Preview : True Crime : Streets of Los Angeles

True Crime :  Streets of Los Angeles - Xbox

Genre : GTA-Like

Date de sortie : Novembre 2003

Genre
GTA-Like
Date de sortie
Novembre 2003 - France
Développé par
Luxoflux
Edité par
Activision
Disponible sur
Gamecube, PS2, Xbox

Alors que, depuis l’arrivée de Gran Theft Auto 3 sur la PS2, les éditeurs se disputent la place de mastodonte d’action/aventure avec notamment Vice City, le moyen The Getaway et Driver 3, à venir, Activision sort son bébé qui, quoi qu’on en dise, se différencie en bien des points de ses concurrents…

C’est fou quand même : depuis l’arrivée de GTA3 et de la PS2, une pléthore de gta-like se disputent la plus haute marche du podium. Certes, tous n’ont pas été exceptionnels et certains décevants, à l’image de The Getaway. Alors, dans ce monde virtuel de batailles meurtrières à coups de titres ambitieux, Activision, éditeur connu surtout outre-Atlantique, décide de sortir True crime : streets of L.A. On pourrait établir une comparaison avec la série de Rockstar (GTA), mais en fouinant bien, on découvre un jeu radicalement différent, et c’est tant mieux.

L'histoire

Dans ce jeu, vous allez donc être enrôlé dans la peau d’un flic de choc, Nick Kang, dans la même veine que Max Payne, pour ce qui est de l’esprit. Alors que Nick vit « paisiblement » sa vie de policier à Los Angeles, cette ville subit l’assaut et l’occupation de la mafia russe et de la triade chinoise. Commence alors, vous vous en doutez, une véritable traque policière où Nick est à l’affût de la moindre vermine ennemie. Vous allez ainsi devoir vous frotter à ces deux mafie réputées pour être dures. Cette dureté va être accentuée par le fait que votre famille est plongée dans cette affaire. Outre ce farouche duel que vous devrez livrer , notre protagoniste devra faire le point sur une certaine corruption qui se serait installée dans la police locale, cette corruption étant basée sur un fait réel, l’affaire Rampart (en 1997, dans un quartier de LA, la police se mêle aux pots-de-vin et au trafic d’influence). En fait, vous ferez évoluer votre héros à votre guise, soit en l’envoyant en mission, soit arrêter des brigands en train de piquer le porte-monnaie d’une vieille. Au moins, ça aura le mérite d’être varié !

À l’opposé de GTA

Vous l’avez remarqué, la première différence de True Crime, et non des moindres, c’est le fait d’incarner un flic de choc et contrairement à GTA, vous devrez faire parler vos flingues à la racaille mafieuse au lieu de pauvres innocents. À noter que, si vous abattez un civil, vous en paierez les conséquences en perdant de l’argent (bouh !!!!!). Outre cette différence majeure et notable, il y a la possibilité de faire évoluer son héros. En effet, tout au long de vos parties, seront à votre disposition dojos, pour apprendre de nouveaux coups, des pistes de courses pour maîtriser les voitures (il y en aurait plus de 40 dont des motos) ou encore des centres de tirs pour améliorer le maniement de vos amis préférés….Il est intéressant de préciser que pas moins de 240 km² ont été modélisés (contre 40 à the Getaway, ça fait mal….) ; certes les environnements extérieurs ne sont pas radieux mais reflètent l’ambiance américaine de la ville et les intérieurs benéficieront d’un soin particulier pour des séquences d’infiltration très poussée. En outre, la destruction d’éléments intérieurs comme extérieurs promet d’être énormément travaillée avec, par exemple, des comptoirs à réduire à néant…

Une distribution intéressante

Le scenario aura donc une place importante dans ce jeu, et pour nous le prouver, Activision a mis le paquet chez Hollywood pour nous offrir quelques célébrités. On pourra ainsi se promener à la cité des anges en écoutant Coolio, Ice Cube et Snoop Doggy Dog (certains morceaux seront inédits). Pour les voix prêtées aux personnages, nous aurons à nous mettre sous la dent : Christopher Walken (Sleepy Hollow), Gary Oldman (le cinquième élément, Léon), Michael Madsen (Meurs un autre jour), Michelle Rodriguez (Resident Evil, Fast & Furious) ou encore Ron Perlman (Stalingrad). Décidement, le casting de True Crime n’aura pas à rougir face à Vice City qui proposait entre autres Ray Liotta, Tom Sizemore et Jenna Jameson.

Article rédigé par n0nam , le

True Crime est un titre qui fera parler de lui, c’est certain. Entre un scénario explosif, plusieurs genres en un jeu et 240 km² modélisés, c’est sur, on a hâte d’être en septembre, date à laquelle cette future bombe, espérons-le, sortira. En attendant, on est en vacances et les développeurs sauront profiter de ce moment pour peaufiner leur jeu.

Commentaires