Back to pub : Resident Evil

Back to pub : Resident Evil

Dans Fourre-tout , par Yohann N. le 28 mai 2014 à 14h20

On part cette fois-ci en 1996 sur Playstation. Deux ans après la sortie de la console, nombre d’entre nous se font la main sur les titres phares comme Destruction Derby, Toshinden, Ridge Racer ou Tekken. Capcom s’attaque à un nouveau style et lance une série qui perdurera encore une vingtaine d’années… Vous connaissez tous la saga Resident Evil – le premier qui me dit « oui, y’a les films », je le tabasse. Le premier est tout simplement devenu une référence dans le domaine, mainte fois copié et surtout décliné (le syndrome Street Fighter). Nous avions droit à une intro « Live », l'annonce du jeu "Résidente Ivoooool", puis le début du jeu commençait dans le manoir « What is it ? – Blood, maybe Chris’s blood ! ». Je ne vous fais pas la suite, rebranchez votre Playstation ! Revenons en a la pub : on identifie tout de suite le jeu : il ne s’agit pas d’un jeu de plateformes dans le monde des bisounours, mais bien d’un jeu qui fout la trouille (les chiens, la vitre, Oh My God !!). Un joli portrait du stagiaire de chez Capcom à l’époque, dont le traitement contre l’acné ne fonctionnait pas, a servi pour l’artwork principal. Fond sombre, artwork de mauvaise qualité, présence dominante du rouge, chaque texte avec une typo différente, l’ensemble a effectivement de quoi faire peur ! Le logo du jeu posé à un endroit stratégique, sur fond d’œil ensanglanté (je n’avais même pas vu l’œil…) est quand même présent. C’est d’ailleurs le seul élément qui raccroche à la jaquette du jeu, non présente, elle. Capcom a la présence d’esprit de mettre les bonnes notes de la presse spécialisée et quand même 3 captures d’écran qui font le job. La catchline est au poil, ni plus, ni moins : l’important ici étant de montrer que c’est une nouvelle licence, qui fout les jetons et qui est extrêmement bien notée. Le footer a toutes les indications nécessaires : logo PS, logo Capcom, avec les copyrights. Les éléments du distributeur Virgin qui s’est fait des balls en or. Et surtout : la Hintline du minitel. Coût estimatif de la publicité : - Stagiaire : gratos - Traitement biactol du stagiaire : 1250€ (bah oui y’a du boulot là) - Artwork et screenshot : fournis par l’éditeur - Montage et exécution : sous PPT, via le stagiaire heureux de faire sa propre pub - Idée : quelle idée ?? Total : 1250€

Commentaires

A propos de...

Resident Evil

Resident Evil - PlayStation
Support
Genre
Survival horror
Date de sortie
En 1996 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Voir la fiche