Test : Tenchu Z

Tenchu Z - Xbox 360

Genre : Ninja

Date de sortie : 29 juin 2007

Genre
Ninja
Date de sortie
29 juin 2007 - France
Développé par
From Software Inc.
Edité par
Microsoft Games
Disponible sur
Xbox 360
Parfois appelé
Tenchu Senran, Tenchu 360, Tenchu : Senran
Site officiel
Site officiel

From Software Inc. profite de l’arrivée de la Xbox 360 pour nous proposer un nouvel opus des aventures des ninjas. Une nouvelle fois vous allez donc profiter de la moindre obscurité pour surgir dans la nuit et éliminer un maximum d’ennemis qui se dressent devant vous afin de vous empêcher de mener à bien vos missions. Plaisir renouvelé ou uniquement un opus de trop pour une série qui commence à s’essouffler ?

 
 
Le Japon médiéval conserve une cote de popularité importante chez les amateurs de jeux vidéo surtout que l’univers à la fois complexe avec ces nombreux codes et à la fois féérique sous les cerisiers en fleur apporte depuis bien longtemps sa cohorte de titres. C’est l’arrivée pour la première fois d’une série mythique sur de nombreuses plate-formes, Tenchu. Pourtant celle-ci s’est essoufflée lors des derniers opus avec une litanie de reproches qui lui ont fait perdre beaucoup de sa superbe. Un espoir est pourtant toujours présent lorsque l’on apprend la sortie d’un nouvel opus surtout avec le changement de génération de console, c’est l’arrivée enfin d’un épisode capable de rendre aux ninjas le plaisir qu’ils nous ont procurés à leur début.
 

Un scénario inexistant, Rikimaru en mentor

Tous les habitués de la série s’étaient bien habitués à mener les différentes missions avec ce bon vieux serviteur du crime organisé, Rikimaru. Certainement à cause de l’apparition du Xbox Live qui permet de rejouer jusqu’à quatre l’aventure solo, les développeurs ont pris le parti de vous faire jouer un personnage que vous aurez créé au préalable. L’avantage de ce choix est que vous aurez un grand nombre d’objets à découvrir afin de personnaliser encore un peu plus votre ninja. Néanmoins, il devient plus difficile pour les habitués de la série de reprendre leurs repaires. Certes, c’est un détail mais pour les fans qui suivent le jeu depuis longtemps, c’est un sacrilège de perdre le héros qui leur a fait passer tant de temps devant leurs consoles. Pourtant, Rikimaru ne disparaît pas totalement. Dorénavant, il sera votre mentor ou comme le disent les japonais votre sensei. Il prodigue ses conseils et surtout vous assigne les missions que vous devrez mener à bien. Le souci de ce choix est que le scénario devient inexistant ou tout du moins, il ne s’agit plus que d’une partie congrue qui se borne en un enchaînement de missions plutôt disparates. Alors que jusqu’à présent la série brillait surtout par la qualité de son ambiance et de son histoire, From Software en voulant renouveler sa série, c’est fourvoyé car il est trop difficile de s’impliquer dans un jeu qui ne propose pas une aventure palpitante pour un enchaînement sans queue ni tête.
 

Wouah les graphismes next gen

Il ne vous faudra pas longtemps pour vous apercevoir que l’éditeur ne semble pas vraiment maîtriser la technologie des consoles sorties récemment. Le titre semble même avoir été développé sur une plate-forme 32 bits et avoir subi un léger lifting pour coller à la jaquette. C’est très largement insuffisant surtout qu’il intègre toute une série de bugs qui ne flattent pas vraiment la rétine. Les ombres dont la gestion est médiocre avec des zones beaucoup trop sombres qui nuisent à la qualité de l’infiltration puisque l’on découvre parfois trop tardivement les ennemis, débordent parfois du décor pour apparaître derrière une cloison. Si le but était de faire apparaître en transparence derrière les panneaux de tissus, c’est totalement raté et l’aspect visuel s’apparente plus à un vilain manque de maîtrise de la technologie que d’une nouveauté. Toujours dans les nombreux bugs graphiques que l’on peut déplorer, quelques assaillants semblent glisser, en particulier sur les toits, que d’avancer vers vous pour vous asséner un bon coup de sabre.

D’une manière générale, le level design est aussi très largement en dessous de ce que l’on peut voir sur cette console. Le jeu est tout simplement laid. Les effets de lumière sont d’une pauvreté rarement observée. Certes au travers de la quarantaine de missions que propose le jeu, les environnements sont diversifiés et il est rare que vous ayez l’impression de vous rendre dans un endroit déjà visité. Malgré tout, c’est laid et très largement inférieur à ce que l’on peut connaître actuellement. Comme dirait Jules, testeur de 4 ans chez GH (cf. Dracula Twins), c’est pas un bon boulot de travail ! Heureusement qu’ils se rattrapent un peu avec la partie sonore qui sans être une merveille, apporte son petit lot de bonnes surprises avec une orchestration très convenable.
 

Sors ton sabre, on y va !

Il y a les adeptes de la série et ceux qui en seront totalement réfractaires et quelque soit les améliorations apportées. Pour la première catégorie, après des derniers épisodes très ternes, ils attendaient avec impatience le saut technologique. Ils retrouveront avec plaisir les joies de l’infiltration, des pas de chat sur un toit, des mises à mort sanglantes derrière l’adversaire. Tout le piment de la série est présent mais il y a un énorme défaut. Vos adversaires se sont trompés, au lieu de prendre leurs vitamines, ils ont piqué les cachetons du boss pour l’aider à dormir ! Ils sont mous mais plus graves encore ils sont d’une stupidité rare. Est-il possible de faire encore des ennemis aussi débiles ? Depuis le temps que la série existe, les amateurs ne peuvent déplorer qu’une longue descente intellectuelle des personnages gérés par la console et là, nous obtenons des sommets. Sinon, vous serez accompagnés de temps en temps d’un autre personnage. Là encore, ne vous attendez pas à une lumière, il a certainement suivi un cursus à base de lavage de cerveau… Si l’on retrouve de nombreux ingrédients qui ont fait le succès de la série, l’IA réellement trop faible nuit à la qualité du challenge et vous finirez vite par vous ennuyer. Ce n’est pas le mode multi qui viendra sauver une durée de vie qui s’en ressent car vous ne ferez que reprendre l’aventure principale. De plus, la maniabilité est parfois un peu retord, les enchaînements ne sont pas naturels. Vous finirez par vous habituer mais il faudra de l'entraînement. On ne peut que regretter cet opus, un gâchis de plus pour cette série.
 

Article rédigé par kago , le

Il est temps pour From Software de passer à autre chose et d’en terminer avec les pérégrinations des ninjas car ils sont de plus en plus stupides et le jeu perd l’essentiel de son attrait. Si vous ajoutez des graphismes impropres à la Xbox 360, des effets simplistes et un gameplay qui n’a que peu évolué, vous obtenez un des plus mauvais jeux de l’année sur ce format. Vous avez compris, hop dans les rayons votre main glisse sur une autre jaquette.

Points positifs

  • Création de son personnage
  • Durée de vie convenable
  • Bande son honorable

Points négatifs

  • Graphismes minables
  • IA inexistante
  • Mode multi minimaliste
  • Jeu bâclé

Commentaires