Preview : Armored Warfare

Armored Warfare - PC

Genre : Tu veux voir mon tank ?

Genre
Tu veux voir mon tank ?
Développé par
Obsidian Entertainment
Edité par
My.com
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Il y a quelques temps maintenant, Wargaming.net sortait un petit jeu en free-to-play : World of Tanks. Et se fût un succès colossal. Ça l'est toujours d'ailleurs. Il n'est donc pas étonnant de voir d'autres studios se lancer dans l'aventure. Vous avez certainement déjà entendu parler de l'intégration de chars dans War Thunder. Et bien Obsidian nous propose aujourd'hui un autre challenger : Armored Warfare. Et après quelques minutes passées à balancer des obus à foison, voici nos impressions.

 
 
Se lancer dans un MMO free-to-play de batailles de tanks n'est pas chose aisée de nos jours, tant Wargaming truste le marché. Avec les années et les différentes mises à jour dont il a bénéficié, World of Tanks a atteint un sacré niveau de qualité. Tenir la comparaison n'est donc pas évident. Les équipes d'Obsidian l'ont visiblement bien compris, et tentent de se démarquer en explorant une période plus récente. Les chars d'assaut que vous piloterez dans Armored Warfare ont connu leur heure de gloire entre les années 80 et aujourd'hui. Mais il serait plus exact de parler de véhicules blindés, car le jeu dispose de trois classes de véhicules, et les chars d'assaut en sont une.
 

Le choix des armes

Ces derniers proposent un bon compromis entre vitesse et puissance de feu. Cependant, leur manœuvrabilité n'est pas optimale, et ils n'ont pas un champ de vision très étendu, ce qui les handicape pour repérer les ennemis.
Ce qui nous amène aux véhicules de reconnaissance. Petits, légers et rapides, ces engins sont faits pour sillonner la map à la recherche des ennemis et objectifs. Leur vitesse les rend difficiles à viser pour les chars. Par contre, leur armure est quasiment inexistante, et leur puissance de feu est minime. L'assaut frontal est proscrit avec ces engins.
 
 
Et enfin, il y a l'artillerie, qui permet de faire énormément de dégâts à longue portée. Voilà qui devrait ravir les pétochards, comme l'auteur de ces quelques lignes. Cependant, les blindés de cette catégorie sont très lents et peu résistants. Si on vous trouve, vous êtes foutus.
Le jeu donnera aux joueurs la possibilité de personnaliser vos véhicules. Mais aucune information précise ne nous a été donnée à ce niveau là, si ce n'est que la customisation des véhicules intégrera sans doute des micro-transactions. Mais rien n'est gravé dans le marbre pour l'instant.
 

Boum ! Dans ta gueule !

Nous avons pu nous essayer au mode coopération. Dans la partie en question, quatre joueurs devaient parcourir la map à la recherche de dépôts de munitions à détruire. Pour ajouter un peu de variété à ces parties, les développeurs ont ajouté une part d'aléatoire aux niveaux. En effet, les objectifs ne seront pas forcément localisés au même endroit d'une partie à l'autre. Le point de départ de l'équipe variera aussi de la sorte.
 
 
Nous voici donc lâchés sur le champ de bataille, et on est bien obligés d'admettre que l'ensemble est joli. La modélisation est au niveau des standards actuels, et rien ne dénote. La seconde chose qui frappe, c'est le rythme. Si vous ne connaissez pas les jeux de ce genre, et que vous êtes plutôt habitués à des titres comme Call of Duty ou Counter Strike, ça va vous faire un choc. En effet, le jeu est lent. Mais c'est logique. Il ne faut pas oublier que ces engins font plusieurs dizaines de tonnes (pour info, le T 80 pèse 46 tonnes). Qui plus est, ce n'est pas bien grave, vu que les développeurs d'Obsidian ont préféré mettre l'accent sur la stratégie que sur l'action.
 

Like a virgin

Et ils ont trouvé un moyen à la fois très simple, efficace et réaliste, d'obliger les joueurs à réfléchir à ce qu'ils font : le délai de rechargement. En effet, lorsque vous tirez un obus, il vous faudra attendre une dizaine de secondes avant de pouvoir faire feu à nouveau. Et durant ce laps de temps, vous êtes complètement à poil. Autant vous dire que dans ces conditions, dix secondes, c'est long, très long même. Il vous faudra donc veiller à ne gâcher aucun tir. Et pour être pleinement efficace, il vous faudra également connaître les points faibles des différents modèles de blindés présents dans le jeu.
De même, votre position sera déterminante. Avoir une vue dégagée et / ou un abri à proximité immédiate vous procurera un avantage certain. Mais c'est avant tout le travail en équipe qui sera déterminant.
 

Article rédigé par pattoune , le

Après ces quelques minutes passées sur Armored Warfare, il est évident que le jeu a de sérieux atouts. Visuellement abouti, et bien pensé en terme de gameplay, ses qualités sautent aux yeux. De plus, le maniement des chars, particulièrement lourds, nous confère un certain sentiment de puissance, qui s'évapore instantanément dès qu'il faut recharger. Sur le papier, Armored Warfare est bien parti pour être un bon jeu. Mais pour ce qui est de se faire une place sur le marché, c'est déjà moins sûr. Nous le lui souhaitons en tous cas.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

33 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires