Test : Worms 3D

Worms 3D - Xbox

Genre : Stratégie tour par tour

Date de sortie : Fin 2003

Genre
Stratégie tour par tour
Date de sortie
Fin 2003 - France
Développé par
Team17
Edité par
Sega
Disponible sur
Gamecube, PC, PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

8 ans après Worms, la saga de nos petits asticots sado-maso évolue et passe à la 3D. Un challenge de taille, qui l'a été pour de nombreuses séries (Lemmings, Monkey Island, etc.), mais qui relève ici du mini-exploit quand on connait le gameplay parfaitement adapté à la 2D du titre. Qu'importe, la 3D, c'est joli, ça fait vendre, et ça met en confiance. Armez les écoutilles, et voyons ce que donne la mixture.

 
 
Worms 3D garde bien évidemment la saveur qui a fait de la série l'emblème du multi que l'on connaît tous. L'humour freudien est toujours de mise, et les développeurs se sont particulièrement appliqués à la conserver, aussi bien dans les phrases débiles, ou dans les mimiques idiotes de nos vers, afin de ne pas trop déboussolés les puristes (déjà assez traumatisés par la 3D). On retrouve ainsi avec plaisir un univers connu, ses rites, ses coutumes, ses accouplements en plein air, etc. Les vers sont cette fois-ci en 3D, et le lifting les met en valeur. Les mimiques sont encore plus ridicules, et le décor garde le design wormsien. Même si le moteur graphique n'est pas à la pointe de la technologie, et se rapproche surtout du niveau moyen PS2, les plus peureux peuvent ouvrir les yeux sans risque, la réalisation est à la hauteur de nos espérances. Sans oublier que la bande son gagne aussi en profondeur, avec plus de bruitages, voix et pamphlets métaphoriques idiots. Peu de musiques, mais c'est la guerre. Et la guerre, c'est du sérieux. Y'a des morts.
 

Des modes de jeu à tout va

Worms, c'est bien évidemment un mode campagne, qui vous permettra de combattre des ennemis à chaque fois plus puissaannnntt. Mais là n'est pas l'attrait du jeu. On retrouvera aussi le mode entraînement, assez lucide pour nous expliquer sans s'énerver tout ce que l'on veut savoir pour bien réussir son bac option team 17. Enfin, le mode multi permettra comme à l'accoutumé des combats pleins d'émotion et de suspens, qui vous marqueront à tout jamais. 2 équipes de vers sont lâchées au hasard sur une map. Tour à tour, chaque ver aura le droit d'effectuer une action dans un temps imparti. Le principe s'arrête là. A vous de détruire les vers adverses, ou de les faire tomber dans la flotte. Bien évidemment, de nombreuses armes et munitions sont à votre disposition, comme cela l'a toujours été depuis 9 ans. Toujours aussi délirants, on pourra néanmoins noter la disparition du marteau-piqueur, qui permettait de creuser des galeries sur l'ensemble de la carte et ainsi mieux se planquer aux yeux de l'ennemi. En effet, sur un terrain en 3D, les galeries souterraines auraient été bien trop compliqué à gérer, pour une caméra qui a déjà assez de mal à nous montrer explicitement ou sont les ennemis les plus proches.
 

Des petites lacunes, à oublier bien vite lors du prochain épisode

Worms 3D n'oublie pas de tomber dans quelques-uns des panneaux de la 3D. Tout d'abord, la caméra a du mal à nous faire comprendre simplement où sont les ennemis. La vue à la 3e personne est souvent encombrée d'arbres et autres montagnes qui cachent tout, tandis que la vue globale est peu précise dans l'évaluation des distances. La molette aurait pu servir de zoom, pour ainsi rendre les tâches offensives plus simples. Bien évidemment, il est toujours possible de détruire n'importe quel élément de la map, si ces derniers nous dérangent, mais il s'agit vraiment là d'une solution de fortune.
De même, l'éditeur de niveaux si génial dans les épisodes en 2D perd un peu de ses qualités. On peut toujours le paramétrer de quelques façons (augmenter le nombre d'objets ou de ponts sur la map, volume de l'île, texture, etc.), mais cela reste classique. De plus, les maps créées sont moins vicieuses, vu que l'éditeur a trop d'éléments à gérer. On se retrouve quelques fois avec des maps très ressemblantes, ou avec des passages pommés super relou.
 

Au final

Worms 3D n'a pas fait beaucoup de bruit, lors de son développement. Résultat, on n'attendait pas le jeu au tournant, à baver sur les screens, et à se faire des plans de folie sur les nouvelles options du titre. Le voila sorti, et force est de constater que le plaisir de retrouver nos petits worms prend bien vite le dessus sur les quelques défaillances du titre. D'accord, ça n'est pas aussi abouti que Worms Armageddon ou World Party, mais il s'agit là d'une agréable surprise pour tous ceux qui ont toujours craché sur la série à cause de sa 2D.
 

Article rédigé par Rick28 , le

Malgré des difficultés de caméra, un éditeur de niveau moyen, et la disparition de quelques armes, Worms 3D possède une réalisation de qualité, et conserve l'humour bien connu de la série. Force est de constater que malgré les défauts du titre, on a bien du mal à en dire du mal tellement il inspire la sympathie.

Points positifs

  • Ambiance wormsienne à fond
  • Réalisation toute mignonne

Points négatifs

  • Caméras mal foutues
  • Editeur de niveau moyen
  • Quelques armes ont disparu
  • Certaines armes ont perdu de leur puissance, et ne sont plus du tout utilisées!!

Commentaires