Preview : The Artful Escape

The Artful Escape - Xbox One

Genre : Aventure

Date de sortie : 01 août 2017

Avant le début de l’E3 2017, Microsoft avait mis en place un petit évènement privé au Galen Center, là où se déroulait sa conférence la veille : c’était l’occasion de tester quelques jeux fraîchement présentés, qu’ils soient des indépendants ou des grosses productions. Aux côtés de Forza, Sea of Thieves ou Assassin’s Creed Origins, on retrouvait un certain The Artful Escape, un jeu indépendant, visuellement et auditivement intéressant.

Présenté au grand public cette année à la conférence de Microsoft, The Artful Escape n’est pourtant pas un projet made in Xbox : il s’agit à la base d’un projet Kickstarter qui n’a jamais atteint son objectif de financement et que l’éditeur Annapurna Interactive (notamment derrière What Remains of Edith Finch) a décidé de reprendre sous son aile pour en faire une exclu temporaire Xbox. Ce n’est pas un jeu inintéressant pour autant, puisqu’il s’agit d’une sorte de Journey avec une guitare électrique. Mais que vaut-il vraiment manette en mains ?

Artful Escape

Prends du Journey, prends une guitare et prends du LSD…

En lançant la démo, on est tout de suite marqué par de jolis décors remplis de boules lumineuses au sein d’une palette de couleurs violettes. Le personnage se déplace certes sur un plan en 2D, mais le décor déployé derrière est suffisamment sympathique pour marquer les esprits. Le bonhomme (Francis Vendetti de son p'tit nom) se retrouve donc sur une sorte de planète avec des créatures étranges et des jolies forêts, mais le tout dans des teintes assez monotones... Mais même si tout ça manque d’un peu de diversité visuelle, c’est quelque chose qui est vite rattrapé par le son et le gameplay en lui-même.

Artful Escape

...et ça donne The Artful Escape

Donc on se retrouve avec un personnage principal armé d’une guitare et qui est amené à faire face à des créatures mystérieuses : la démo commence avec un petit dialogue avec une figure fantomatique, où l’on se rend vite compte qu’on a quelques choix de dialogues sans grande importance de prime abord, mais qui permettent de renforcer l’immersion dans ces quelques minutes de démo. On peut donc tout à fait se mettre dans la peau d’un personnage se caractérisant comme guitariste un peu cool qui se balade dans l’espace, à la conquête des planètes et des étoiles, selon les dialogues choisis par le joueur.

Artful Escape

Rock your way to the stars

Mais ce qui importe le plus, ça reste le gameplay : le jeu de plates-formes / rythme impose son style dès les premières minutes de jeu puisque l’on va commencer l’aventure sur un joli fond sonore qui prend toute son importance dès les premiers sauts. En effet, le jeu nous permet d’effectuer des double-sauts dans ses phases de plates-formes, ce qui fait automatiquement un riff de guitare hyper cool et tout à fait en rythme avec la musique de fond !

 
A côté de ces phases-là, on peut soit avoir de jolies phases contemplatives de glissade à la Journey (où le perso utilise sa guitare comme un snowboard pour glisser le long des dunes), soit de transports aériens en faisant des solos de guitare, soit de rencontres avec des boss : celui présent dans la démo consistait à reproduire les séquences de sons qu’il émettait en fonction des couleurs affichées à l’écran, ou à jouer en accord avec lui. Pour cela, on se réfère aux couleurs affichées sur les boutons B, X, Y et LB/RB, ce qui donne des petites séquences musicales assez sympathiques !

Article rédigé par Ratchetlombax , le

Si le concept du jeu est intriguant et l’univers visuel intéressant, il reste à savoir si The Artful Escape arrivera à se renouveler suffisamment pour garder l’intérêt des joueurs : si on finit par se retrouver face à des décors composés uniquement de variations de violet, de vert, de bleu, de rouge, etc, on risque de se lasser un peu vite. De même, la difficulté ici n’était pas vraiment au rendez-vous et le joueur ne fait que se balader dans des décors jolis, mais vite lassants. Espérons donc que le jeu n’a présenté ici que sa surface et qu’il reste encore beaucoup de choses à découvrir !

A propos de l'auteur

Ratchetlombax

Ratchetlombax

23 ans | Explorateur nocturne

Avide d'aventures et de sensations, ce bonhomme ne quitte pourtant que rarement son salon. La raison ? Tout petit, il s'est rendu compte qu'il pouvait vivre de grandes épopées par le biais d'un écran et d'une manette. Du coup, il passe le clair de son temps sur des petits projets et sur la longue liste de jeux vidéo qui l'intéressent depuis de longues années... Et c'est loin d'être fini !

Contacter

Commentaires