Nouvelles classes d'Ankama : le dossier

Nouvelles classes d'Ankama : le dossier

Dans Guide, par SiMouth le 13 janvier 2011

Au mois de décembre, nous avons eu le loisir de visiter les studios d’Ankama, dans cette lointaine et hostile contrée qu’est Roubaix, ville aux charmes discrets, au climat caractériel, dont la seule évocation provoque en nous un élan lyrique difficile à réfréner. D’ailleurs voyez :

Roublard, Roublard
Quel mystère se cache sous ton foulard ?
Tu es espiègle et goguenard.
Ta vie tu mènes, marchant au hasard,
Détroussant les marchands bonnards.
De leur oseille tu rembourres ton plumard,
Ou bien grâce à lui tu prends ton panar,
Visitant trois fois la semaine, au soir
Cette bonne vieille Margot, au lupanar.
Ô, Roublard, tu n’es pas un canard,
Libre tu es, le soir tu rentres tard.
Je t’envie, brigand barbare,
Moi qui ai si peur du noir.

C’est beau, n’est-ce pas ? Je pense peut-être y apporter quelques améliorations, mais c’est dans la spontanéité que le poète se révèle vraiment. Je vais commencer un recueil. Ou ouvrir un blog. Bref, vous l’aurez peut-être compris, ce séjour dans le Grand Nord était avant tout destiné à en apprendre plus sur les nouvelles classes annoncées, ainsi que sur les nouveautés à venir dans les prochains mois. Ce sont plus particulièrement les Roublards qui nous ont été présentés, les Zobals étant à une étape de production moins avancée. Nous mettrons donc ce dossier à jour quand nous aurons plus d’informations à leur sujet !
Au programme de cette journée, entre visite des locaux et grillades de bouftou au resto du coin, le projet MaxiMini destiné à introduire les deux classes dans l’univers d’Ankama, le programme de la sixième Convention, et l’intégration des Roublards dans les différents jeux en ligne.

Remington et Maskemane font le show

Afin de bien intégrer les deux nouvelles classes à son univers, Ankama les met en avant avec fracas, par le biais de deux nouveaux héros emblématiques. Chacun est un digne représentant de son clan, tout en possédant ses propres particularités. Remington Smisse, un Roublard équipé d’armes « shushutées » (les Shushus sont des démons, qui dans ce cas précis ont été intégrés aux armes pour décupler leur puissance), et Maskemane, un Zobal solitaire et mystérieux dont on ne sait encore pas grand chose, feront tous deux une apparition dans la saison 2 de la série animée Wakfu. En plus de ça, chacun a droit à sa propre série de comics, à parution bimensuelle. Le premier Remington est déjà disponible et permet de jouer la classe des Roublards dans Dofus s’il est commandé sur le site d’Ankama-Shop, avec le dernier Dofus Mag. Le premier Maskemane sortira de son côté le 12 février et permettra de jouer les Zobals en avant-première, selon les mêmes conditions. À la réalisation de ces comics, on trouve ToT au scénario (Anthony Roux, directeur artistique), et Adrián au dessin pour Remington (également dessinateur sur Le Corbeau Noir dans la collection Wakfu Heroes), et un certain XZF, jeune artiste chinois, pour Maskemane. Les histoires respectives de ces personnages permettent au joueur/lecteur de mieux appréhender le background de ces nouvelles classes et leur légitimité dans cet univers, celles-ci n'étant pas liées directement à des divinités.Mais l’interaction entre ces deux personnages et leurs équivalents en jeu ne s’arrête pas là.

Les deux héros réunis

MaxiMini, l'affrontement des héros

Ankama continue à utiliser sa marque de fabrique, le « transmédia » (autrement dit, la création d’un même univers sur différents supports, et l’interaction entre eux). Le projet MaxiMini met en scène Remington et Maskemane, dans une aventure prenant différentes formes. La première partie sera éditée sous forme de bande dessinée dans le Dofus Mag N°20 le 12 février (date de sortie des comics Remington n°2 et Maskemane n°1). Dans le même temps, les lecteurs pourront voir la suite dans un jeu de plates-formes en 2D sur Internet. Deux semaines plus tard, un épisode de 7 minutes sera diffusé après le premier épisode de la saison 2 de Wakfu. L’équipe responsable du projet est d’ailleurs celle qui s’occupe de Mini-Wakfu, les épisodes au style chibi qui donnent des indices pour les MMO. Enfin, la dernière partie de cette histoire sera vécue directement par les visiteurs de la sixième Ankama Convention, à Lille, les 5 et 6 mars. Ceux-ci peuvent choisir dès à présent de s’y rendre en choisissant le camp des Roublards ou celui des Zobals, pour accomplir une quête IRL et tenter de remporter un lot tenu secret. Réussir à suivre cette histoire sur les différents médias promet déjà d’être une belle épreuve ! Et si vous avez tout compris à cette explication, c'est déjà une étape de franchie. Le ton du jeu de plates-formes sera du même genre, comique et dynamique, frénétique, explosique ! Ah… Non, ça marche pas… Le joueur incarnera au choix l'un des deux héros dans une course parsemée de monstres à éviter ou à zigouiller, afin de récupérer un objet dérobé par une Roublarde agaçante. On est restés babas devant la qualité des animations des personnages ! On a hâte de voir ce que ça donnera une fois intégrés aux décors. Chacun des personnages a son propre gameplay, bien évidemment, en fonction de son style de combat. Remington est un adepte des flingues et des dagues, tandis que Maskemane, selon le masque qu'il équipe, fuit loin du danger ou au contraire l'affronte avec une capoeira joliment stylisée. Cette première expérience dans ce style déclenchera peut-être d'autres productions similaires ?

Voilà à quoi ressemblera le jeu MaxiMini


Maskemane dans ses trois versions

Commentaires