Test : Assassin's Creed : Syndicate

Assassin's Creed : Syndicate - Xbox One

Genre : Assassinats discrets (ou pas)

Date de sortie : 23 octobre 2015

Genre
Assassinats discrets (ou pas)
Date de sortie
23 octobre 2015 - France
Développé par
Ubisoft Québec
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One
Modes de distribution
Boutique
Xbox Live Arcade
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans

Assassin's Creed a posé ses valises en Angleterre cette année, dans le Londres de l'époque victorienne. Bon choix, mauvais choix ? L'Assassin de trop ? Surtout qu'ils débarquent à deux ce coup-ci. L'épisode divise, alors on s'est fait notre propre petit avis rien que pour nous. Et pour vous, du coup.

Test effectué à partir d'une version PS4


Cette année, deux personnages plutôt qu'un débarquent. Il s'agit de Jacob et Evie Frye, des jumeaux appartenant à la confrérie des Assassins. Le premier est plutôt dans le ressenti, favorisant l'aide aux pauvres gens et voulant à tout prix reprendre le contrôle d'une ville appartenant depuis un siècle aux Templiers. La seconde est plus réfléchie et attache une importance particulière au respect du code des Assassins, ayant pour objectif principal de reprendre les fragments d'Eden aux ennemis de toujours de la confrérie. Deux personnages et deux gameplays relativement similaires, si ce n'est que dans leurs évolutions respectives, Jacob favorisera le physique et Evie la discrétion à partir d'un certain niveau de compétence.

My Jacob is not rich

Syndicate reprend la plupart des ingrédients des précédents épisodes, en y ajoutant ça et là quelques nouveautés, parfois bien senties, parfois franchement passables. Si Ubisoft semble avoir voulu éviter le scandale du jeu pas fini d'Assassin's Creed Unity l'an dernier, c'est clairement en revoyant certains objectifs à la baisse et c'est une décision honorable. Syndicate est certes moins joli qu'Unity, c'est un fait. Certaines textures sont franchement sales, la profondeur de champ a été revue à la baisse (pratique le brouillard londonien). Pourtant, il y a toujours quelques bugs ça et là, ce qui est tout de même assez triste à force. Il reste tout de même un open world joli, dans l'ensemble évidemment.
 

Evie et Images

Il devient de plus en plus difficile d'analyser Assassin's Creed à vrai dire. Il reste toujours un bon jeu dans l'ensemble. Cette année, l'apparition du grappin permet de parcourir plus facilement une ville dont les rues sont plus larges que dans les épisodes précédents. On notera pas mal de petits ajouts pour mieux différencier les différentes approches des missions. Le style de combat est plus inspiré de Batman maintenant, la vision d'aigle est relativement cheatée quand elle évolue. Il y a aussi les carosses, dont on ne devrait plus entendre parler après cet épisode, tant les courses sont insupportables, autant sur le plan de la physique des véhicules que sur le fun global qu'elles procurent. En terme de scénario, il est une fois encore inexistant au présent et sans grand intérêt dans l'animus.

L'assassin crise

Mais c'est fou tous ces défauts ? Est-ce qu'ils font de Syndicate un mauvais jeu pour autant ? A vrai dire, Syndicate paie les pots cassés de ses anciennes itérations. On ne s'extasie plus vraiment sur un joli paysage ou sur un bâtiment diablement bien modélisé par rapport à son modèle IRL. On court tout de même assez souvent après les mêmes objectifs, et comme le scénario n'est pas bien intéressant, on se demande un petit peu après quoi on court. Un Assassin par an, ce n'est visiblement plus vraiment le bon rythme, en tous cas pour ceux qui ont eu l'occasion de faire toutes les autres déclinaisons de la licence. Pourtant, dans l'ensemble, il reste un titre plutôt bon, et pour cause : ses bases sont sympas. Juste, vues et revues, et re re re revues.



Article rédigé par JoKeR , le

Assassin's Creed Syndicate est un titre victime de son rythme de sorties, et c'est bien triste. S'il reste un bon jeu dans l'ensemble, grâce à des bases vraiment cools, difficile de ne pas finir lassé par le scénario qui ne surprend plus tellement, les ajouts un peu radins et des défauts qui ne se corrigent jamais tellement (bugs, ennemis toujours aussi truffes, etc). Un épisode que l'on ne peut que conseiller vivement à ceux qui ne connaissent pas très bien la série, mais loin d'être indispensable pour les fans de la première heure.

Points positifs

  • L'humour
  • Les différentes quêtes de l'open world
  • Le grappin, why not
  • Le système de combat au corps à corps, efficace
  • Le duo d'assassins, un truc sympatoche
  • Le train-base secrète

Points négatifs

  • Les courses en calèche à la physique improbable et à l'intérêt discutable
  • Le scénario inexistant
  • Les ennemis stupides
  • La facilité générale
  • La formule A.C. qui finit par lasser un peu quand même

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires