Une jouabilité encore bancale
  • La conduite imprécise des véhicules
  • Réalisation technique peu folichonne
  • Des packs et figurines toujours aussi coûteux
  • Des aventures pas toujours très inspirées

Commentaires