Preview : Sherlock Holmes : Crimes and Punishments

Sherlock Holmes : Crimes and Punishments - Xbox One

Genre : Enquêtes britanniques

Date de sortie : 30 septembre 2014

Genre
Enquêtes britanniques
Date de sortie
30 septembre 2014 - France
Développé par
Frogwares
Edité par
Focus Home Interactive
Disponible sur
PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One
Modes de distribution
Boutique

Au fil des années, la série de jeu des Sherlock Holmes, développée par Frogware, a connu une belle évolution. D'abord adaptations sympas mais sans plus (et quelques fois ratées), la sortie de La Nuit des Sacrifiés - où le détective fourrait son nez dans les affaires d'une secte adoratrice de Cthulhu - a changé à jamais le visage de ces jeux. Virage confirmé avec l'excellent Sherlock Holmes contre Jack l’Éventreur puis avec le dernier et très sombre Le testament de Sherlock Holmes. Cette évolution est-elle partie pour continuer ? La Gamescom était l'occasion de s'en faire une idée car le dernier né de la série y était jouable pour le plus grand bonheur des fans.

 
 
Les joueurs de Sherlock Holmes le savaient déjà : une évolution graphique était plus que nécessaire et c'est désormais chose faite. Crimes and Punishments tourne sous Unreal Engine et on peut dire qu'il y a un énorme décalage entre ce dernier opus et le précédent. Cependant, cette évolution n'est pas parfaite. Certes, le jeu est plus beau, mais il reste tout de même daté pour de la PS4 ou de la Xbox One. Mais n’exagérons rien, l'effort de revenir avec un nouveau moteur est très appréciable. Ce qui frappe clairement aussi dans ce nouveau Sherlock Holmes, c'est son personnage principal. Depuis que la série de jeu existe, deux nouveaux acteurs ont prêtés leurs traits au célèbre détective et l'équipe de Frogware en est bien sûr consciente. Ainsi, notre nouveau Sherlock virtuel ressemble à un mélange entre Jeremy Brett de la série télévisée et Robert Downey Jr., un sacré coup de jeune donc.
 

A la loupe

La démo jouable à la Gamescom nous mettait directement dans la peau du détective appelé sur une scène de meurtre. En effet, un malheureux du nom de Peter Carey a eu la mauvaise idée de se faire embrocher par une espèce de harpon. Pour les connaisseurs, il est toujours possible de visiter l'appartement de Baker Street et autant dire qu'au fil des épisodes celui-ci n'a pas changé d'un poil. On peut toujours se rendre à un lieu bien précis de manière rapide en affichant la carte de Londres et en sélectionnant le lieu voulu. Une fois sur la scène de crime, c'est là que l'on peut voir le plus de nouveautés. Tout d'abord, tous les objets sont indiqués sur l'écran, rendant bien plus facile la détection d'un indice crucial. Ensuite, Sherlock dispose maintenant d'une vue de détective. Une simple pression sur une gâchette peut l'activer : à partir de là, l'écran passe en noir et blanc et les traces de pas ou autres indices ressortent dans une couleur jaune.
 
 
Les scènes de crime peuvent maintenant être observées sous tous les angles afin d'arriver au mieux aux déductions. La dernière nouveauté se trouve au niveau des interrogatoires. Il est toujours possible de poser des questions à des témoins ou des suspects, mais maintenant il est possible de les observer sous toutes les coutures afin de voir si un bouton ne manque pas à leur veste ou si leurs vêtements ne sont pas tachés de sang (ce qui serait un peu suspect). En dehors de cela, les fans ne seront pas perdus, on déplace toujours le détective dans des environnements en 3D à la recherches d'indices, de personnes à interroger ou d'énigmes à résoudre, sauf que maintenant on se rapproche plus d'un L.A. Noire que d'un Sherlock Holmes des débuts.
 

Article rédigé par Mr Mask , le

Plusieurs enquêtes palpitantes, des choix moraux ayant un impact sur la suite des événements et un détective de retour en pleine forme, voilà ce que nous promet ce Sherlock Holmes : Crimes and Punishments. Si la refonte graphique fait des merveilles, il est à noter que tout a été simplifié via la vue de détective ainsi que par le fait que tous les objets à examiner sont maintenant clairement indiqués. Certains apprécieront, disant que cet effort est fait pour rendre la série plus accessible, d'autres trouveront que la progression est rendue trop facile. Dans tous les cas, ce nouveau Sherlock s'annonce comme étant un vrai jeu d'enquête fidèle à l'univers et au personnage du détective. Nous n'avons malheureusement pas encore pu voir dans quelle mesure les choix impacteront la progression, mais pour cela nous devront attendre la date de sa sortie en septembre prochain.

Commentaires

Jeux similaires