MW3 provoque des menaces de morts

MW3 provoque des menaces de morts

Dans Fourre-tout , par Naxi le 13 novembre 2011 à 22h42

À GameHope, on aime bien les abrutis. Non seulement parce que ça nous donne du boulot (cf. cette news), mais aussi parce que l'on adore se foutre de leur tronche, comme la plupart d'entre vous (si si, avouez). Aujourd'hui, c'est un nouveau cas qui s'annonce : celui de Loromin Sar, gamer de 31 ans, habitant le Colorado et vouant un culte à la licence phare d'Activison, j'ai nommé Call of Duty. Bref, comme des millions d'autres, Loromin a réservé Modern Warfare 3, dans son petit magasin du coin qui était ici à l'enseigne Best Buy. Seulement voilà, la licence rapportant beaucoup d'argent, les jeux se sont finalement livrés aux clients avant la sortie officielle du titre, ce qui a eu pour conséquence l'impossibilité pour Loromin de récupérer son trésor réservé le jour J, tous les exemplaires étant déjà écoulés. Eh bien vous savez quoi ? Notre copain en question faisait partie de la Cosa Nostra et a décimé le personnel au lance-grenade. Non, je déconne. Monsieur Sar a "juste" pété un câble et a littéralement hurlé au désespoir dans tout le magasin, s'en prenant verbalement aux employés avec des menaces de morts. Jurant qu'il allait les attendre à la fermeture sur le parking, pour les plomber au fusil pour enfin faire sauter la bâtiment aux explosifs (oui oui, il y en a qui sont pas bien), le dégénéré a eu la bonne surprise de se faire embarquer par les policiers juste après, ceux-ci ayant été prévenus d'un fou menaçant dans les parages. Finalement, il a passé la nuit derrière les barreaux et a avoué agir sous l'effet de la colère. Eh ben, qu'est ce que ça aurait été s'il avait vraiment fait partie de la Cosa Nostra...

A propos de l'auteur

Naxi

Naxi

22 ans | Chasseur de cool

Guinness, Bacardi et 9mm : âgé de 20 ans, Naxi est le testeur le plus jeune de l'équipe. Embauché dès l'âge de quinze piges dans la rédaction, il se débrouille pour écrire sur sa passion entre deux soirées alcoolisées où se mêlent Tekken buveur, basses acidulées et lancers de nains roux. Une vie étudiante ponctuée par son addiction à Devil May Cry et son goût des bonnes femmes qu'il tente désespérément d'approcher par sa "voix d'acteur porno". Drôle d'énergumène.

Contacter

Commentaires