Test : Bad Boys 2

Bad Boys 2 - Xbox

Genre : Action

Date de sortie : Avril 2004

Genre
Action
Date de sortie
Avril 2004 - France
Développé par
Black Element Software
Edité par
Empire Interactive
Disponible sur
Gamecube, PC, PS2, Xbox

Will Smith, quel beau gosse quand même. C'est le type même de la star afro-américaine qui a réussi, comme l'ont fait Denzel Washington, Freeman ou encore S.L. Jackson. Enfin, il semblait qu'il avait acquis une notoriété suffisante avant le tournage de Bad Boys II, du moins on l'espère pour lui vu qu'il a du baisser dans l'estime de quelques personnes quand on voit sa prestation. Par contre, le développeur Blitz Games, avide de notoriété, voulait s'affirmer en acquérant le droit de développer le titre. Là où les développeurs "normaux" ont du mal à tirer d'un bon film un jeu vidéo (La grande évasion, Matrix), les pauvres bougres n'ont pas compris que cette difficulté s'accroît d'autant plus que le film est moyen.

 
 
Mais ils en ont pas marre de copier les films ? Ils peuvent pas avoir un poil d'originalité dans leurs scénarii ? Enfin, je parle pour certains qui ne voient pas plus loin que ce qu'ils voient au cinéma. Parce qu'adapter une nullité pour en confectionner une autre encore plus grosse, fait être doué. Et bien évidemment, j'ai dû me dévouer pour tester ce jeu, car, en ayant vu un petit gamin de six ans supplier son père de l'acheter, je me suis dit que le danger peut prendre n'importe qui.
 

Pan ! Je t'ai eu, vilain !

Les jeux de tirs ont leur propre public. Mais la diversité de celui-ci (certains préfèrent la première et d'autres troisième personne) a fait surchauffer les esprits des gars de Blitz Games. Pourquoi, avec toute leur (légère) expérience ne pas mélanger les genres ? Très bonne idée, sur le papier, mais quand on voit le résultat, on ne peut qu'être déçu. L'idée était effectivement bonne, mais la gestion des deux vues avec la caméra est d'une imprécision démoniaque. On se dirige à la troisième personne, et on tire (seulement quand on est planqué) à la première personne. La caméra capricieuse rend le tout folklorique, tout est brouillon, de plus, on ne sait pas à quel danger on s'expose lorsqu'on est à la première personne, vu que le champ de vision est assez minime. Voilà, exposé, le premier défaut de cet opus. Le but du jeu, comme souvent, est de tuer les méchants pour sauver le monde. Même si c'est en gros le cas, le film n'a que peu de rapport avec le jeu. Pour ceux qui auraient été tenté de revivre l'aventure des flics de choc, vous n'avez pas frappé à la bonne porte.
 

En plus d'être méchants, ils sont bêtes !

Décidément, ils n'ont pas été gâtés par la vie ceux-là! Même si ils ont la brillante idée de se cacher quelque fois, le reste du temps, ils vident leur chargeur sur nous! Quand ils voient leurs amis se faire descendre, ils foncent quand même. Je ne sais pas vous, mais quand je vois un ami se faire tuer, je me planque…mais après tout, ils sont payés pour mourir! Notre copain est aussi bête qu'eux et, visiblement, il a été élevé dans la même école de suicide : quand il se fait tirer dessus, il faut attendre que l'on vienne pour l'aider à tuer, sinon, il ne bronche pas.. L'IA est clairement un autre point noir du jeu, comme si cela n'était déjà pas assez. Les décors sont fouillés, assez détaillés, mais hélas, il y a toujours ces fichus bugs. De plus, les textures sont fades, les couleurs trop criardes ; enfin, là encore, le travail est bâclé. Les effets lors des échanges de tirs sont sympathiques, mais cela devient presque anecdotique face aux problèmes qui affluent. Les musiques sont plutôt moyennes mais les dialogues entre nos deux héros sont plutôt chaleureux et biens accueillis. Ils apportent un peu de vie comparé à tous les ennemis tombés sous nos balles. Ils sont vivants et enlèvent un peu de vide causé par les seuls bruits du plomb libéré des armes. La durée de vie est trop médiocre, en partie à cause des défauts du jeu, et la difficulté mal dosée n'arrange en rien cette longévité, hélas trop restreinte. De ce fait, la satisfaction qu'apporterait la fin d'un titre tel que Final Fantasy (même si c'est parfois dur de tout finir) est ici inexistante. Notre plaisir est boudé.
 

Article rédigé par n0nam , le

Déjà la fin, oui. Décidement, c'est pas l'année de Bad Boys II : le film est très banal et le jeu baigne dans la médiocrité. Mais là où les deux produits se différencient, c'est que l'adaptation du jeu était foutue d'avance. Malgré les bonnes idées, comme le mélange des deux vues ou la capacité d'attaquer les ennemis à deux (même si la gestion du deuxième flic est exclusive à l'IA), Bad Boys II n'est pas à la hauteur. Je ne le conseille donc à personne, mais je vous demande de l'éviter.

Points positifs

  • Bande-son parfois correcte

Points négatifs

  • Pas beau
  • Prise en main délicate
  • Pas jouable
  • Trop court

Commentaires