Test : Dead or Alive 4

Dead or Alive 4 - Xbox 360

Genre : Baston

Date de sortie : Janvier 2006

Genre
Baston
Date de sortie
Janvier 2006 - France
Développé par
Team Ninja
Edité par
Tecmo
Disponible sur
Xbox 360

La série qui depuis le troisième épisode s’est installée exclusivement sur la boîte à Billou revient dans sa mouture Next Gen. Mais le jeu et toutes ses gonzelles n’ont-ils qu’une belle plastique à nous offrir pour une nuit ? Ou un vrai fond pour la vie ?

 
 
Soit disant fortement attendu par les nippons (également par Microsoft pour essayer de leur refourguer quelques consoles), Dead Or Alive 4 est surtout vu, sur le marché européen, comme le seul jeu de baston sur Xbox 360. C’est également le seul qui offre un mode online opérationnel.
 

Des tétés en 3D

Et oui, qui dit jeu Next Gen, dit jeu qui doit en mettre plein les mirettes. Dead or Alive 4 est incontestablement très beau, mais si on écarte la haute définitions, les modèles et les décors sur-polygonés, on se rend compte qu’il n’a rien d’époustouflant non plus. Les décors sont assez bateau. Le ring de catch, les rues de Las Vegas ou la jungle, …c’est du plus que déjà vu, que ce soit dans un autre opus de la série, dans un Tekken, ou dans un Virtua Fighter. Bien sûr la petite touche Dead Or Alive qui vous permet un déplacement très vaste dans ces environnements, avec des « passages de zone », existe encore.
 

Du neuf avec du vieux

Le gameplay du jeu est tout aussi fidèle : des modes Story, Versus, Tag Battle, Survival, Entraînement, et des personnages et costumes à débloquer. Le jeu offre un bon compromis entre la technicité et la simplicité de prise en main. La connaissance des enchaînements et parades sera indispensable pour la victoire, et ceux-ci sont bien plus complexes à maîtriser ou à « trouver » que sur un Soul Calibur, sans nécessiter le long apprentissage d’un Virtua Fighter non plus.
En revanche la grande nouveauté du jeu c’est l’exploitation du multijoueur online. Si vous n’avez pas d’amis à portée, ou si ces derniers ont un gros poil dans la main qui leur empêche d’aligner un combo, vous pourrez enfin vous mesurer aux joueurs de la terre entière….
 

Honne laïne

…enfin en théorie puisqu’en pratique il vaudra mieux vous limiter à des joueurs géographiquement proche si vous ne voulez pas sombrer dans une effroyable lag party. C’est toutefois bien meilleur en terme de synchronisation et de netcode que sur DOA Ultimate qui lui était tout simplement injouable. Le mode online est organisé en lobby pouvant accueillir jusque 16 joueurs. Dans chaque lobby pourra être organisé une partie de type tournoi, gagnant reste ou perdant reste. L’avantage de ce système est qu’on n’a pas à chercher une nouvelle partie à chaque fois que l’on veut changer d’adversaire. Le gros problème est qu’on passe le plus clair de son temps à attendre et à regarder les autres jouer, puisque seuls deux joueurs à la fois peuvent s’affronter. Des matchs en parallèles auraient été une bien meilleure solution.
Enfin les lobby héritent des fonctionalités Live 360 : le chat vocal dans une grotte de qualitai, et un système de classement Trueskill pour trouver des adversaires à sa hauteur.
 

Article rédigé par DjiZ , le

Dead Or Alive, quatrième du nom, confirme son installation sur Xbox 360. Sans être LA révélation de l’année, l’absence réelle de concurrence en fait un titre qui peut être convoité sans regret… mais pour combien de temps encore ?

Points positifs

  • Mode Online
  • Beau...

Points négatifs

  • ... mais sans plus
  • Système de lobby

Commentaires