Preview : Final Fantasy XI

Final Fantasy XI - PC

Genre : MMORPG

Date de sortie : 16 septembre 2004

Final Fantasy XI, premier épisode online de la série, fait beaucoup parler de lui depuis sa sortie. Alors que les japonais en profitent depuis déjà plus d'un an, le dilemme concernant l'Europe reste total. Et pourtant, le jeu reste très attendu ! La sortie récente de la version US me permettant d'établir une vaste preview du soft, inutile de s'en priver. Hmm, que dire ? Ah, oui, bienvenue dans le monde de Vana'Diel.

 
 
FFXI est sorti le 16 mai 2002 au Japon. Etrangement ou non, la titre n'a pas rencontré le succès attendu, du moins au départ. Désormais, il est clair que tout va bien mieux, puisque plusieurs centaines de milliers de copies ont été vendues. Pour commencer, sachez que la sortie européenne reste en suspend, "il faudrait espérer une véritable explosion du budget", d'après les joueurs japonais. La sortie américaine permet néanmoins à un grand nombre de francophones de jouer à l'heure actuelle. Pour peu que l'on choisisse bien le serveur (sur environ 30 existants) il a de fortes chances de croiser des dizaines de français par heure, ce qui n'est pas rien ! Vous l'aurez compris, même si certains attendent malgré tout une inespérée version européenne, la version US reste d'un grand intérêt. Pour peu que l'on aie les moyens et le temps de s'y adonner et que l'on soit fan de FF (et des jeux Online bien sûr), le plaisir de jeu est réel. Passons maintenant au vif du sujet.

Un univers immense à découvrir

Vana'Diel dispose avant tout d'un lourd passé. La cinématique d'ouverture (importante de par le fait que les séquences en image de synthèse restent très rares, je n'ai vu que celle-ci à ce jour) illustre une bataille entre peuples évolués et monstres sans pitié, ce qui constitue le point de départ du scénario. Celui-ci se révèle être d'une simplicité volontaire, il s'agit quand même d'un MMORPG. Sachez juste que le moyen de suivre la chronologie de l'histoire réside dans la présence de missions, plus ou moins externes au Level XP qui reste l'activité principale des joueurs. Sinon, le monde de Vana'Diel présente une richesse énorme et une taille assez impressionante. Villes de différentes ampleurs, régions vertes ou glaciaires, canyons, déserts, grottes, châteaux, îles, tout y est. Inutile de vous dire qu'il faudra des mois et des mois avant de pouvoir découvrir toutes les zones et donc toutes les quêtes cachées. Pour permettre un transport plus rapide, il existe des moyens de locomotion tels que l'airship ou le bateau, communs dans les FF. Sans oublier les chocobos, présents ici et de quelle manière, puisqu'il permettent de gagner un temps fou et de ne pas se faire attaquer malencontreusement par un monstre et de mourir... Mais tout cela a un prix, remarquablement bien géré d'ailleurs : utiliser un chocobo, c'est certes la classe, mais ça requiert quand même un level égal à 20 et un permis à passer. Bien entendu, les meilleurs moyens de locomotion sont résérvés a de très hauts levels (donc uniquement les nippons pour le moment) tels que l'Airship. Le monde de FFXI est donc énorme, à tel point que le traverser à pied devient vite insupportable. Tout a été prévu, et au final la découverte de toutes les régions reste un réel plaisir. Les quatres villes principales sont les suivantes : Bastok, Jeuno, Sand'oria, et Windurst. On remarquera également l'extrême variété de ces dernières, qui n'ont quasiment aucun point commun. En plus, si notre ville de départ ne nous plait pas, on peut même déménager ! Vivre sur Vana'Diel, c'est un peu une seconde vie, en fait.

