[New MàJ] Le PSN piraté !

[New MàJ] Le PSN piraté !

Dans Vidéo , par Naxi le 25 avril 2011 à 01h08

Vous l'aurez sans doute remarqué, il vous est strictement impossible de vous connecter au PSN depuis votre PlayStation 3 ou votre PlayStation Portable. Un seul message, rassurant, mais franchement chiant :
"Le PSN est en cours de maintenance. (80710a06)"
Dur. Bon, à la limite, c'est gentil à Sony d'avoir averti que ce n'est pas une simple erreur d'Internet. Et puis, des maintenances, ce n'est pas la première. SAUF QUE, celle-ci dure depuis plus de 2 jours et n'est pas prête d'être terminée... ! En effet, c'est via divers communiqués que nous apprenons que le PlayStation Network a en réalité été attaqué, et devinez par qui... Non, pas par Al-Quaïda ou Kadhafi, mais parles Anonymous ! Oui, les Anonymous, cette bande de hackeurs professionnels au sens de la justice irréprochable ! Après avoir hacké des gouvernements et des sociétés immenses, ils ont décidé de s'en prendre à Sony et au PSN pour l'attaque en justice du géant nippon des hackeurs GeoHot et Graf_Chokolo, ces derniers ayant parvenu à contourner les protections numériques de la PS3. S'il avait annoncé son attaque envers Sony dès le 2 avril, c'est après plusieurs flops que le groupe anonyme s'est enfin décidé à passer aux choses sérieuses. Voici le récapitulatif du drame informatique qui provoque la panique générale en ces moments mêmes... - 22 avril : Coupure d'accès au PSN. Les joueurs sont frustrés car ils ne peuvent terminer leur partie de Call of Duty Black Ops. Sony informe via son Twitter que le problème viendrait des serveurs japonais. Les spécialistes de la boîte travaillent activement pour résoudre le problème : on nous informe que le PSN ne pourrait être accessible que dans deux jours... C'est une vague d'envies de suicides collectifs et de dépressions nerveuses qui envahissent des centaines de gamers derrières leurs écrans, la DualShock 3 béante et la mine déprimée. - 23 avril : Rien ne re-marche ! Sony ne confirme toujours pas l'origine du problème et les bruits de couloirs enflent : seraient-ce donc les Anonymous ? La rumeur étant de plus en plus balèze, ces derniers communiquent avec le monde en affirmant qu'ils n'y sont pour rien. Étrange... d'autant plus quand Sony avoue lui-même avoir coupé personnellement l'accès au PSN depuis peu en ayant surpris une intrusion extérieure. C'est bien beau, mais rien ne nous dit quand le problème va enfin se terminer. Finalement, un peu plus tard dans la journée, les Anonymous reviennent sur le devant de la scène avec une annonce presque surprenante. Êtes-vous prêt à lire le communiqué qu'ils nous envoient, synonyme de la vérité cachée sur toute cette affaire informatique fracassante ?
« Nous avons lancé cette attaque contre Sony pour envoyer un message aux joueurs à travers le monde qui ont des droits, et ne sont pas uniquement une source de revenus. Votre désagrément temporaire devrait avoir un retentissement durable pour Sony et d'autres sociétés qui s'obstinent à dégrader leurs services aux clients pour en tirer toujours plus de profits. Même si vous ne pourrez pas jouer pendant quelques jours, cet évènement devrait vous permettre de jouer des centaines d'heures plus sereinement dans l'avenir. Les Anonymous sont aussi des joueurs. Nous soutenons les droits des gens à travers le monde, et nous continuerons de nous dresser pour avoir un usage complet des appareils que nous achetons.»
Le mal est dit, la source est trouvée, le combat reprend. Qui sera le gagnant ? - 24 avril : Sony confirme bien la présence de ses ingénieurs sur le plan de réparation du PSN. Ou plutôt de reconstruction. En effet, le PlayStation Network se voit reconstruit, Sony avouant que cette méthode était la plus fiable pour renforcer la sécurité du système. Bien évidemment, nombre d'entre vous s'inquiètent à propos de leurs coordonnées bancaires. Navrés pour vous, mais elles ont déjà été utilisées à des fins machiavéliques... *BLAGUE*. Pas d'inquiétudes, elles ont été conservées et protégées par Sony, et seront toujours accordées à votre compte lors de la ré-activation du PSN. Une ré-activation toujours non-datée, ce qui commence à agacer les joueurs et à rendre le week-end aussi chiant qu'un concert de Chantal Goya en tête à tête. - 25 avril : On prétendrait que les serveurs au PSN japonais seraient disponibles sous peu. On "prétendrait", hein... Cependant, ne vous réjouissez pas trop vite, car les PSN européens et américains ne devraient être remis en fonctionnement que sous les prochaines 48 heures. Ce qui, nous vous l'accordons, commence à devenir foutrement long. Il faut dire que les comptes administrateurs des développeurs du PSN ont été infiltrés, ce qui oblige ces derniers à tout relancer, avec des backups, et tutti quanti. Un vrai foutoir qui n'est pas encore prêt d'être nettoyé ! Ainsi, Sony nous dit toujours très impliqué dans la reconstruction du PSN. Lorsque le site psxextreme interroge des représentants de la firme aux USA, ces derniers répondent que le PlayStation Network ne serait disponible qu'entre mardi et le week-end prochain ! Argh, je vous vois déjà en train de jurer comme des chartiers. Voici donc quelques questions, répondues par Ted Levine, de Sony : - Quand sera rétabli le service ? Nous l'annoncerons sur nos sites dès qu'il y aura du nouveau. Nous continuons à travailler sur la résolution du problème pour remettre le service en route et le maintenir. Puisque c'est une question de sécurité, nous ne ferons pas plus de commentaires pour le moment. - Les utilisateurs du PS + seront-ils dédommagés ? Nous le ferons savoir aux utilisateurs quand nous aurons des infos complémentaires. - Nos infos personnelles sont-elles à l'abri ? Nous enquêtons toujours à ce sujet, nous vous préviendrons dès que nous aurons de nouveaux éléments à ce sujet. Évidement, la question qui aura retenu votre attention est sûrement la dernière. Alors que l'on nous affirmait, sûrement et certainement, que nos informations personnelles (coordonnées bancaires, adresse, profil...) ne seraient pas atteintes, nous avons ici droit à un vague "Nous enquêtons toujours à ce sujet, nous vous préviendrons dès que nous aurons de nouveaux éléments.". Ce qui est sûr dans tous les cas, c'est que si tout cela a également été piraté et/ou volé, Sony devra faire face à une vague d'attaques et de mécontentements, mais venant cette fois-ci de ses propres clients... Patrick Seybold, de Sony, tente de rassurer les joueurs en cette fin de journée . Il déclare donc, avec sincérité et honneur :
« Je sais que vous attendez de nouvelles informations concernant la date de rétablissement du PSN et de Qriocity (Ouais, mais en fait le Qriocity, on s'en tarte pas mal). Malheureusement, je n'ai rien de nouveau à vous apprendre ni délai à vous communiquer à cet instant. Comme je l'ai déjà signalé, le processus prend du temps et nous travaillons pour rétablir rapidement ces services. Nous vous communiquerons de nouvelles informations dès qu'elles seront disponibles. Nous vous remercions une fois de plus pour votre patience. »
Génial, cela nous fait une belle jambe. De plus, nous apprenons que l'attaque subit est de type Low Orbit Ion Cannon, un super truc méchant, appelé LOIC, pour les intimes. Satoshi Fukuoka, un des grands porte-paroles de Sony, s'exprime à son tour. Ne vous attendez pas à une annonce de la date de ré-activation du PSN, loin de là, mais à des informations qui risqueraient bien de vous faire des sueurs froides... Vous voilà prévenus. En effet, le monsieur avoue carrément que Sony NE SAIT PAS si les informations personnelles liées à votre compte, y compris vos coordonnées bancaires si vous les avez inscrites, aient été dérobées et utilisées. En d'autres termes, disons-le clairement, Satoshi Fukuoka veut dire qu'il est possible que les hackeurs se servent actuellement de votre carte bleue pour se payer de futures vacances dans un hôtel Hilton ou une nuit aux Bahamas avec la fille du PDG (un peu d'humour dans cette info noire). Une hypothèse confirmée par la suite par Patrick Seybold en personne. Ceci étant dit, il serait tout de même surprenant de voir les Anonymous, prétendants à tord et travers défendre les consommateurs, entuber ces derniers de cette manière. Mmmmh, intéressant... et flippant ? Ainsi, la question qui nous vient à la bouche est la suivante : "Quand, mais QUAND, pourrons-nous retrouver les joies de l'Internet ? Ces parties onlines, ces headshots, ces courses, ces DLC's, ces salons de chat ?" La réponse ne saurait peut-être tarder. De plus, nous apprenons, et ce n'est pas une blague, l'intervention surprise du FBI, ayant déjà en sa possession plus de 40 mandats d'arrêts prêts à être utilisés. En attendant, comme nous savons que vous ne trouvez pas beaucoup d'occupations, à part profiter d'un bon temps disparu et d'oeufs en chocolat indigérables, nous vous proposons un documentaire particulier sur la migration des langoustes, phénomène n'ayant absolument aucun rapport avec les incidents ci-dessus, mais ayant la particularité de rendre le temps encore plus long qu'il n'en a l'air.
Nous vous tiendrons informés à propos de toutes les nouvelles informations concernant ce mythique crash du service online de la PlayStation 3, le désormais culte, PSN. Bonne chance, et soyez patients.
WARNING, ATTENTION, VORSICHT, تحذير : LA SUITE DE CETTE NEWS SE TROUVE ICI. MERCI.

Images de Sony Entertainment Network - PS3

A propos de l'auteur

Naxi

Naxi

22 ans | Chasseur de cool

Guinness, Bacardi et 9mm : âgé de 20 ans, Naxi est le testeur le plus jeune de l'équipe. Embauché dès l'âge de quinze piges dans la rédaction, il se débrouille pour écrire sur sa passion entre deux soirées alcoolisées où se mêlent Tekken buveur, basses acidulées et lancers de nains roux. Une vie étudiante ponctuée par son addiction à Devil May Cry et son goût des bonnes femmes qu'il tente désespérément d'approcher par sa "voix d'acteur porno". Drôle d'énergumène.

Contacter

Commentaires

A propos de...

Sony Entertainment Network

Sony Entertainment Network - PS3
Support
Genre
Téléchargement
Date de sortie
23 mars 2007 - France
Développé par
Sony Computer Entertainment
Edité par
Sony Computer Entertainment
Voir la fiche