Preview : Hunter : The Reckoning Redeemer

Hunter : The Reckoning Redeemer - Xbox

Genre : RPG

Date de sortie : Fin 2003

Genre
RPG
Date de sortie
Fin 2003 - France
Disponible sur
Xbox

Hunter : The Reck' avait permis aux joueurs de l'été de passer quelques longues soirées à étripper sans réfléchir des milliers de ghoules. Fin 2003, 2 nouveaux opus dérivés débarqueront, sur Xbox et PS2. Redeemer, à parraître sur la console de Microsoft, se veut le digne héritier du titre à l'ambiance si particulière qui parut en été 2002. Infos et premières impressions.

 
 
Hunter est basé sur le RPG papier World of Darkness, provenant de White Wolf. Les Hunter ont pour but de protéger l'humanité contre le Mal qui sévit sur Terre sous la forme de ghoules, vampires et Cie. Armés d'armes et de sorts en tout genre, les Hunter travaillent et combattent ensemble, par petits groupes, ils mangent des Malabars, font des bulles avec, portent des Swatch, et sont reconnaissables à leur sourire toujours très avenant.
 

Un peu d'histoire ancienne

Redeemer se déroule 10 ans après le premier opus. Dans le jeu original, les Hunter avaient sauvé une orpheline innocente nommée Kaylie. Suite à la transformation du nounours tout mignon de la petite en véritable monstre sorti d'outre tombe, qui tua ses 2 parents, le père Estaban décidé de parrainer Kaylie. Il va même lui apprendre de nombreuses techniques de combat et longuement l'entraîner aux armes à feu. La petite fille de 8 ans, seule et désemparée, se transforme en une robuste jeune femme de 18 ans, Hunter de son état.
 

Et le show continue

Il y aura donc un 5ème perso jouable dans ce second épisode Xboxien. L'avenger Spencer Wyatt, le père Estaban Cortez, qui aime à se faire appeler Judge, la célèbre Martyr Kassandra Cheyung et ses 2 pistols, et la Defender Samantha Alexander auront désormais l'aide de la Redeemer Kaylie Winter (d'où le titre). Comme tout le porte à croire, la grande majorité de l'intrigue portera sûrement sur les épaules de cette jeune fille.
4 joueurs pourront toujours jouer en coopératif, et rencontrer plus de 30 ennemis, le tout sur un même écran. A travers 20 nouvelles zones, qui illustreront l'histoire de Redeemer, vous combattrez quelques 21 types d'ennemis et de boss, grâce à plus de 40 armes de mêlée ou à feu. Le même système d'armes "propre à un perso"/"utilisable par tous" devrait être ici repris, tout comme les 3 sorts de chaque héros. Ainsi certains characters (ND Tomate : Arf ! Tu sombres dans le trip Van Damme ! On dit "personnages" en français. Mais je t'ai reconnu rick ! Dommage que tu n'aies pas de muscles) seront spécialisés dans la magie blanche (soin et défense) tandis que d'autres pourront lâcher leur déferlante destructrice sur leurs ennemis. A vous de faire votre choix et si vous décidez de faire le jeu entier à 2 ou 3 joueurs, n'hésitez pas à prendre un perso apparemment moins puissant s'il a un sort inédit qui pourrait faciliter grandement la survie du groupe.
 

Graphiquement, ça tient toujours la route?

Si la vue de haut paraissait bien basique dans Hunter : The Reck, le jeu était pourtant loin de ressembler au tout premier Gaunlet. Les modélisations étaient très bonnes, tout comme les anim's des héros et des dizaines de monstres. Enfin, les décors en 3D vus de dessus étaient dans certains niveaux de très haute volée. La finesse de l'ensemble, malgré le téléviseur limité au 640x480, permettait de toujours admirer les petits détails des combats, et rares étaient les joueurs qui perdaient leur héros de vue. Non, techniquement c'était très propre, même si la vue adoptée ne permettait pas des pirouettes pyrotechniques. Le design valait aussi quelques écus, avec des persos un brin stylé, aussi bien dans leurs habitudes vestimentaires (le père Esteban Cortez) que dans leur manière de combattre (Kassandra Cheyung). Bon, les fans de FF peuvent dormir sur leurs 2 oreilles, cela n'atteignait pas les sommets du charisme, mais certaines bases n'étaient pas mauvaises. Ce nouvel opus à permis aux designers de s'atteler à la finition de ce qu'ils avaient commencé voila un an. Ainsi les persos gagnent en détails (vêtements et mouvements plus travaillés), tout comme les ennemis ; et les armes propres à chaque caractère ont été revues. Elles sont désormais stylisées et possèdent un aspect Survival qui motive véritablement. Comment peut-on en effet faire des combats sans saveur lorsqu'on a entre ses pattes une jumelle version miniature de Soul Calibur ? C'est ce que je me suis dit en voyant l'épée de Kaylie...
 

Au final

Si Hunter : The Reckoning Redeemer a peu de chance d'être dix fois plus long que son prédécesseur, l'histoire aura au moins le mérite d'être plus détaillée et moins simpliste que l'an passé. De plus, l'équipe de développement a surtout peaufiné cette suite, en n'y rajoutant que quelques éléments indispensables, comme de nouvelles armes, monstres, boss, et levels. Cet épisode sonne surtout une mise à jour du titre, avec des combats plus travaillés, et une répétitivité moins prononcé. Objectif atteint? Réponse fin 2003.
 

Article rédigé par Rick28 , le

Plus travaillé que son prédécesseur, Redeemer va tenter de faire oublier les erreurs de son aîné. Si cela réussit, le titre pourra certainement plaire aux nouveaux venus. Mais y aura-t-il assez de nouveautés pour convaincre les possesseurs de premier opus ?

Commentaires