Faire évoluer son personnage

Première chose à faire, déterminer toutes les caractéristiques de son protagoniste. Cinq races sont proposées : Hume (équivalent des humains), Elvaan (Elfes), Taru-Taru, Galka et Mithra. Il faut savoir que chaque race sera plus ou moins adéquate à tel ou tel job (Galka/Elvaan sont idéaux pour un job bourrin, tandis qu'un Taru-Taru fera un excellent mage) sachant que Hume peut supporter tous les jobs. Vous pouvez bien sûr faire un Elvaan mage, mais après bonjour le nombre de MP... Sachez tout de même que cela reste envisageable. J'en viens justement aux jobs : 6 sont proposés au départ (Base jobs) qui sont le Warrior, le Monk, le Thief, le White mage, le Black mage et le Red mage. En gros les trois premiers concernent le physique et les trois suivants la magie, sachant que le Red mage touche un peu aux deux. Bien plus tard (niveau 30 et quête parfois très longue à faire) 8 autres jobs seront accessibles (Advance Jobs) : Paladin, Dark Knight, Ranger, Beast Master, Samourai, Ninja, Dragoon et Summoner (tout à propos de ces jobs sera expliqué dans un article prochain). On détermine également le sexe, la taille, la couleur des cheveux, plusieurs type de figures etc. Enfin, choisir la ville de départ : Bastok, Windurst ou Sand'Oria (Jeuno étant une ville neutre). Question difficulté des monstres dans les régions environnantes, ça ne change pas grand chose, le choix se joue surtout sur la beauté de la ville, son ambiance et sa musique. Sand'Oria est par exemple plus belle que Bastok pour moi, mais la musique y est assez insupportable... Windurst est très jolie mais il faut aimer les labyrinthes (bref, comme beaucoup de français, j'ai choisi Bastok). Par la suite, il est bien sûr possible de visiter les deux autres villes, mais après quelques dizaines d'heures de jeu (et de level XP) uniquement. Parlons justement de ce système de level XP : tout le monde commence au niveau 1, et peut gravir les échelons petit à petit. Pour cela, il faut tuer des monstres et gagner l'expérience suffisante. A savoir qu'à partir d'un certain niveau (16 ou 17) le jeu en solo devient rapidement inefficace, en définitive on ne gagne presque plus d'expérience. C'est là qu'arrive le principal système de combat de FFXI, dont je m'apprête à parler.

Party ou comment se faire des amis

Il s'agit simplement d'un groupe de joueurs (6 au maximum) qui décident de combattre ensemble et donc de partager XP et items relâchées par les monstres ; cependant, en unissant leurs forces, les joueurs peuvent battre de bien meilleurs ennemis et décupler l'expérience gagnée face à celle gagnée en solo. Cela permet aussi le contacts entre les joueurs (une case "Chat" étant toujours présente en bas de la fenêtre) et favoriser l'organisation de l'équipe. Que les grands guerriers solitaires pleurent : ça ne marche pas dans FFXI, excepté aux tout premiers levels. Et puis on finit par s'attacher réellement à ce système qui prône l'entraide et la coopération, l'un des principes élémentaires du jeu online. Pour finir, je vous propose quelques anecdotes sympathiques que j'ai découvert au cours de mon aventure, certaines peuvent d'ailleurs susciter des réactions proches de la crise cardiaque :
- Noel et le Jour de l'an on été fêté sur Vana'Diel, tout a été updaté pour l'occasion (Sapins, Guirlandes, tout pour un lag d'enfer) et nul doute que certains autistes japonais ont préféré le passer ici que dans la vie réelle ^^
- Certains joueurs cumulent déjà 1 an jeu, soit plus de 8500 heures ...
- Il est possible de se reconvertir en alchimiste, forgeron... mais aussi en pêcheur ou en cuisiner ! Whaow !
- Ne jamais demander d'argent à un High Level. Cela entraine automatiquement un passage en Black List du personnage en question.
- Il subsiste encore pas mal de mystères, comme la ville de l'intro que l'on n'a toujours pas découvert sur Vana'Diel.
- Une heure dans le jeu équivaut à une minute trente dans la réalité.

Ainsi, j'espère que ce bref récapitulatif vous aura au moins permis de vous forger un semblant d'opinion sur le jeu : intéressé ou non ? Je sais qu'il y a encore une quantité de choses à dire sur le soft (qualités graphique et sonore excellentes, les limites du level, les magies et j'en passe) mais la place manque. Mieux vaut s'attarder sur les critères les plus fins du RPG Online que sur des éléments désormais banals pour un Final Fantasy. Une chose est sûre, si l'on accroche à FFXI, il s'avère très difficile d'en sortir, et une durée de vie aussi énorme peut devenir presque dangereuse. Attention aux yeux !

Article rédigé par n0nam , le

Un magnifique MMORPG, très prenant, qui vous fera passer des centaines et des centaines d'heures devant votre moniteur. Sa richesse et son grand intérêt en font l'un des meilleurs jeux du genre. Un seul point noir au tableau en fin de compte : qui peut se permettre d'y jouer ? Certainement pas tout le monde. Mais ça, c'est le cas de tous les MMORPG.

Commentaires