Test : The Hulk

The Hulk - Xbox

Genre : Action

Date de sortie : Juin 2003

Genre
Action
Date de sortie
Juin 2003 - France
Développé par
Radical Entertainment
Edité par
Vivendi Games
Disponible sur
GBA, Gamecube, PC, PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

Alors que Hulk, le film de Stan Lee, sort à peine, le jeu vidéo éponyme arrive déjà dans les bacs. Si l'adaptation du long-métrage n'est en elle-même pas une surprise, la qualité du titre en étonnera plus d'un.

 
 
En effet, Hulk, le jeu vidéo, est réussi. Radical Entertainement est parvenu à nous faire supporter un jeu de plate-forme -pourtant bourrin- pendant plus de 5 heures. La tâche semblait bien au-delà des attentes des joueurs. A force d’adaptations moyennes, destinées aussi bien au PC qu'aux consoles, les gamers commençaient en effet à s'habituer à cette répétitivité dans l'action (Spider man, X-Men 2, etc.), à ces décors toujours aussi vides que carrés, à ces problèmes de maniabilité, et de points de sauvegarde.
 

Un gameplay au service de Hulk

Une fois de plus, le titre sera axé sur l'action. Mais Hulk est un héros hors norme, qui justement se prête à cette débauche de violence. Son panel de coups est d'ailleurs assez diversifié pour que chacun y trouve son compte. Coup de poing, de pied, combos, utilisation d'un rayon gamma, exploitation du décor (on peut le détruire) et des ennemis (soulevez-les pour les projetez contre des véhicules), Hulk ne fait pas dans la finesse. Les 20 missions pourraient se révéler tout de même lassante à la longue, si les développeurs avaient oublié le rôle fondamentalement important de David Banner au repos. Ce dernier vous obligera à infiltrer quelques zones dangereuses sans un bruit. Et même si ses mouvements restent moins nombreux que ceux d'Hulk (il pourra néanmoins s'accroupir, étrangler, ce qui est le principal) cette diversification dans le gameplay apporte un peu de fraîcheur et de calme, avant de repartir à l'attaque.
 

Une réalisation cartoon

Les niveaux sont tous assez vides. Le joueur reconnaîtra rapidement la technique limité employée. Pièces vides, bâtiments carrés, restent des ennemis diversifiés, et des effets pyrotechniques assez nombreux pour remplir l'écran. De plus, l'aspect comic américain du moteur graphique permet d'oublier les faiblesses du moteur graphique, d'autant plus que l'aspect sonore rend très bien. Si les musiques s'effacent en arrière plan, les bruitages sont très vivants, et les doublages en français évitent les écueils. De plus, les séances vidéos qui séparent les niveaux permettent de suivre une intrigue intéressante (le jeu se déroule après le film).
 

Au final

Hulk est une bonne transposition du film en jeu vidéo. A n'en pas douter, le film sera tout aussi violent. Pour une fois, on ne peut pas se plaindre d'un jeu trop violent, vu qu'il est dans la nature d'Hulk d'être bourrin. Heureusement pour nous, ennemis, coups, et boss sont assez nombreux, ce qui diversifie assez pour continuer à s'accrocher au jeu. L'intrigue nous poussera à continuer encore plus loin. Les adaptations de films en jeux vidéo commencent à prendre du caché ; après un Spider man bien accueilli par les critiques, Hulk continue dans cette bonne lancée.
 

Article rédigé par Rick28 , le

Une bonne adaptation d'un comic, voila qui semble être courant. Hulk monte une nouvelle fois le niveau, pour un jeu d'action bourrant mais défoulant.

Points positifs

  • Diversité des coups, des ennemis
  • Phases d'infiltration
  • 20 niveaux
  • Bande-son agréable

Points négatifs

  • Limites techniques
  • Décors peu diversifiés
  • Maniabilité à la manette pour plus de plaisir
  • Sauvegarde en fin de mission

Commentaires