Le dernier casque de Turtle Beach au banc d'essai

Le dernier casque de Turtle Beach au banc d'essai

Dans Matériel, par Pattoune le 03 juillet 2013

Bien connu dans le milieu du gaming pour proposer des casques de qualité, Turtle Beach n'en reste pas moins humble. En effet, avec son nouveau casque, l'accessoiriste rend un vibrant hommage à Microsoft et un de ses produits phares. Voici notre test de l'imposant XP Seven.

Oui, la vanne de l'introduction est pourrie. Mais il n'empêche que le casque de Turtle Beach est imposant quand on le voit dans sa boite aux dimensions inattendues pour un appareil de ce genre. Pour vous donner un ordre d'idée, on pourrait y mettre une Wii U et son gamepad si l'envie nous prenait. Mais lorsqu'on regarde ce qu'elle contient, alors le casque devient carrément intimidant. Entre son unité de contrôle audio, l'interface console, et les sept câbles fournis, il y a de quoi être largué. Jamais j'aurais cru avoir un jour besoin de consulter le mode d'emploi pour utiliser un casque audio. Heureusement, celui fourni avec l'appareil est bien fait et particulièrement clair. D'autant plus les différents câbles sont emballés dans des sachets avec leur dénomination dessus. Par contre, Turtle Beach a commis un faux pas, et pas des moindres, concernant les joueurs PC. En effet, si vous ne possédez pas de connectique MiniDin sur votre PC, il vous faudra ajouter encore quelques euros pour acheter un adaptateur MiniDin/Mini-Jack pour pouvoir utiliser votre casque. Payer son casque 320€ et ne pas pouvoir l'utiliser ça fait mal. C'est pour cette raison qu'on conseillera aux Pcistes de s'orienter vers le Z Seven, qui a en plus le mérite d'être moins cher.

Le dernier casque de Turtle Beach au banc d'essai

Paye ton casque de ouf mec !

Par contre, une fois installé et réglé, la qualité est bel et bien au rendez-vous. D'un point de vue ergonomique tout d'abord, l'appareil, malgré son poids élevé, est confortable. Ses larges coussinets et son serre tête rembourré assurent un confort tel qu'on peut le porter durant une longue période sans ressentir de fatigue particulière. On appréciera également le micro ajustable au millimètre. Le son est également de haute qualité, laissant au joueur le choix d'un son stéréo basique, sans effets ajoutés, un son 5.1 pour une plus grande immersion, ainsi que tout un tas de réglages intermédiaires. Ceux-ci sont sélectionnables via l'unité de contrôle audio. Derrière ce nom barbare se cache en fait une espèce de télécommande filaire. Cette dernière permet, en plus de switcher entre les différentes configurations, de régler le volume des diverses sources, comme le chat, le jeu et le téléphone mobile. Car oui, le casque peut faire office de kit main libre pendant que vous jouez, ce qui est vraiment très pratique. Il permet aussi d'activer et désactiver certains effets séparément. Mais on ne va pas vous exposer toutes les possibilités ici, elles sont trop nombreuses. Sachez tout de même qu'il est possible de modifier les préréglages à sa convenance.

Paye ton casque de ouf mec !

À 320€ sur Amazon, on peut affirmer que le XP Seven de Turtle Beach coûte la peau du cul. De plus son installation donnera mal au crâne aux joueurs moyens. Mais s'arrêter là serait facile, et négliger le public auquel il s'adresse : les pro-gamers. Des gens qui passent des heures à s'entrainer sur un même jeu pour atteindre le top niveau. Ces gens là ont besoin d'un appareil confortable, entièrement paramétrable, et qui délivre un son de bonne qualité. Et on est bien obligé de reconnaître qu'a ce niveau-là, le dernier né de Turtle Beach assure comme une bête.

Commentaires