Kinect : le dossier qu'on a pas besoin d'écran pour le lire

Kinect : le dossier qu'on a pas besoin d'écran pour le lire

Dans Matériel, par pattoune le 08 novembre 2010

Si Nintendo a déjà largement gagné la guerre des motion controler, Sony et Microsoft n'ont pas l'intention de rester les bras croisés pour autant. Le géant japonnais a dégainé en premier le 15 septembre avec le PlayStation Move dont nous vous avons longuement parlé dans un dossier qui lui était dédié, et qui est, à l'heure actuelle, un franc succès en Europe mais qui peine à convaincre aux U.S.A. C'est donc au tour de Microsoft de sortir l'artillerie lourde avec Kinect que le constructeur espère voir s'écouler à 5 millions d'exemplaires d'ici Noël. Et pour l'aider un petit peu, il investi un demi milliard de dollars dans la promotion de son nouveau périphérique. Autant vous le dire tout de suite, vous allez bouffer du Kinect cette fin d'année. Reste à savoir ce que vaut vraiment l'appareil.

Conceptualisation du truc

Pour faire simple, il s'agit ici de supprimer la manette. C'est une caméra qui détecte vos mouvements pendant que vous vous agitez devant votre écran en priant pour que personne ne vous voit tellement vous avez l'air d'un con en jouant de la sorte. Si le concept paraît révolutionnaire, il ne faut tout de même pas oublier qu'en 1999, avant même l'arrivée fracassante de la Wii, Sony sortait l'EyeToy, une petite caméra pour la PS2 qui permettait déjà de jouer sans manette. Néanmoins, si le Kinect n'est pas si révolutionnaire que ça, on ne peut pas nier qu'il est de très loin plus abouti que l'EyeToy, et même que le PlayStation Eye, la caméra de la PS3. En effet, là où ces dernières se contentent de la détection de mouvements pour les jeux et la navigation dans leurs menus, le Kinect reconnait le joueur en à peine une ou deux secondes. Il gère également les commandes vocales. Malheureusement, cette capacité est actuellement bridée du fait que l'appareil ne comprenne pas le français, mais une mise à jour réglant ce problème devrait arriver d'ici le printemps prochain. Ajoutez à cela la possibilité de scanner votre corps ou divers objets pour les inclure dans les jeux compatibles et une navigation dans les menus améliorée, et les deux caméras de Sony sont largement surclassées.

Conceptualisation du truc

Mais c'est magique !

Même si ça en donne l'impression, la magie n'a rien à voir là dedans. C'est plutôt un concentré de technologie qui rend ces prouesses possibles. Comme d'habitude en fait. Voici, en gros, l'équipement embarqué par le Kinect : - des lentilles détectant la couleur et la profondeur - un micro à reconnaissance vocale - un capteur motorisé pour suivre les déplacements On ne va pas rentrer dans les détails et vous donner des chiffres auxquels on ne comprend pas grand chose et dont on a franchement rien à foutre, l'essentiel étant de savoir que l'arsenal cité ci-dessus permet au Kinect de gérer 2 joueurs actifs, jusqu'à six en comptant les spectateurs, et 20 articulations pour chacun d'entre eux. De la sorte, il peut appliquer les mouvements du joueur à son avatar. Un petit bémol tout de même, il ne reconnait ni les mouvements des mains, ni ceux des pieds. Du côté de l'audio, le Kinect permet le chat sur le Xbox Live et dans les jeux. Il est à ce titre capable de supprimer, ou au moins d'atténuer l'écho, ce qui est fort appréciable. Bien sûr, il faut disposer d'un abonnement Xbox live adapté pour pouvoir profiter du chat. Et on n'oubliera pas de citer la reconnaissance vocale multilingue, même si elle nous reste encore inaccessible à ce jour. Voici donc sur le papier ce qui nous est proposé par Microsoft. Avouez que ça fait rêver. Mais il reste encore à voir ce que cela donne dans la pratique.

Premier contact

Enfin, il faut quand même l'installer avant, parce que si on le laisse dans son carton, il va pas servir à grand chose. Comme avec le PlayStation Eye, il faut installer le Kinect au dessus ou en dessous de l'écran, aligné sur le centre de votre télé, en faisant bien attention de le poser sur une surface stable. Vu son prix, 150€ tout de même, il vaut mieux éviter de le faire tomber. Pour ce qui est du branchement, vous avez deux options. Soit vous possédez une Xbox 360 nouvelle génération, auquel cas vous vous contentez de brancher l'appareil à la console sans vous soucier de l'adaptateur secteur, d'où la mention "Kinect ready" sur le packaging de la console, soit vous avez le premier modèle de la console et vous branchez le Kinect à la console et à une prise de courant. Il est à noter que, dans ce second cas, si vous branchez le Kinect tel quel à votre console, elle ne le reconnaitra pas. Pour que ça fonctionne, vous avez besoin d'un adaptateur fourni avec le périphérique mais bien planqué au fond de la boite.Il ne reste maintenant plus qu'à allumer la console, faire la mise à jour et calibrer le Kinect. Et là, la première réaction que vous aurez ressemblera probablement à ça : "Oh mon dieu ! Il est vivant !". Et oui, le Kinect peut bouger, et il ne s'en prive pas. Même si tout ce qu'il peut faire se limite à changer son inclinaison pour mieux capter vos mouvements, cela reste étonnant et amusant. Un peu comme si la science-fiction ou Big Brother s'invitait dans votre salon. Pour ce qui est de la nouvelle interface de la Xbox conçue pour le Kinect, si elle est ergonomique, le temps nécessaire à rester fixé sur un bouton avant de passer au menu suivant rend la navigation lente, voire molle. On reviendra donc vite à la manette, d'autant plus que toutes les options ne sont pas accessibles via l'interface Kinect. Pour éteindre la console proprement par exemple, on est toujours obligé de passer par la manette. Il y a donc encore des progrès à faire de ce côté-là, mais ce n'est pas franchement grave et ça peut facilement se corriger par une petite mise à jour.

Mais qu'est-ce que c'est que ce truc !?

Pour jouer par contre, le problème est un peu plus gênant étant donné qu'il concerne l'espace de jeu. Il va vous falloir un minimum de place, au moins 2,5 mètres entre la télé et vous, sinon l'appareil vous conseillera de vous reculer, ce que je vous conseillerais également de faire, et au moins 1,3 mètre sur les côtés, sauf si vous n'avez pas peur de cogner les meubles ou les murs de votre salon. Pour la grande majorité des possesseurs du Kinect, un réaménagement du salon sera nécessaire. Et oui, plus qu'un loisir, le jeu vidéo est un mode de vie.

Mais qu'est-ce que c'est que ce truc !?

Commentaires