Le top de la rédac'

Le top de la rédac'

Dans Divers, par La rédac' le 19 décembre 2016

1 – Dragon Quest Builders

S'il ne devait en rester qu'un, ce serait clairement Dragon Quest Builders cette année. Et pourtant, il partait de loin puisque, comme beaucoup de joueurs, j'ai ricané dans mon coin quand il a été annoncé. Un Dragon Quest à la sauce Minecraft ? Pff, et puis quoi encore ? Et pourtant, la sauce a pris dès les premières minutes : en plus d'une direction artistique vraiment mignonne, les mécaniques de gameplay sont au top, le joueur n'est jamais perdu grâce à une technique de progression claire et le tout se montre rapidement très addictif. Au final, j'y ai passé de nombreuses heures sans m'en rendre compte, comme Minecraft à l'époque. Démoniaque.

Dragon Quest Builders

2 – Odin Sphere Leifthrasir

Sorti à l'époque sur PlayStation 2, Odin Sphere est donc ressorti dans une version remise au goût du jour. Et quelle version ! Système de combat nerveux et fluide, alchimie bien foutue, histoire prenante, personnages attachants et surtout, SURTOUT, des graphismes beaux à en pleurer. Profitant déjà d'une direction artistique délicieuse, Leifthrasir est un émerveillement de tous les instants, avec des tableaux magnifiques, fouillés et vivants, et de jolies animations. Sans aucun doute l'un des plus beaux jeux de l'année. Je l'ai pour ma part fait sur PS Vita, un support qui me semble plus pertinent par rapport à son système de jeu.

Odin Sphere Leifthrasir

3 – Fire Emblem Fates : Héritage / Conquête / Révélation

Les derniers heureux élus de mon Top 3 ne sont autres que les trois derniers nés de la licence Fire Emblem. J'avais déjà adoré Awakening, j'ai encore plus aimé Fates, qui peaufine encore plus ce système de combats stratégiques franchement cool. Sans parler des liens à tisser avec les autres personnages, de la gestion de la base ou encore de l'histoire sympathique à suivre, prenant trois chemins différents en fonction de l'épisode choisi : Héritage qui permet de suivre l'aventure avec le clan Hoshido, Conquête qui propose de marcher aux côtés de la famille Nohr et Révélation qui décide de ne prendre partie pour aucun des deux. Et si on veut faire les trois, il est logique de les faire dans cet ordre puisqu'ils proposent chacun une difficulté plus élevée que son prédécesseur.

Fire Emblem Fates

- Plateforme de l'année : la PlayStation 4

Si j'ai certes passé pas mal de temps sur la 3DS, avec de petites bombes comme Fire Emblem Fates, SteamWorld Heist ou encore Pokémon Soleil / Lune, le support de l'année est clairement pour moi la PlayStation 4. Avant tout pour ses exclusivités, bien entendu, comme par exemple Uncharted 4 : A Thief's End ou The Last Guardian, mais aussi pour ses titres multi-supports, que j'ai plus eu tendance à faire sur cette machine plutôt que sur Xbox One : Dishonored 2, Deus Ex : Mankind Divided, Hitman... Bref, un vrai bon investissement pour moi, en tout cas bien plus que la dernière de Microsoft, dont les exclusivités ne me touchent pas spécialement.

Commentaires