Test : WWE 2K17

WWE 2K17 - Xbox One

Genre : Simulation de catch

Date de sortie : 11 octobre 2016

Genre
Simulation de catch
Date de sortie
11 octobre 2016 - France
Développé par
Yuke's Media Creation
Edité par
2K Sports
Disponible sur
PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One
Modes de distribution
Boutique
Xbox Live Arcade

Tous les ans, à la même période, les amateurs de foot ont droit à leur FIFA ou à leur PES. Pour les fans de catch, c'est la même chose, à une différence près : il n'existe qu'une seule série de jeux, ne laissant ainsi aucun choix aux amateurs. Il est donc temps de voir ce que donne l'épisode de cette année, le bien nommé WWE 2K17.

Test effectué à partir d'une version PS4

Dès le départ, paf, c'est le drame : aucun mode Showcase qui était pourtant le ''mode Histoire'' de la série. Sachant que, cette année, Brock Lesnar est sur la jaquette, et Goldberg est proposé en tant que bonus de précommande, il était légitime de penser que les joueurs pourraient revivre la carrière de l'un ou l'autre (ou les deux ?) dans ce mode. Que nenni, les développeurs ont décidé de faire l'impasse sur le Showcase. Si le retrait d'un tel pan de la licence est dommage, les fans de la première heure n'y perdront finalement pas tant que ça, puisque, au bout d'un moment, les mêmes carrières revenaient encore et encore. Heureusement, le reste du contenu compense largement ce manque, à commencer par le roster. Proposant plus de 130 Superstars et Divas, dont un certain nombre à débloquer, il s'agit certainement du plus complet jamais proposé. Oui, ok, on a dit la même chose l'an dernier, mais les petits gars de chez Yuke's sont allés chercher toujours plus de catcheurs pour les proposer aux fans. En dehors de certains qui sont disponibles en différents ''exemplaires'', à l'image de l'Undertaker, ou des petits nouveaux comme Asuka, on peut également retrouver certains que l'on ne s'attendait pas forcément à retrouver, comme Larry Zbysko, Lex Luger ou encore les Bushwackers. Bref, difficile de trouver un défaut à ce roster.

WWE 2K17

Trip to Suplex City

La disparition du Showcase permet également de mettre sur le devant du ring (ohoh) le mode MaCarrière, instauré depuis que 2K a repris la licence à THQ. Toujours plus peaufiné, ce mode se montre de plus en plus complet et agréable à suivre. Après avoir créé sa Superstar, le joueur passe par une première épreuve jugeant ses capacités. Le but ? Le placer dans la division qui lui convient le mieux en fonction de ses performances. Il est ainsi possible pour les néophytes de démarrer à la NXT, histoire d'apprendre à maîtriser le gameplay. De notre côté, nous avons atterri directement dans le roster principal, dans la division par équipes, avec un coéquipier créé par le jeu. D'ailleurs, plusieurs catcheurs sont créés pour le bien du jeu, histoire de rendre le tout plus réaliste puisqu'ils démarrent en même temps que le joueur. Une bonne idée donc, même si l'on aurait préféré qu'ils ne soient pas tous totalement idiots. Par la suite, une fois sa carrière lancée, la Superstar pourra toujours tenter d'être dans les petits papiers de The Authority en remplissant les objectifs qui lui sont donnés ou, petite nouveauté, être un ''Paul Heyman Guy'', là encore en réussissant certains défis. Vous ne voulez pas ? Vous devrez en répondre à Brock Lesnar. Hé ouais c'est moche.

WWE 2K17

Il est également possible dans MaCarrière de vendre des t-shirts pour gagner de la monnaie virtuelle appelée VC (mais nous reviendrons sur son utilité plus tard). Pour ce faire, il s'agit, comme pour les vrais catcheurs de la vraie WWE, de débarquer sur le ring avec un haut affublé d'un logo spécifique. Plus la Superstar créée gagne en notoriété et plus le nombre de t-shirts vendus augmentera, à condition tout de même de changer ces derniers régulièrement (toutes les quatre semaines environ). Ce qui, là encore, rajoute toujours plus de réalisme à l'ensemble et, même si l'on peut très bien ne pas s'en occuper, rajoute un petit plus sympathique à l'expérience. Les développeurs ont également décidé de mettre à profit le fait que les catcheurs soient particulièrement bavards en incluant un système de Promo. Micro à la main, la Superstar du joueur doit faire tout son possible pour faire réagir le public dans des moments bien définis : il doit alors choisir, dans un temps limité, entre quatre propositions, plusieurs fois de suite. Qu'il décide d'être Heel ou Face, de se faire huer ou applaudir importe peu, le but étant de faire réagir le public. Et en cas de duel avec un autre catcheur, il faut que le public ait plus de réaction qu'avec l'autre pour remporter la partie. Une idée intéressante, mais pas encore tout à fait au point : les choix ne sont pas toujours clairs, les phrases pas spécialement bien écrites, les catcheurs ne sont pas doublés et le système global n'est pas bien expliqué. Un rajout qui mérite donc d'être amélioré dans l'épisode suivant.

