Test : Hyrule Warriors Legends

Hyrule Warriors Legends - 3DS

Genre : Dynasty Warriors chez Zelda

Date de sortie : 25 mars 2016

Genre
Dynasty Warriors chez Zelda
Date de sortie
25 mars 2016 - France
Développé par
Omega Force
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Parfois appelé
Hyrule Warriors 3D
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Disponible depuis septembre 2014 sur Wii U, Hyrule Warriors profite de ce début d'année pour s'offrir une nouvelle sortie, cette fois-ci sur 3DS. Rebaptisé pour l'occasion Hyrule Warriors Legends, ce portage débarque avec plusieurs nouveautés, histoire de convaincre les joueurs de ressortir la carte bleue. Mais cela est-il bien nécessaire ?

Test effectué à partir d'une version 3DS

Avant toute chose, et comme d'habitude, nous vous invitons à aller (re)lire notre test de l'opus de base si ce n'est pas encore fait, puisque nous allons traiter ici uniquement des changements apportés par ce portage. C'est fait ? Bien, dans ce cas, les choses sérieuses peuvent commencer. Comme dit précédemment, ce Hyrule Warriors Legends débarque sur 3DS avec quelques nouveautés, notamment au niveau du contenu. Ainsi, tout le titre de base est proposé mais également tous ses DLC qui sont ici inclus d'office. En dehors de ces derniers, du contenu inédit est proposé, à commencer par celle qui a fait couler beaucoup d'encre, à savoir Linkle, la version féminine de Link, qui a droit à ses propres chapitres dans le mode Légende. Dotée de deux arbalètes et se déplaçant à une vitesse hallucinante, cette dernière se montre particulièrement efficace lorsqu'il s'agit d'éliminer de grands groupes d'ennemis. En dehors de la petite blondinette, les joueurs pourront retrouver Skull Kid, Tetra ou encore Toon Link, qui pour leur part doivent être débloqués et se trouvent dans un arc spécialement dédié à The Wind Waker, avec tout ce que ça comporte d'éléments inédits. Précisons tout de même que tout ce contenu peut être débloqué d'office sur Wii U via un code fourni gracieusement (sympa), et que Tecmo Koei a d'ores et déjà annoncé qu'un Season Pass serait bientôt de la partie (moins sympa), histoire de rajouter toujours plus de nouveautés.

Hyrule Warriors Legends

Le retour de la légende

Du côté des nouveautés, on retrouve également des armes inédites ou encore le mode - anecdotique - Jardin des Fées qui, comme son nom l'indique un peu, propose de s'occuper d'une petite fée afin que celle-ci lâche des bonus bien utiles pendant les missions. Des missions qui, d'ailleurs, ont eu droit à quelques ajustements bienvenus. Ainsi, il est désormais possible de switcher d'un personnage à l'autre via l'écran tactile de la 3DS, histoire de compenser quelque peu la disparition du mode multijoueur mais, surtout, d'être présent sur tous les fronts. Si vous avez tâté la version Wii U, vous savez en effet que de nombreux objectifs se rajoutaient au fur et à mesure durant les affrontements, et souvent à l'autre bout de la map. Il n'était donc pas rare de perdre des forts, par exemple, alors que l'on se rendait sur place. Ce n'est plus le cas ici, ou en tout cas un peu moins, d'autant plus que la présence de l'ocarina permet aussi de se téléporter dans certains endroits spécifiques. A noter également qu'il est désormais possible de défaire un boss en utilisant plusieurs personnages à la fois. Bref, de quoi rendre la progression un peu moins stressante que dans la version de base, qui proposait parfois des timings un peu trop serrés et des personnages secondaires qui n'écoutaient qu'à  moitié les ordres du joueur. Enfin, les amiibos sont aussi mis à contribution : les personnages de l'univers The Legend of Zelda débloquent des armes, et tous les autres des bonus divers et variés.

Hyrule Warriors Legends

Un petit mot enfin sur l'aspect technique de ce portage. Autant le dire tout de suite : si vous possédez une ''vieille'' 3DS, qu'elle soit XL ou non, vous n'aurez malheureusement droit qu'à une inferior version. Si les musiques sont toujours aussi réussies et les cinématiques vraiment très jolies, les graphismes ingame sont encore plus laids que sur Wii U. Entre des textures baveuses, un cel-shading pas très réussi pour les héros, un framerate trop souvent chaotique avec force ralentissements et, surtout, du clipping honteux avec des ennemis qui apparaissent au dernier moment, il faut être en possession d'une New 3DS pour avoir droit à une mouture (presque) du niveau de l'épisode sur console de salon. Dommage, mais pas très étonnant non plus, la première 3DS embarquant un hardware désormais assez vieux. C'est d'ailleurs d'autant plus dommage que le format nomade s'adapte extrêmement bien à ce genre de jeu forcément répétitif : au lieu d'enchaîner missions sur missions comme sur Wii U, les joueurs peuvent ici picorer ça et là (trajets de train, salle d'attente...) des chapitres d'une durée tournant en général autour de 30 minutes afin d'éviter l'overdose qui n'est jamais très loin.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Vous possédez une New 3DS et n'avez pas acheté ce jeu sur Wii U ? Voilà une bonne occasion de vous rattraper, puisque ce Hyrule Warriors Legends débarque avec tout de même un certain nombre de nouveautés : des personnages supplémentaires (notamment Linkle), des chapitres inédits, des armes, un mode de jeu (bien qu'anecdotique) ou encore des améliorations au niveau du gameplay (possibilité de switcher entre les personnages via l'écran tactile...). Bref, ce portage se montre à la hauteur de son homologue Wii U. Si en revanche vous ne possédez qu'une 3DS classique (XL ou non), sachez que vous aurez droit à une version franchement inférieure (vous pouvez d'ailleurs enlever un point à la note de Réalisation), que ce soit au niveau de la fluidité ou du nombre d'ennemis à l'écran. Mais au moins, vous aurez droit à un code permettant de débloquer gratuitement tout le contenu rajouté sur Wii U.

Points positifs

  • Réalisation correcte sur New 3DS...
  • Les DLC inclus d'office
  • Pas mal de nouveautés et quelques améliorations
  • Un code pour débloquer ces nouveautés sur Wii U
  • Un genre qui s'adapte bien au format nomade

Points négatifs

  • …Mais passablement épouvantable sur les ''vieilles'' 3DS (la fluidité, au secours)
  • Un Season Pass en vue
  • Le multi passe à la trappe
  • Forcément répétitif
  • Les amiibos toujours anecdotiques

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires