Preview : Star Wars : Republic Commando

Star Wars : Republic Commando - Xbox

Genre : FPS

Date de sortie : Mars 2005

Genre
FPS
Date de sortie
Mars 2005 - France
Edité par
LucasArts Entertainment
Disponible sur
PC, Xbox

Tssss Shhh Mum Tss … Cours Leia cours ! Luke, je suis ton père Luke ! Ah mais qu’est-ce que tu fous ici Skywalker ! Ben je viens pour le nouveau jeu Star Wars ! Mais non, tu n’es pas dedans toi. Allez ouste mon gars. Que je ne te voie plus avant Knight of the Old Republic 2 ! Non mais c’est pas parce que t’es un Jedi qu’on dois voir ta petite tête de vainqueur partout !

 
 
Au fil du temps, Star Wars est devenu la plus grosse pompe à fric vidéo ludique du monde. Tous les types de jeux y passe. Que ce soit le RPG avec Knight of The Old Republic ou le battlefield-like avec Battlefront, la fameuse licence est désormais partout. Je vous mets d’ailleurs au défi d’aller dans un supermarché en période de fête et de ne rien trouver sur l’univers de Star Wars.

Mais il faut bien avouer que papa Lucas a bien fait les choses. Son univers ultra complet et recherché s’adapte parfaitement à tout type de jeux. Star Wars est désormais habituel. C’est bien simple, à chaque fois que j’entends la sortie d’un nouveau jeu tirée de la licence; j’ai le même effet que si on me susurrait à l’oreille la venue d’un nouveau Walt Disney… Mais il était un genre que les Jedis n’avaient pas foulé du sabre, un genre qu’ils n’avaient même pas purifié des gros méchants pas beaux. Ce genre, c’est le FPS tactique par équipe à la Rainbow Siw 3 (C’est long mais bon faut que tout le monde comprenne hein ?). Et bien vous savez quoi ? Les Jedis ne le fouleront pas avant un bout de temps !
 

Je t’avais dit de sortir Luke !

Et oui, ici pas de Luke ou bien encore de pouvoirs de la force. Place aux seconds plans ! C’est en effet ce qu’on pourrait penser en voyant la bête. Dans ce nouveau jeu, vous incarnez un leader très charismatique en combinaison ultra sexy accompagné d’une troupe de trois gais lurons. Cette fine alliance est en fait une équipe de commando issue du hamas… euh non de l’alliance rebelle bien sûr ! Oubliez donc les pouvoirs qui font léviter vos adversaires dans les aires où bien encore les magnifiques combats au sabre laser. Seuls les armes à feu (laser) pourront vous aider à atteindre votre rédemption…

Concrètement, SWRC vous propulse derrière les lignes ennemies en compagnies de vos trois équipiers. Il vous faudra accomplir pas moins de 14 niveaux répartis en trois campagnes. Les missions seront toutes plus réalistes et complexes les unes que les autres et vous devrez user de vos talents à plusieurs reprises. Mais ne vous inquiétez pas, père Lucas a pensé à vous en mettant à votre disposition toute une panoplie de trucs bien balaizes…
 

Père Lucas fait du mix

Père Lucas ne s’est pas (encore) mit aux platines mais il possède quelques souvenirs d’école. Le prochain titre de la licence Star Wars présente de très étranges similitudes avec plusieurs jeux connus. On pourra par exemple citer Metroid Primes pour la combinaison très sexy du leader, Rainbow Six pour le système d’ordres que nous aborderons plus tard où bien encore Halo pour le caractère futuriste et les combats pleins d’adrénaline. Evidemment, il ne se contente pas de reproduire une synthèse de tous ces grands jeux bêtement et simplement. Que neni, Lucas a tout prévus !

SWRC possède effectivement plus d’un atout dans ses réserves d’énergies. Prenons pas exemple les armes. Dans le jeu, vous possédez une arme 3 en 1 que même rambo lui-même vous enviera. L’arme à en effet la capacité de se transformer en différentes variantes selon les situations. Le fusil laser automatique pourra donc devenir un sniper ou un lance-grenade. Le système est plutôt simple mais diablement efficace en plein jeu. Cependant, il ne serait rien sans une animation impeccable de la mise en place. Ne vous attendez pas à une transformation automatisée comme les transformers mais plutôt à un démontage lent et méthodique de la chose. Ainsi le viseur placé en bas du fusil automatique viendra se placer au bout du canon avec vos petites mains fébriles. Les animations de ces transformations d’armes sont magnifiques mais il faudra tout de même faire attention. SWRC prône le réaliste avant tout et ces changements d’armes vous prendront du temps. Temps pendant lequel vous serez comme un petit poids Bonduelle au milieu d’un trottoir parisien…
 

C’est la guerre !

Dans SWRC vous voyez le monde qui vous entoure dans un casque spécial. Ainsi, si vous commencez à courir comme un dérater vous pourrez observer le casque bouger lui aussi ! Cette technique renforce énormément l’immersion dans l’univers du jeu. De la même façon, vos caractéristiques actuelles se placent intelligemment sur le casque de votre personnage. Le casque est vraiment un élément central dans Republic Commando et il serait impossible de décrire toutes ses petites utilités. Mais je ne résiste tout de même pas à vous dévoiler un petit effet très sympa. Lorsque vous vous approchez d’un ennemi, vous pouvez lui mettre une bonne droite dans le bide. Le résultat est saisissant et vous vous retrouvez avec une grosse tâche de sang brune sur la visière de votre casque ! Fantastique tout simplement.