WWE 2K17

Who's next ?

Concernant le reste du contenu, les fans se trouveront en terrain conquis avec la Création ou encore l'Univers WWE. Mais les équipes de Yuke's n'ont pas simplement balancé les yeux fermés ce qu'ils avaient proposé dans la version 2016 puisque, là encore, de nombreuses nouveautés sont de la partie. Ainsi, les éléments de personnalisation sont toujours plus nombreux et il est sûrement impossible de ne pas créer un catcheur qui vous ressemble réellement. Du moins si vous désirez faire une Superstar qui vous ressemble, car il est aussi tout à fait possible de créer des personnages totalement fantasques. En dehors de cet aspect ''basique'', il est toujours possible de se créer des Divas, des ceintures, des rings, des entrées, etc. Quant à l'Univers WWE, il va toujours plus loin dans la personnalisation puisque le joueur peut faire quasiment tout ce qui lui chante, que ce soit laisser l'ordinateur gérer les matchs à venir ou mettre son nez dedans, se créer des pay-per-views, changer les rosters des deux shows, et ainsi de suite. Un Vince McMahon simulator, quoi. Enfin, précisons que la VC, cette fameuse monnaie virtuelle que le joueur doit gagner, permet de débloquer de nombreux éléments, dont un bon paquet de catcheurs (sauf s'il passe par la case microtransactions, évidemment), d'embaucher un manager ou encore d'améliorer sa Superstar.

WWE 2K17

Enfin, le nerf de la guerre : le gameplay. Hérité des derniers opus, ce dernier est toujours relativement agréable à prendre en main. Le mini-jeu de soumission a été conservé, tout comme le système de contres limités qui a d'ailleurs eu droit à une petite amélioration, et il est désormais possible de se battre ailleurs que sur le ring ou dans les environs. Les catcheurs peuvent ainsi de nouveau s'opposer en plein milieu du public (qui réagit mieux) ou encore dans les coulisses, avec tout ce que ça entraîne d'objets utilisables (ou non). Quant aux graphismes, si ça ne saute pas forcément aux yeux, ils sont légèrement plus beaux que l'an passé, et les catcheurs sont globalement mieux modélisés (même si certains passent encore entre les mailles du filet, les pauvres). Malheureusement, tout n'est pas rose du côté de la réalisation, la faute notamment à un moteur qu'il serait VRAIMENT grand temps de changer. Les temps de chargement sont toujours longs et nombreux, l'IA est soit trop agressive soit totalement stupide, et trop de bugs sont encore de la partie. Parfois amusants, comme un adversaire tournant sur lui-même ou attendant sagement que l'on vienne le cueillir, ils peuvent rapidement devenir pénalisants au point de devoir relancer un match, comme un catcheur coincé quelque part. Et c'est, bien entendu, sans parler des multiples bugs de collision ou encore des Superstars cheatées...

Article rédigé par Shauni Chan , le

Indéniablement, 2K et Yuke's semblent aller dans la bonne direction avec ce WWE 2K17, même si c'est par petites touches (et relativement lentement). Le roster est toujours plus impressionnant, tout comme les possibilités de personnalisation, l'Univers WWE est encore plus poussé qu'auparavant et le mode MaCarrière s'étoffe petit à petit, avec ici la vente de t-shirts ou le système de Promo, même si ce dernier nécessite encore un peu de peaufinage. Dommage en revanche de voir que la technique ne suit toujours pas, avec des temps de chargement affreux et des bugs toujours plus énervants, surtout à la longue. Avec un moteur flambant neuf et sans ces défauts, ce WWE 2K17 aurait largement eu droit à un point en plus, et ce même avec la disparition du Showcase.

Points positifs

  • Le roster hallucinant
  • MaCarrière s'étoffe petit à petit
  • Un gameplay toujours agréable à prendre en mains
  • Les options de personnalisation quasi illimitées

Points négatifs

  • Toujours bien trop de bugs
  • Disparition du Showcase
  • Il serait temps de changer de moteur
  • La Promo, une bonne idée mais à améliorer

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

26 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires