Aperçu : Lord of Arcana

Aperçu : Lord of Arcana

Dans Actu , par SiMouth le 31 janvier 2011 à 11h46

Qui a osé dire que la PSP était morte ? Succès notoires au Japon, 4 jeux édités par Square-Enix nous ont été présentés la semaine dernière, avec prise en main des joujoux ; 4 jeux qui sortiront cette année chez nous, certains même très rapidement. Lord of Arcana, The 3rd Birthday, Tactics Ogre : Let Us Cling Together et Dissidia 12 : Final Fantasy ont au moins ceci en commun : chacun en son genre est un régal visuel. Mais le plaisir des doigts suit-il celui des yeux ? Lord of Arcana – 4 février Premier à se montrer, Lord of Arcana nous a déjà donné envie avec moult captures d’écran, et quelques-unes sont venues s’ajouter à la galerie. La finition graphique est effectivement prometteuse, seulement la prise en main, il faut bien l’avouer, fait vite retomber l’excitation. Loin de nous l’idée de juger de la totalité du jeu sur cette petite demi-heure d’essai mais ce court laps de temps nous a quand même permis d’observer quelques défauts qui ralentissent inutilement notre aventure. Avec un système très inspiré de celui de la série Monster Hunter, on a le choix entre plusieurs types d’armes et armures, pour, une fois équipées, aller accomplir une quête en temps limité dans des maps découpées en zones, avant de revenir déposer son butin dans un coffre pour revenir au village. Il est même possible de modifier son avatar et de faire les missions en multi, c’est dire à quel point LoA semble vouloir ressembler à la série à succès. Le jeu a même songé à copier ses défauts ! Des déplacements lourds, des attaques lentes, pour des combats pas très précis (encore que dans LoA, on peut au moins verrouiller sa cible et faire quelques actions impressionnantes de magie ou achever son ennemi par un coup de grâce), et une gestion d’inventaire fatigante. Ramasser un objet sur un monstre peut parfois se faire en 7 étapes ! D’abord, tuer le monstre, dont le butin s’éparpille au sol. Puis, ramasser chaque objet. Ensuite, une fenêtre s’ouvre et on décide de garder ou non chaque objet. On sort du mode « combat » pour revenir à la zone de quête, et le monstre qu’on vient de tuer laisse tomber un coffre. On détruit le coffre. On ramasse ce qu’il contient. On décide de le garder ou non. Et oui, ça prend autant de temps ! Multipliez ça par le nombre de monstres que vous ne manquerez pas de croiser, c’en est décourageant. Il faut espérer que les autres aspects du jeu, le scénario notamment, sont suffisamment captivants pour rattraper ces défauts qui nuisent au plaisir de l’expérience, auxquels s’ajoute celui de ne pas pouvoir abandonner un combat quand on se rend compte qu’on a choisi une arme pourrie et qu’on voudrait recommencer. Il faut attendre patiemment que l’ennemi nous tue… plusieurs fois, puisqu’on ressuscite automatiquement en combat. Si toutefois cet avis ne vous a pas refroidi, sachez que le jeu sort dans une édition collector « Guilde des tueurs » avec un mini-CD de la BO, un artbook de 44 pages et un bon de réduction de 50% pour Crystal Defenders sur le PSN. On peut la trouver sur cette page. ----- Lire l'aperçu de Tactics Ogre Lire l'aperçu de The 3rd Birthday Lire l'aperçu de Dissidia 012 : Final Fantasy

Images de Lord of Arcana - PSP

Commentaires

A propos de...

Lord of Arcana

Lord of Arcana - PSP
Support
Genre
Action / JDR
Date de sortie
04 février 2011 - France
Développé par
Square Enix
Edité par
Square Enix
Voir la fiche