Bilan sur le Motion Gaming

Bilan sur le Motion Gaming

Dans Matériel, par Rhyscard le 16 décembre 2011

Devant la domination écrasante de Nintendo sur le marché des consoles de salon (44,4% des ventes et près de 100 000 unités vendues dans le monde), et de son système de jeu via télécommande à détection de mouvements, Microsoft et Sony se sont décidés à lancer fin 2010 des outils capables de rivaliser avec ceux de l'entreprise plus que centenaire. Kinect chez Microsoft permet de détecter les mouvements de chaque partie du corps grâce à une caméra positionnée près du téléviseur, tandis que le PlayStation Move associera également la caméra PS3 à un combo s'apparentant au système WiiMote et NunChuck de Nintendo, y ajoutant une technologie beaucoup plus précise. C'était sans compter la riposte de Nintendo et le développement de son WiiMotion Plus, augmentant grandement précision et temps de réponse de l'outil original. Fin 2011 : qu'en est-il réellement des résultats en terme de ventes de ces nouveaux systèmes de jeu, et qu'en est-il des possibilités offertes aux joueurs, toujours gagnant quoiqu'il advienne lors de ces joutes commerciales entre constructeurs ?

Souvent critiquée par les gamers pur jus pour son côté grand public, la mode du Motion Gaming (associée au Casual Gaming) ne trahit en rien la politique de pénétration du marché perpétrée par Nintendo depuis les Game & Watch et la NES. La firme au plombier ne s'est jamais revendiquée autrement que dans la vente de jeux familiaux, destinés au public le plus large possible. Cette politique s'est avérée plus que payante sur deux points essentiels : intégrer le Wii Balance Board au panier de la ménagère de moins de cinquante ans aura permis de faire entrer beaucoup d'argent ces dernières années et d'alimenter les comptes en banque de Nintendo. Qui dit compte en banque bien rempli dit plus de fonds alloués à la section R&D ainsi qu'aux studios de développement internes à la société de Kyoto. Les conséquences étant le développement de jeux immenses cette génération de consoles : Super Mario Galaxy 1 et 2, Super Smash Bros. Brawl ainsi que The Legend of Zelda Skyward Sword (cinq années de développement tout de même). Ces jeux intégrent d'ailleurs eux aussi le Motion Gaming à leur gameplay. D'autre part, la démocratisation du jeu vidéo n'aura jamais été aussi importante que ces cinq dernières années. Qui dit démocratisation dit moins de diabolisation d'un média qui a grandement besoin, à l'instar du cinéma ou du rock'n roll en leur temps, de rentrer plus avant dans les mœurs. Ne critiquons donc pas trop vite cette évolution du jeu vidéo. Malgré les quelques problèmes financiers annoncés cette année par la firme de Kyoto, somme toute relatifs et inhérents au lancement de leur nouvelle console portable, le Motion Gaming n'aura jamais eu autant la cote, et ce encore une fois grâce à une politique d'innovation menée par Nintendo.

Du bien-fondé du Motion Gaming et du Casual Gaming


Ventes mensuelles de consoles


Images de Wii - Wii

Commentaires