L’autre gros point fort de SWRC est sans nul doute le système d’ordre baptisé « One-Touch ». Grâce à celui-ci, vous pourrez donner des ordres à vous coéquipiers par le biais d’une seule et unique touche (Rho, il porte bien son nom le système !). Prenons un exemple. Vous avez devant vous une grosse porte bien solide et c’est tout naturellement que vous voudriez demander l’aide de vos compagnons. Et bien rien de plus simple puisqu’il vous suffit de cibler la porte et d’appuyer sur la touche ! Le système est ultra simple et marche pour tout. Tuer un ennemi ? Ciblez le et appuyer sur la fameuse touche. Il y a également la présence d’un système d’ordre dans le genre de celui de rainbow six 3 pour les ordres plus complexes mais c’est sans nul doute le système « One-Touch » qui sera le plus utilisé. Tous les ordres sont accompagnés d’un geste de votre part ainsi que de l’ordre en question vocalement. Cet aspect renforce encore plus l’immersion déjà bien présente dans le jeu.
 

Il n’y a pas que la république dans le monde

Quand on est seul derrière les lignes ennemies, on n’a pas nécessairement tout le temps assez de munitions pour s’assurer un « bottage » de fesses en règles. Il est donc normal de vouloir prendre les armes des ennemis pour s’en servir tout naturellement contre eux. Les FPS utilisent presque tous cet aspect et SWRC n’échappe pas à la règle. Vous pourrez donc utiliser les armes ennemies de technologie différentes en plus de vos armes personnelles. Mais attention, ici on est en guerre et se charger inutilement est stupide. Vous ne pourrez donc pas porter plus d’une arme de guerre avec vous. Les choix cruciaux vont faire leurs entrées… Les différentes armes ont toutes été très soignées. On peut par exemple voir les griffes d’une arme organiques essayer de vous rentrer dans le bras ! Il faudra apprendre à vous servir des nombreuses armes ennemies si vous voulez survivre dans ce monde de brute.

Le level-design du jeu est très bien réalisé et on se plaît à regarder les différents niveaux ainsi que nos ennemis. Parlons en d’ailleurs des méchants. Autant certains sont plutôt minables autant d’autres sont très imposants. Il faudra faire attention aux plus gros et utiliser à bon escient vos compétences de leader. N’espérez pas sortir du jeu en rushant comme un gros fou, ce serait peine perdue. Il faudra avancer minutieusement dans chaque niveau et faire très attention à votre environnement sous peine de vous faire choper comme un gros noob (débutant).
 

Seul c’est bien mais à plusieurs c’est la méga couche !

Pour peu que vous ayez des amis plus ou moins convenables, vous pouvez vous éclater dans les différents modes multijoueurs. Vous pourrez donc mettre la pâtée à vos amis dans des « Team Deathmatch », « Deatmatch » ou bien encore dans des « Capture The Flag ». Un mode en ligne est d’ailleurs prévu et c’est avec une grande joie que vous pourrez organiser différents matchs. Il est d’ailleurs à prévoir que la communauté de Republic Commando sera assez étoffée de part le nombre de bonnes idées du titre. Le seul reproche que l’on pourrait faire sur ce mode en ligne est la non utilisation du casque comme dans le mode solo. En gros, vous vous retrouvez avec des informations éparpillées ici et là mais pas de casque. C’est bien dommage étant donné le gros plus que cet technique apporte au solo.

Côté graphismes, père Lucas fait fort. On bouge avec un grand plaisir à travers les niveaux et les ennemis sont tous plus beau les uns que les autres. Un gros travail à été fait comme dit précédemment sur le level-design et cela se ressent. Ne vous attendez cependant pas à un titre hyper beau à la far-cry, ce serait être déçu d’avance. Le titre est très beau mais ne peut rivaliser avec les grosses pointures du genre. D’un autre côté, la configuration PC n’en sera que moindre. Sur la boîte à Bilou, les graphismes sont très bons et ne tâche pas du tout avec l’ensemble du jeu.

Le dernier point que nous allons aborder dans cette preview concerne la bande son du jeu. Que serait un FPS sans une bonne bande son ? Rien du tout à mon humble avis. Les bruits fusent de toutes parts, les cris des aliens sont admirablement retranscrits et vos propres paroles sont très agréables à entendre. Nous ne savons cependant rien de la localisation française du titre mais elle ne semble pas très dure à réaliser. Les hommes sont tous équipés de casques et leurs lèvres sont invisibles, aucun travail ne devra être fait de ce côté-là.
 

Article rédigé par Zalou , le

Star Wars Republic Commando s’annonce comme un gros hit en puissance. L’immersion dans le jeu est grandiose et le level-design nous absorbe dans l’univers très connu de Star Wars. Le système « One-Touch » est une très bon idée et la diversité des armes nous fait baver (admirez la rime en passant). Il ne reste plus qu’à attendre la version finale pour concrétiser l’essai. Peut-être aurons-nous droit à un Touch Doowwwnnnn…

Commentaires