Test : Pro Beach Soccer

Pro Beach Soccer - Xbox

Genre : Sport

Date de sortie : Août 2003

Genre
Sport
Date de sortie
Août 2003 - France
Edité par
Wanadoo Edition
Disponible sur
GBA, PC, PS2, Xbox

En exploitant un genre jamais vu sur console, le beach soccer ou football de la plage pour ceux qui n’aiment pas l’Anglais, Wanadoo Edition a voulu bien faire en proposant un jeu sympa et rythmé.

 
 
Sentant bien que la grande majorité des Français aurait bien aimé prolonger leurs vacances d’été, on nous sort un jeu de beach soccer le 29 août juste histoire de faire enrager tous ceux qui reprenaient le boulot dans leurs petits bureaux tristes et mornes. Pour un premier essai, c’est pas mal, mais faisons-le entrer dans la salle d’audience et voyons tout cela.
 

Premier chef d’accusation : l’ambiance

Bon alors autant le dire tout de suite, pour du football professionnel, ça se la joue cool, à la one again. Cantona est là, avec son frère Joël, et Pascal Olmeta pour l’équipe de France. Voilà pour les têtes connues. Mais je vais directement vous parler de ce souci d’ambiance. Qui a eu l’idée STUPIDE de croire que les matches se déroulaient au Club Med ? La plage version darladirlada c’est fini ça, on est plus au début des années 90 (voire fin 80). Pour en finir avec tout cela, je vais régler leur compte aux pom pom girls et aux DJ (mal modélisées pour les unes, mauvaise zik pour les autres).
 

Deuxième chef d’accusation : la réalisation

Bon ben sur ce coup-là, le jeu a pas mal de circonstances atténuantes. Parce que Wanadoo Edition, ce n’est pas Konami non plus et ils n’ont pas pu faire bosser tout un studio sur le projet Pro Beach Soccer. Donc voilà, ils ne s’en sont pas trop trop mal sortis, même si des gens le trouveront bien en retard au vu des possibilités de la X-box ou d'un PC. Et ils auront bien raison… mais ils ne sont pas désagréables à regarder ces graphismes. La modélisation des joueurs est encore un peu grossière pour quelques-uns mais dans l’ensemble ce n’est pas horrible. Dans le communiqué de presse, on m’indiquait la présence de 1000 animations, là ils exagèrent un peu, j’ai eu l’impression que c’était toujours les mêmes qui revenaient. Toutefois, les matchs sont regardables et satisferont globalement les joueurs.
 

Troisième chef d’accusation : le gameplay

Sans doute LA grande force du jeu : c’est du foot sans prise de tête, simple, rapide. Et vas-y que je te plante un retourné, un jonglage suivi d’une volée coup du sombrero, dégagement en ciseau que des bons trips ! Quinze buts par match tout va bien! L’IA des adversaires est bonne, juste ce qu’il faut pour s’amuser, celle de vos coéquipiers aussi et c’est là que le jeu devient intéressant à jouer. Du pur jeu d’arcade, très très bien à 2, sympa tout seul aussi. C’est à peu près tout…. Ah si, il existe un truc dont je ne vous ai pas parlé c’est l’état de grâce qui, en réalisant des figures artistiques augmente vos capacités, en théorie… Cela ne sert pas à grand-chose et ce n’est pas cela qui fera du jeu, le meilleur du siècle ! Aucune différence notable pour les 3 versions : PC, Xbox et PS2.
 

Article rédigé par Baba , le

Le Grand Tribunal des Jeux vidéo, vous condamne à produire un deuxième volet (s’il y en a un), plus réussi techniquement et un peu plus varié au niveau du gameplay. Compte tenu de l’accueil plus que surprenant réservé à ce jeu par les gamers, le tribunal prononce la relaxe mais encourage les gamers à jouer à ce titre entre amis. Vous pouvez disposer…

Points positifs

  • Gameplay sympa

Points négatifs

  • Réalisation dépassée
  • Ambiance débile

Commentaires