Preview : Halo 5 : Guardians

Halo 5 : Guardians - Xbox One

Genre : FPS

Date de sortie : 27 octobre 2015

Genre
FPS
Date de sortie
27 octobre 2015 - France
Développé par
343 Industries
Edité par
Microsoft Games
Disponible sur
Xbox One
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 16 ans

Chaque sortie d'un nouveau Halo est un évènement à part entière. Si le contenu solo du nouveau bébé de 343 Industries demeure encore secret, les développeurs ont toutefois permis aux possesseurs de la MasterChief Collection de s'essayer à une courte et maigre Beta du mode multijoueurs. De quoi se faire une idée plus concrète du feeling et des ambitions de cette prochaine grosse exclusivité Xbox One...

 

Jouabilité aux petits oignons

Véritable marque de fabrique de la saga Halo, le feeling du gameplay proposé par ce cinquième opus nous a paru excellent. Des contrôles intuitifs, précis, non dénués d'une légère inertie qui apporte un semblant de poids à notre Spartan. Les sensations de tir s'avèrent impeccables, et l'on remerciera une fois encore l'ingénieur ayant eu cette chouette idée des gâchettes vibratoires !
L'arsenal proposé était somme toute très classique pour tout connaisseur de la franchise, avec la possibilité désormais de combiner notre puissance de feu à de nouveaux mouvements, semblables à ceux d'un Call Of Duty Advanced Warfare : rush dans une direction, jetpack, etc. Tout une palette de capacités que l'on apprendra à maîtriser au fil de notre progression multijoueurs. Si l'on pouvait déjà sprinter dans Halo 4, ce cinquième volet permet désormais également de viser à l'aide d'un léger zoom, comme tout bon FPS moderne. Deux ajouts qui n'auront pas manqué de faire râler les puristes à leur annonce... mais que ces derniers se rassurent, ils ne dénaturent en rien l'expérience traditionnelle d'un bon Halo. À vrai dire, ils sont aussi bien loin de la révolutionner.
 
 
Un gameplay un poil plus nerveux, dont le ressenti fut d'autant plus flagrant sur les deux seuls terrains de jeu proposés durant cette Beta, au sein d'un même mode de jeu baptisé Assassinat. Des parties à 4 contre 4 sur des maps somme toute étroites et tortueuses, qui laissaient place, vous l'aurez compris, à du run & gun relativement basique. Ne cachons pas que nous aurions souhaité pouvoir également découvrir une ou deux cartes de taille plus importante, fidèles à l'esprit des premiers opus. Qu'importe, ces premières heures de jeu ont en tout cas confirmé de bonnes impressions quant à la jouabilité du titre.
Un petit tour dans les menus nous aura par ailleurs permis de constater qu'il sera possible de personnaliser un minimum son Spartan, et de paramétrer tout un tas d'options afin d'améliorer l'expérience individuelle.
 

Réalisation solide

Sans forcément décoller la rétine, la réalisation nous paru très convaincante, profitant d'une résolution 1080p, le tout cadencé à 60 images/seconde. Une fluidité non négligeable, et fortement appréciable. Globalement très fin et maîtrisé, l'affichage met en avant des graphismes soignés et très propres. On notera néanmoins la présence d'un léger aliasing, mais rien de bien méchant, d'autant plus qu'il s'agit, rappelons-le, d'une Beta. Bien que les deux environnements proposés ne nous aient pas franchement ébahi de par leur originalité ou de leur identité visuelle plutôt convenue pour tout amateur de la série, leur plastique, elle, demeure agréable. Certes, il s'agit dans le fond d'arènes, plus que de terrains ouverts, mais nous attendrons de futures joutes afin de livrer des impressions plus complètes.
 
 
Du côté sonore, rien à redire, l'ensemble fonctionne parfaitement et se montre une fois de plus particulièrement léché. Du design audio des différentes armes à la présence bavarde de nos compagnons nous indiquant le dernier endroit où ils ont aperçu un adversaire, cet aspect du jeu remplit totalement son rôle sans en faire des tonnes, et c'est une bonne chose.
 

Article rédigé par Wanda , le

Dans l'ensemble, ce premier contact avec le mode multijoueurs du prochain Halo nous a plutôt convaincu, même s'il est difficile de juger du potentiel d'un tel titre sur un contenu aussi maigrichon et finalement pas forcément très représentatif de ce à quoi la série nous a habitués auparavant. Le fun et le feeling sont bien là, mais leur exécution se montre finalement très classique. Peu de nouveautés constatables, mais une formule qui ne cesse de s'affiner, en prenant toutefois un chemin plus conventionnel qui déplaira probablement à certains fans. Quoiqu'il en soit, 343 Industries semble maîtriser son sujet, et nul doute que de nombreux Spartans auront plaisir à s'affronter en ligne l'année prochaine. De notre côté, nous espérons pouvoir remettre la main sur une Beta plus complète, afin de nous parer d'une vision plus large et concrète à même de nous rassurer quant à la prochaine étape de l'évolution multijoueurs de la saga.

Commentaires